France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L'état instaure un couvre-feu en Guyane de 21H à 5H

Mardi 24 Mars 2020 - 18h30
L'état instaure un couvre-feu en Guyane de 21H à 5H

Alors que la préfecture annonce ce mardi soir 4 nouveaux cas déclarés positifs, elle prend dans le même temps des mesures exeptionnelles concernant la circulation des personnes.

La préfecture de Guyane passe au niveau supérieur et à l'image de la ville de Cayenne, Marc Del Grande décide qu'à compter de ce jour, les déplacements sont interdits sur l'ensemble du territoire de 21H à 5H et ce jusqu'au 15 avril au minimum.

Seules les sorties absolument nécessaires, sur présentation d'un document spécifique, peuvent s'effectuer hors de ces plages horaires.

Des mesures strictes

La préfecture insiste : "seuls les déplacements indispensables à la vie économique, aux urgences sanitaires et à la sécurité publique sont possibles, de même que les rassemblements festifs ou sportifs sont interdits".

Des mesures exeptionnelles qui seront précisées ce mercredi par le préfet, lors d'un point presse dans la matinée.

27 cas positifs en Guyane


Pour le reste et sur le plan sanitaire,  de 19 cas de Covid-19 dimanche, puis 23 hier (lundi), la Guyane passe ce mardi soir à 27 cas décelés. Quatre nouveaux cas donc ont été déclarés positifs : trois importés et un secondaire, tous se trouvant sur l’île de Cayenne.

La préfecture confirme que les trois cas importés sont des personnes ayant effectué un retour d’Hexagone depuis moins de 14 jours. Le quatrième cas est un cas secondaire. Il s’agit en effet d’un proche de l’un des cas importés. « À ce stade, leur état clinique n’est pas inquiétant », ajoute la préfecture.