Le Mayouri santé Guyane toujours dans l’attente de réponses

Le Mayouri santé Guyane toujours dans l’attente de réponses

« A ce jour, les exigences que nous avions depuis le début de la crise n’ont pas été mises en œuvre, regrette Yvane Goua, l’un des quatre porte-parole du Mayouri santé Guyane. Parmi celle-là, l’hôpital de campagne, qui n’en est pas un selon le collectif. Car, « l’Escrim n’a pas de lit de réanimation et n’est pas fait pour une hospitalisation durable. Entre-temps, le plan blanc a été déclenché. Ce que nous considérons comme un aveu d’échec et d’incapacité. Les personnels soignants sont à bout....

franceguyane.fr 814 mots - 11.07.2020
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir