ENTRETIEN CROISÉ

Kazanji et de Bort : « Si le virus mute trop, il meurt »

Kazanji et de Bort : « Si le virus mute trop, il meurt »

Clara de Bort, directrice générale de l’ARS en Guyane et Mirdad Kazanji, directeur de l’Institut Pasteur de Cayenne ont accepté pour France-Guyane de participer à une discussion dynamique autours des problématiques actuelles liées à la gestion épidémique en partageant leur expertise respective et en rappelant la nécessité absolue de se vacciner.

Avant tout, comment qualifieriez-vous la situation sanitaire actuelle chez nous ?
M.K. – Je déplore la timidité des guyanais à aller se faire vacciner. Répétons-le à nouveau, ces deux cas de décès de personnes ayant reçu le vaccin concernaient des personnes dont le système immunitaire était déjà trop fragilisé et malheureusement la protection du vaccin n’a pas suffi. Pour autant nous sommes pour le moment le seul pays du monde à disposer du vaccin de Pfizer en présence du variant brésilien :...
franceguyane.fr 2174 mots - 04.05.2021
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres