France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

La Guyane intègre l’étude Coviplasm

Lundi 29 Juin 2020 - 10h18
La Guyane intègre l’étude Coviplasm

La Guyane va être incluse dans l’étude Coviplasm, confirme l'Agence Régionale de Santé dans sa lettre Pro du jour. Depuis ce week-end, cette nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux qui n'ont pas tardé à s'enflammer. Certains s’insurgeant que l'on prenne les Guyanais "pour des cobayes". Début d'explication.

L'étude Coviplasm qu'est-ce que c'est ? 
Cet essai clinique consiste en la transfusion de plasma de patients guéris du Covid-19, contenant des anticorps dirigés contre le virus, et qui pourrait transférer cette immunité à un patient souffrant du Covid-19. Le plasma des personnes qui ont guéri du Covid-19 contient ces anticorps que leur organisme a développés. Ces anticorps pourraient aider les patients en phase aiguë de la maladie à lutter contre le virus.
Des prélèvements ciblés par l’EFS ont débuté en avril dans trois régions (Ile-de-France, Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté) auprès de premiers malades français guéris du Covid-19.

« Nous aimerions démontrer que l’administration de plasma réduit de façon importante le pourcentage d’entrée en réanimation chez ces patients qui ont des facteurs de risque d’évolution vers une forme sévère, comme une hypertension artérielle ou un diabète… », explique le Pr Pierre Tiberghien, dans une interview à la Fondation pour la recherche médicale. Ce dernier, qui est l’initiateur et responsable scientifique de l’essai clinique conçu avec le Professeur Karine Lacombe, voit en l'étude Coviplasm « une belle image de solidarité entre les anciens patients et les nouveaux ! » (sic)

Karine Lacombe (chef du Service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Saint-Antoine – AP-HP, Sorbonne Université), principale investigatrice de l’étude, arrivera en Guyane durant la première quinzaine de juillet.

En Guyane, l’étude est notamment suivi par le Pr Félix Djossou (CHC, Umit), le Dr Hatem Kallel (CHC, réanimation), le Dr Pascal Guéguéniat (ARS) et le Dr Françoise Maire (Etablissement français du sang).

« Le fait qu’on ait beaucoup de malades en Guyane va faire progresser cette recherche, une recherche vraiment très prometteuse (...), répond Clara de Bort, directrice de l'ARS à nos confrères de Guyane La 1ere. Forcément les recherches sur les médicaments et toutes les recherches importantes sur la Covid-19, commencent à s’intéresser à notre territoire. »

Reste maintenant à mieux communiquer auprès de la population, qui semble en partie rejeter d'emblée cet "essai clinique". Preuve, s'il en fallait, que la confiance envers les autorités sanitaires est bel et bien entamée...
Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
14 commentaires

Vos commentaires

Gmm973 30.06.2020

La medecine doit rester une affaire de medecins et de patients. Je ne vois pas ce que la politique vient faire la dedans, et je pense que cela vaut autant pour le plasma que pour le plaquenil et azythromicine.

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 30.06.2020
Et l'hydroxychloroquine

Et l'hydroxychloroquine, est-ce que pourrai en avoir si je suis touché par la covid ?
Et la maladie de Chagas qui contre-indique tout don de sang en Guyane, il y ont pensé ?

Répondre Signaler au modérateur
Vendeta973 30.06.2020
This is the End (THE DOORS)

Le temps passe vite quand les jours de notre schtroumpfette Générale sont comptés.
Après avoir joué le role de tout va très bien madame la Marquise,
Puis de Madame Soleil annonçant que le meilleur reste à venir,
Sans oublier Pinocchio et les lits de réanimation,
enfin coucouche panier avec en guest star Annick,
Dans un sublime baroud d’honneur...ou suicidaire, ça dernière commedia dell’arte, sur l’opportunité pour la Guyane et la recherche d’avoir autant de malade (Merci QUI ? Merci Clara Morgue Âne).
Certains diraient ça sent le sapin, mais en ces circonstances hors contrôle, cela pourrait s’apparenter à de l’humour noir hors sujet ou dramatiquement dans le sujet, aussi je conclurait, ça sent bon le Kérosène .....sans file d’attente (c’est l’avantage des departs urgents).



