• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Covid-19 : À Cayenne et dans 5 communes, le couvre-feu est avancé à 19 heures !

Jade Letard-Methon Vendredi 8 Janvier 2021 - 13h07
Covid-19 : À Cayenne et dans 5 communes, le couvre-feu est avancé à 19 heures !

Un couvre-feu à 19 heures au lieu de 21 heures : c'est une des "extensions de mesures" pour freiner la progression du Covid-19 en Guyane. Un nouvel effort collectif est donc demandé à l'ensemble des Guyanais dès ce samedi matin. Tous les détails dans notre article.

L’augmentation croissante des chiffres de ces dernières semaines, le laissait présager. Le couvre-feu est avancé dans 5 communes de Guyane - Cayenne, Rémire-Montjoly, Macouria, Matoury et Kourou - à 19 heures au lieu de 21 heures. « On garde la différenciation sur des communes qui avaient des horaires et d’autres pas du tout », précise le préfet Thierry Queffelec. Ainsi, dans les communes où le couvre-feu était placé à minuit, comme Apatou, Camopi, Grand-Santi, Mana, Maripasoula, Saint-Georges-de-l’Oyapock, Saint-Laurent-du-Maroni et Sinnamary, il redescend donc à 22 heures. Ces deux couvre-feu respectifs sont levés à 5 heures du matin. Toutefois, Awala-Yalimapo, Iracoubo, Montsinéry-Tonnegrande, Ouanary, Papaïchton, Régina, Roura, Saint-Elie et Saül demeurent sans restrictions particulières. Il s’agit de mesures dites de « freinage » pour ralentir la progression du virus partout dans le territoire. L’ensemble de ces « extensions de mesures » seront en vigueur dès ce samedi matin.

À ce titre, l’obligation de test PCR au départ de la Guyane vers les Antilles françaises s’inscrit pleinement dans cette dynamique. « Il y avait quelques petits trous dans la perception où l’individu privé entravait un peu l’intérêt général », tient à rappeler le préfet de la Guyane, qui dit s’être concerté avec ses collègues en place en Guadeloupe et en Martinique pour cette nouvelle mesure. Les autorités sanitaires que sont la préfecture et la direction générale de l’ARS veulent donc éviter l'« embolisation du système hospitalier ». « On sait soigner le Covid mais, en même temps, s’il y a trop de demandes par rapport à l’offre hospitalière, c’est là où nous avons des responsabilités qui ne sont pas acceptables. »

Et pour les restaurants ?

Le domaine de la restauration est un parmi tant d’autres qui pâtit fortement de la crise sanitaire et de la gestion inhérente à cette situation de pandémie. Le préfet se veut rassurant même si, pour les restaurateurs aussi, des adaptations sont à prévoir. Dans les 5 communes évoqués plus haut, les restaurants ne pourront donc être ouverts que jusqu’à 21 heures 30 et les clients devront avoir regagné leur domicile avant 21 heures 30, avec l’addition comme justificatif de leur déplacement. Dans les communes où le couvre-feu est passé à 22 heures, les restaurants ne pourront rester ouverts que jusqu’à 22 heures 30, les clients devront s’être éclipsés avant 22 heures 30, avec le même système de justificatif de déplacement. « On remonte [les horaires] parce qu’il y a un effort de tout un chacun », complète encore Thierry Queffelec.

L’homme fort de la préfecture de Guyane assure qu’il ne s’agit guère « d’atteintes aux libertés individuelles » mais plutôt de « restreindre le volume des contacts sociaux ». « On sait que la transmission est l’ennemi premier : le Covid s’il se transmet, il gagne la partie. » Les cars ambulants, quant à eux, devront restés fermés comme c’était déjà le cas auparavant. Seul le taux d’incidence décidera de comment sera gérée la crise à l’avenir. Ainsi, le préfet estime que 15 jours à 3 semaines devraient permettre de d’observer les conséquences de ces mesures de freinage : « Les résultats seront dans les salles de réanimations pleines, pas pleines ou totalement débordées », rajoute-t-il. Thierry Queffelec conclue en rajoutant que la vaccination prochaine sera un facteur qui devrait aussi infuencer les chiffres.
Les chiffres Covid du jour

Durant les 24 dernières heures, 145 personnes ont été déclarées positives au Covid-19. Quelques 1061 tests réalisés permettent d'en attester. Aucune hospitalisation supplémentaire n'est à signaler mais 24 personnes sont toujours à l'hôpital. Quatre personnes demeurent entre les mains des services de réanimation suite à une contamination.
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
8 commentaires
A la une