France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Mayotte en rouge accueille Annick Girardin

Rédaction web Mardi 19 Mai 2020 - 16h51
Mayotte en rouge accueille Annick Girardin

La ministre des Outre-mer Annick Girardin est arrivée ce mardi matin à Mayotte, territoire d'Outre-mer classé en rouge et toujours confiné en raison d'une circulation active du coronavirus.

La ministre est arrivée à bord de l'avion présidentiel qui acheminait 850 000 masques commandés par le département, 6,5 tonnes de fret sanitaire, 1 automate de test, 9 respirateurs.

« Je suis venue pour être aux côtés de ceux qui se battent en première ligne depuis le premier jour, puisque la moitié des cas des territoires ultramarins sont ici à Mayotte », a déclaré à son arrivée Mme Girardin pour expliquer ce déplacement surprise de deux jours.

La ministre a annoncé l'arrivée dès mercredi d'un million de masques supplémentaires.
Près de 1 500 cas
Mayotte comptait mardi 1 419 cas déclarés (pour un total de plus de 2 500 cas dans l'ensemble des Outre-mer), 52 hospitalisations (dont 11 en réanimation) et 19 décès.

Annick Girardin est accompagnée notamment par le sénateur LREM de Mayotte, Thani Mohamed Soilihi, et quelques renforts de l'armée.

Celle-ci doit prochainement installer à Mayotte un module de l'équipement militaire de réanimation (EMR) du service de santé des armées.

Mayotte, où le déconfinement a été reporté, a cependant rouvert lundi ses petits commerces, avec « des équipes mobiles de protection » qui offrent masques et gel hydroalcoolique à la population.

Dans ce territoire où 82% de la population vit sous le seuil de pauvreté, et pour une large part dans des bidonvilles, le confinement était difficile et le déconfinement « de fait », avait expliqué la directrice de l'ARS Dominique Voynet.

Elle avait évoqué vendredi une « grande difficulté » d'approvisionnement en tests, une « tension » sur les produits de réanimation, et un « besoin de renforts humains » pour faire face à l'épidémie.

Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
2 commentaires
A la une
3 commentaires
1 commentaire