Répondre Signaler au modérateur
RAF973 30.06.2020

Je trouve assez dégueulasse la façon dont vous avez de juger cette personne .
Quand je voit le trio s’élever contre l'utilisation du coviplasm ce me dégoute tout simplement.
Si demain je suis touché par le covid, je VEUX pouvoir bénéficier de ce traitement et cela quoiqu'en pense et dise l'affaire Louis trio. Ils sont qui et quoi pour se prononcer sur le sujet ?
Vous savez vendetta, l'animal que vous citer, vous aurez beau lui tailler les oreilles en pointes, il restera ce qu'il est !

Répondre Signaler au modérateur
g6d 29.06.2020
recherche en Guyane

Où sont ceux qui veulent créer un CHU et 1 centre de recherche en Guyane?
Par contre pas de peur "d'importer" des médecins cubains, ne parlant pas français et non évalués, pour soigner la population guyanaise.

Répondre Signaler au modérateur
Awala 29.06.2020

Oui pour le traitement utilisant le plasma
Le grand professeur de médecine castor ne peut pas choisir pour le moment ce qui est bon pour les citoyens de Guyane
Porter sa pierre à l’ édifice en lieu et place de jérémiades la gueule grande ouverte est un acte de courage et de solidarité.
Solidarité bien utile quand elle vient des autres non?

Répondre Signaler au modérateur
Awala 29.06.2020

Oui pour le traitement utilisant le plasma
Le grand professeur de médecine castor ne peut pas choisir pour le moment ce qui est bon pour les citoyens de Guyane
Porter sa pierre à l’ édifice en lieu et place de jérémiades la gueule grande ouverte est un acte de courage et de solidarité.
Solidarité bien utile quand elle vient des autres non?

Répondre Signaler au modérateur
bozo 29.06.2020
perte de confiance définitive

Trop d'erreurs ont été commises, trop de négligences, trop de bricolage dans la communication.
L'ARS a perdu la confiance de la populations, tant qu'il n'y aura pas eu un changement dans sa direction, tant que l'ARS ne sera pas dirigé par quelqu'un possédant une expérience et des compétences sérieuses dans le domaine médical, la confiance ne reviendra pas.
Un changement de direction s'impose, de toute urgence !

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 29.06.2020

Docteur Castor ????

Répondre Signaler au modérateur
Nespresso 29.06.2020
La caravane passe...

Tout à fait d'accord avec RAF973, que ceux qui n'en veulent pas arrêtent de nous les briser en tentant de gueuler plus fort que les autres et en polluant les réseaux sociaux. Qu'ils laissent chacun libre de son choix. Personne n'est inclut dans une étude contre son gré et Coviplasm est une chance pour la Guyane.
Ces pseudo indépendantistes font feu de tout bois et soyez assurés qu'ils auraient hurlé à la lune si un article avait été publié disant que la Guyane ne bénéficierait pas de cette étude.
Cette minorité donne envie de gerber mais bon, elle a bien le droit de donner son avis. C'est ça la démocratie !

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 29.06.2020

Je vous cite Nespresso :"Ces pseudo indépendantistes font feu de tout bois et soyez assurés qu'ils auraient hurlé à la lune si un article avait été publié disant que la Guyane ne bénéficierait pas de cette étude."
C'est EXACTEMENT ce qui ce serait passé. Il faut faire du bruit simplement pour montrer qu'on existe et peu importe la connerie qu'on va sortir !


Répondre Signaler au modérateur
Gmm973 29.06.2020

Il est bien temps egalement que l'on reconnaisse les patients gueris en Guyane. Nous sommes plus de 1000 et sommes souvent encore traites comme des pestiferes.
Il serait temps qu'il y ait une communication medicale pour expliquer que nous sommes immunises et donc non contagieux.

Répondre Signaler au modérateur
Gmm973 29.06.2020

Il est bien temps egalement que l'on reconnaisse les patients gueris en Guyane. Nous sommes plus de 1000 et sommes souvent encore traites comme des pestiferes.
Il serait temps qu'il y ait une communication medicale pour expliquer que nous sommes immunises et donc non contagieux.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
2 commentaires
24 commentaires
A la une