• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Politique

Y a t-il eu une hausse de contaminations à cause de la campagne électorale ?

I.J. Vendredi 25 Juin 2021 - 15h12
Y a t-il eu une hausse de contaminations à cause de la campagne électorale ?
Un électeur glisse un bulletin dans l'urne, lors du premier tour des élections régionales et départementales, à Angers le 20 juin 2021 - LOIC VENANCE (AFP)

A deux jours du second tour, le parti progressiste guyanais exhorte les exécutifs locaux de se réunir en urgence pour exhorter le gouvernement à annuler le second tour des élections territoriales. L'occasion de faire le point avec l'ARS.

Le comité directeur du parti progressiste guyanais diffusait ce communiqué dès le jeudi 24 juin 2021, quatre jours après le premier tour, réclamant le report pur et simple du second tour des élections territoriales.

En cause, selon le communiqué : deux Mairies de Guyane auraient vu les contaminations au covid-19 exploser au sein de leurs effectifs mobilisés pour les élections territoriales. "Cette situation est une véritable tragédie et des exécutifs, impliqués de près ou de loin dans la campagne des élections territoriales, refusent d'informer leurs administrés et de fermer leur hôtel de ville à deux jours du scrutin" indique le comité directeur avant d'ajouter : "avec ces nouveaux clusters au sein de collectivités organisant le scrutin, il serait criminel pour la vie des Citoyens, de la République, et de la démocratie, de laisser se dérouler les opérations électorales le 28 juin 2021.
De plus, avec des chiffres de contamination fortement en hausse, c'est la reprise d'activité des bars & restaurants qui risque d'être encore une fois repoussée
".

Dans l'attente d'avoir davantage d'information de la part du secrétaire général, Jean Marie Taubira, France-Guyane a contacté l'ARS sur d'éventuelles hausses de contaminations observées depuis pendant la campagne électorale et à la suite du premier tour, ainsi que l'identification d'éventuels clusters au sein de mairies.

S'agissant des effets du premier tour, l'ARS indique qu'il est trop tôt pour avoir ces estimations. "Il faut attendre entre 5 et 7 jours pour faire le test, c'est donc seulement à partir d'aujourd'hui que les premières observations pourront se faire. Et c'est au bout de 10 jours que l'on pourra identifier s'il y a eu des clusters au sein des mairies du fait du premier tour" indique le service de communication.

Quant aux effets de la campagne électorale qui a débuté au début du mois, l'ARS indique que les contaminations sont plutôt à la baisse ces dernières semaines. Elles auraient ainsi diminué globalement de 16% dans la semaine du 14 au 20 juin.

Le point épidémiologique régional du 14 au 20 juin dernier, au niveau des territoires, observe une stabilisation du taux d’incidence qui se confirme sur l'Ile de Cayenne et Savanes, pendant que le nombre de nouveaux cas a baissé dans l'Ouest pour la première fois (-20%).

Si les mairies ont déjà pu être des clusters depuis le début de l'épidémie, elles n'ont pas été identifiées comme tel ces dernières semaines, toujours selon l'ARS. Celle-ci précise toutefois qu'il y a régulièrement des clusters, dont trois nouveaux identifiés la semaine du 7 au 13 juin 2021... au sein d'entreprises.

Un premier cas de variant delta a d'ailleurs été confirmé en Guyane par séquençage. Il s'agit d'un cas importé.

Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

RAPHI 26.06.2021

comme disait Audiard.....Pauvre Christiane, on choisit pas sa famille.

Répondre Signaler au modérateur
bozo 26.06.2021
Élections absurdes

Toutes les conditions étaient réunies pour reporter ces élections, mais il en fut décidé autrement...
Toutes les conditions étaient réunies pour ne pas reouvrir les écoles fin mai, mais il en fut décidé autrement...
Il ne faut surtout pas s'étonner que la sortie de cette 3ème vague traîne encore un peu plus que prévu.
Il ne faut pas non plus s'étonner si la 4ème vague survient plus tôt que prévu.
Surtout si on y ajoute le niveau trop élevé des anti vaccins, on en arrive à une vulnérabilité trop élevée d'ignorance qui nous amène à accepter des risques inutiles.
Toutes les conditions sont réunies en Guyane pour que le tsunami qui commence à s'éloigner soit suivi par un autre, et encore un autre...

Répondre Signaler au modérateur
g6d 26.06.2021

De toute façon pour la majorité de la population, la maladie n'est pas grave ou n'existe pas : pourquoi s'en inquiéter le temps d'un vote ? t

Répondre Signaler au modérateur
René 26.06.2021

partout dans le monde les chiffres ont montré qu'avec le masque et les gestes barrière, le virus ne se transmet pas. En Guyane,c'est spécial ?

Répondre Signaler au modérateur
Laguya2020 26.06.2021
Fièvre electorale

Gabriel a déclenché la fièvre électorale en Guyane!
Oh une petite fièvre de 28 seulement!
Allez Gabriel il faut remettre ça et avec moins de servilité !
Pense un peu à Johnny
Oh Gabriel tu brûles mon esprit etc etc
Sept ans sans voir le jour
Mourir d amour enchaîné !

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 26.06.2021

La devise du PPG : "Si t'as besoin de rien, on est disponible"...

Répondre Signaler au modérateur
siage 25.06.2021

A part Jean Marie Taubira, il y a combien de personne au parti progressiste guyanais?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
5 commentaires
4 commentaires
A la une
8 commentaires
Une

Un corps retrouvé au Saut Bief

S.R. - Lundi 20 Septembre 2021

 

1 commentaire