• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Report du second tour : comment s'adapte Awala-Yalimapo

Propos recueillis par Véronique NORCA Vendredi 19 Juin 2020 - 11h53
Report du second tour : comment s'adapte Awala-Yalimapo
Jean-Paul Ferreira maire d'Awala-Yalimapo depuis 2001

Après l’annonce du report du second tour des municipales, les communes de Guyane concernées doivent s’organiser. Jean-Paul Ferreira, maire sortant d'Awala-Yalimapo répond à nos questions. 

 Le second tour des élections qui devait se tenir le 28 juin, a été reporté à une date ultérieure sans davantage de précisions, suite à l’évolution de la crise sanitaire (lire notre article ici). Campagnes électorales suspendues, fonctionnement administratif et financier au ralenti depuis mars, chaque commune doit s’adapter à cette nouvelle donne.

Awala-Yalimapo ne fait pas exception. Le maire sortant, Jean-Paul Ferreira, et son équipe assurent la continuité de la gestion communale pour leur 1 411 administrés. En effet, l’ensemble des services publics ont été rendus accessibles progressivement, avec certains aménagement pour préserver la sécurité des personnes. L’école notamment à rouvert ses portes le 2 juin, d’abord aux CM2 et aux CP en accord avec l’équipe pédagogique, puis aux CM1, CE1 et grandes sections. Ce sont des classes charnières pour les apprentissages de base et le passage au cycle supérieur.
Quels sont les incidences du report des élections ?

Jean-Paul Ferreira
: Pour le second tour de l’élection, nous sommes suspendus à des décisions qui viennent d’outre Atlantique. Nous avons été informés du report, ce qui suspend la campagne électorale. Mais sans date, c’est difficile de se projeter.
Comment cela se traduit dans le fonctionnement de la commune ?

Concernant la continuité du service public, le cadre juridique de l’état d’urgence permet à l’équipe municipale en place de poursuivre la gestion, mais nos actions sont limitées. Le vote du budget, par exemple, est en attente depuis le mois de mars. Nous ne pouvons pas fonctionner sur les lignes budgétaires N-1 indéfiniment. Nous avons changé d’année, les besoins et les projets de la communes évoluent également.

Quel message aux administrés en cette période de crise ?

Evidement rappeler la plus grande prudence, car même-si nous sommes sur un territoire préservé, nous ne sommes pas à l’abri du virus. Il est donc important de continuer à observer les gestes barrière. En fait, c’est un message pour tous les guyanais : prenez soins de vous et de vos familles, c’est ainsi que nous en viendrons à bout.



Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos