• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Reconfinement : "il est encore temps de sauver des vies"

Propos recueillis par Pierre ROSSOVICH Jeudi 16 Juillet 2020 - 15h29
Reconfinement : "il est encore temps de sauver des vies"

Le collectif des associations Citoyens Citoyennes, Ensemble pour la sécurité, le club des entreprises, et PLPG (Panga Lasanté Pèp Gwiyanè) n’en démord pas : il demande le reconfinement de la Guyane pour au moins trois semaines pour « casser la dynamique de reproduction du virus », à l’heure où la Guyane connaît 34 morts liées au Covid-19, avec un taux de positivité environnant les 26% selon les chiffres de l’ARS.

RECONFINEMENT ET ÉCONOMIE
«  Aujourd’hui on n’entend parler que d’économie », attaque Albert Darnal. Si le représentant du PLPG se dit favorable aux mesures qui visent à aider les plus démunis et les entreprises en difficulté, il se questionne sur le plan Marshall mis en place pour les artisans : « Certes, la crise sanitaire a aggravé les choses, mais on ne va pas nous faire croire que la situation économique était stable en Guyane avant le Covid ». Il en est persuadé : certaines entreprises mourront avec ou sans le reconfinement : « depuis des années, on se bat pour le développement économique de ce pays, et c’est aujourd’hui que des gens meurent ou auront des séquelles d’une maladie grave, qu’on vient nous parler d’économie. On se moque de qui ? »

Armand Achille poursuit : « économiquement, en dehors de la téléphonie et de l’alimentation, toute l’activité est dégradée. Les entreprises font 30% de leur chiffre d’affaires habituel. Quelle entreprise, en maintenant ses charges fixes, peut survivre comme ça ? »

Et Albert Darnal de prendre l’exemple de Melbourne en Australie, reconfinée après la détection de 190 cas de Covid sur 5 millions d’habitants. « Macapa vient également de se reconfiner, continue t’il. On voit tout de suite le résultat : le nombre de décès y est en chute. En Guyane, la crise est à son plus haut niveau, mais on refuse le reconfinement… »

Enfin, Armand Achille cite un vote en ligne publié par nos soins. « On nous dit que le reconfinement est impopulaire. Mais le seul élément probant qu’on a est un vote en ligne de France-Guyane : sur 3 000 personnes qui se sont exprimées volontairement, 70% sont en faveur du reconfinement. »

• Lire ici : Les Guyanais en majorité favorables au reconfinement, publié le mardi 23 Juin 2020
MORTS À L’HOPITAL
C’est la question que beaucoup de Guyanais se posent : combien de malades du Covid sont morts chez eux, puisque l'Agence Régionale de Santé (ARS) ne compte que les décès survenus à l'hôpital ? Selon l’ARS a qui nous avons posé la question, il y aurait eu un seul cas de décès lié au Covid à domicile. Les personnes qui décèdent à domicile et dont le décès pourrait évoquer le virus sont testées post-mortem afin de protéger la famille, nous répond encore l’ARS. Pour Albert Darnal, « on nous cache des évidences ». Pour Armand Achille, « il faudra se poser la question de la réalisation de tests sérologiques sur l’ensemble des décès qu’il y a eu en Guyane depuis mars pour avoir une idée réelle des morts dus au Corona ».
PLAINTE CONTRE L’ÉTAT
Le collectif est en train de préparer une plainte contre le premier ministre, le ministre de la santé, le préfet de Guyane et la directrice générale de l’ARS pour « mise en danger de la vie d’autrui et homicides par négligence ». Les militants prennent leur temps et veulent aller plus loin qu’une plainte de principe, en s’entourant d’avocats spécialisés en droit pénal. « On travaille avec nos équipes pour franchir la barrière de la recevabilité », explique Armand Achille. Car, au niveau national, sur environ 80 plaintes à propos de la gestion de la crise déposées devant la cour républicaine de justice, seules neuf ont été reçues.

« L’intérêt de la plainte n’est pas forcément d’avoir des compensations financières, mais que l’on puisse connaître la face cachée de la gestion de la crise, continue Armand Achille. Les échanges de mails entre la préfecture et l’ARS, entre l’ARS et les directions des hôpitaux, entre l’ARS et les maires etc. Qu’est ce qui s’est passé ? Ces décisions ont mis la vie d’autrui en danger. »
LA MOTION DES ÉLUS ET ASSOCIATIONS
Le collectif n’a pas signé la "motion unitaire de revendications pour une meilleure prise en considération de la lutte contre la Covid-19", signée par les élus, les socio-pro et associations (lire ici), car la question « centrale » du reconfinement n’y est pas évoquée : « Lorsque la vie est en danger, il n’est pas question d’avoir de position minimaliste. C’est la position maximaliste qu’il faut avoir », commente Armand Achille.
ET LES ACCORDS DE GUYANE DANS TOUT ÇA ? 
Armand Achille fait la liste : « Pour l’industrie aéronautique, l’État a donné 15 milliards. Pour Air France, 7 milliards. Pour Renault, 4 milliards. Pour les hôpitaux, 8 milliards par an.. La Banque Centrale Européenne est en train de négocier des dispositifs de dettes éternelles auprès des États membres. Dans ce cadre, nous sommes vraiment étonnés que les élus guyanais ne fassent pas valoir le plan additionnel des accords de Guyane du 21 avril 2017. Comment se fait-il que l’on exige pas ces 2,1 milliards ? Si l'on programme 700 millions supplémentaires sur trois ans par rapport aux dotations communes, la Guyane n’aura plus de soucis au niveau économique et s’inscrira dans la voie du développement.»
LA VISITE DU PREMIER MINISTRE
« La visite du premier ministre est un rendez-vous manqué, souffle Armand Achille. À les écouter, ils ont tout bien fait. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Mais les morts continuent à s’empiler. Le virus se déplace vers l’Ouest, avec une population plus fragile. Même Saint-Élie est touché par le Covid. On se demande comment ? Si vous ou moi voulons partir à Saint-Élie en ce moment, c’est impossible, il n’y a pas d’accès direct, pas de vol. Il faut le faire pour emmener le virus à Saint-Élie ! »
L’OUEST PROCHAIN ÉPICENTRE DU VIRUS EN GUYANE
Le collectif se dit « très inquiet » pour Saint-Laurent, qui d’ici quinze jours se retrouvera « dans la même situation que Saint-Georges il y a un mois. Il y a 4 000 habitants à Saint-Georges et 10% de la population a été touchée par le virus. Saint-Laurent et sa périphérie, c’est 100 000 habitants. Si 10% de la population est touchée, les structures sanitaires de Saint-Laurent ne pourront pas répondre. On va vers une catastrophe sanitaire et humanitaire. Il est encore temps de sauver des vies. »
Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
8 commentaires

Vos commentaires

Vendeta973 16.07.2020
Re-belote ;-)

Et encore un tour de manège avec un autre collectif qui sous couvert de crise valorise leur idée profonde d’une Guyane indépendante tels la république du Surinam.....faut bien avoir des rêves perdus pour avancer et donner un sens à sa vie

Répondre Signaler au modérateur
PAKIKOY 16.07.2020

Mr Darnal le fossoyeur des entreprises ancien patron de l'UTG c'est peu dire !!

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 16.07.2020
Manque de respect de la part de la France

La France ne respecte pas notre péyi. Ils donnent aux Antilles mais pas aux Guyanais. C'est aussi de notre faute, nous sommes trop gentils : nos politiciens ne mettent pas la pression à Paris, nous n'élevons pas assez la voix.

Il suffirait de bloquer leurs fusées et vous allez voir comme les milliards vont tomber tout de suite. La Guyane est le département ultramarin qui génère le plus de richesse avec le centre spatial. Rien à voir avec les Antilles ou la Réunion. Mayotte, je n'en parle même pas.

La France a injecté des milliards pour la crise du Corona en métropole, maintenant ils DOIVENT donner plusieurs milliards à la Guyane pour financer un reconfinement avec protection salariale du privé (toutes charges des entreprises subventionnées par l'état français).

Répondre Signaler au modérateur
zorglub62 17.07.2020
Des milliards

Des milliards pour 300 000 habitants ! Il faut raison garder, et apprendre l'arithmétique.


Répondre Signaler au modérateur
Vendeta973 18.07.2020
Ah le Respect...sacré Maux

Définition du mot respect issus du LArousse : « Sentiment de considération envers quelqu'un, et qui porte à le traiter avec des égards particuliers ; Sentiment de vénération envers ce qui est considéré comme sacré ; Considération que l'on a pour certaines choses »
Donc par opposition puisqu’il y a un manque de respect de la part de la France (dont la Guyane fait partie à ce que je sache ou alors j’ai loupé une étape), on devrait traité notre Péyi avec des égards particuliers (et pourquoi donc, sommes nous si different) pourtant nous faisons partie de la république une et indivisible sous la meme devise de liberté, d’EGALITE et de fraternité,
En quoi la Guyane serait sacré, nous ne sommes pas encore un musée amazonien, juste une region avec pleins de carences qu’ils nous appartient de lever par nous meme,
Enfin, on ne nous considèrerait pas, mais je vois ici comme ailleurs en république tous les attributs de l’état, une prefecture, un palais de justice, l’armée, l’éducation, un Etat de Droit, etc, etc,
Je crois surtout qu’il faut arrêter de faire un complexe de supériorité et de se regarder tel que nous somme avec nos forces et nos faiblesses

Répondre Signaler au modérateur
Nespresso 16.07.2020

C'est qui encore ce Komité Téodule ?
Ils n'ont vraiment rien d'autre à faire qu'à se réunir à 3, 4 autour d'une bière et à nous pondre un délire que les médias désœuvrés se hâtent de relayer, et nous comme des "couillons" de commenter ?
Pauvre païs...

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 16.07.2020

Avec Darnal et Achille aux commandes, les indépendantistes fonctionnaires ont terriblement besoin d'un reconfinement, sinon on va pas tarder à s'apercevoir qu'ils sont autant inutiles que ruineux pour le pays. Ils vivent depuis des années sur le dos de l'état, que la Guyane soit à l'arrêt ou pas, ils touchent la même paye à la fin de chaque mois. Alors, toi, le crétin qui travaille, t'as pas une grande importance à leurs yeux. Pourtant, un jour, les fonctionnaires devront se souvenir qu'ils sont nos employés. Sans le secteur privé, pas de secteur public.

Répondre Signaler au modérateur
zorglub62 16.07.2020
Reconfinement

Quoi ? On ne nous dirait pas tout sur les morts à domicile qui devraient être testés !
ça m'a un arrière-gout de théorie du complot tout ça !
C'est risible !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
3 commentaires
A la une
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos