France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Heurts au CCAS de Cayenne : la distribution des chèques services suspendue

A.G. Vendredi 24 Avril 2020 - 09h41
Heurts au CCAS de Cayenne : la distribution des chèques services suspendue
La distribution des chèques services n'aura plus lieu au CCAS de Cayenne mais dans un lieu dédié - DR

Suite à des scènes de cohue, le Centre communal d’action social de Cayenne suspend la distribution des chèques services. La distribution reprendra la semaine prochaine avec de nouvelles modalités.

Hier matin, la distribution des chèques services au Centre communal d’action social (CCAS) de Cayenne s’est déroulée sous haute tension. Alors que le CCAS devait distribuer environ 90 carnets de chèques services, plus de 200 personnes attendaient devant les portes depuis des heures. La police nationale et la police municipale ont dû intervenir. « On avait déjà eu quelques signalements du voisinage par rapport aux nuisances sonores vers 19h30 [mercredi soir, ndlr] et on avait dispersé des personnes vers minuit. Vers 4 heures, il y avait plus de 200 personnes. On a dû intervenir pour sécuriser le périmètre et limiter le nombre de personnes à 90 », indique Patrick Johannes, directeur de la police municipale de Cayenne.
Ces évènements pointent la détresse dans laquelle la crise sanitaire du Covid-19 a plongé de nombreux habitants. « Les personnes ont commencé à arriver en masse dès lundi car l’information a rapidement circulé et on a été submergés (…) C’est une alerte qui nous est donnée sur la croissance de la pauvreté dans le département. Ces personnes, pour beaucoup, avaient des ressources grâce au travail informel et ne venaient pas au CCAS avant », souligne le directeur du CCAS, Réginaldo Grace-Etienne.
Réorganisation de la distribution
Face à la situation, la municipalité et les autorités ont décidé de mettre en place de nouvelles modalités d’attribution du chèque service. Désormais, pour en bénéficier, il faudra en faire la demande par téléphone auprès du CCAS (*). « La demande est enregistrée par un travailleur social. En fonction du profil, les personnes pourront bénéficier de chèques services ou de l’aide alimentaire d’urgence. » Ces personnes seront ensuite invitées à récupérer une carte au sein du CCAS qui leur permettra de bénéficier de l’aide attribuée, sur un site dédié afin d’éviter les attroupements.
La distribution doit commencer la semaine prochaine au hall sportif Serge-Marigard. « N’Zilla sera le quartier test qui va nous permettre d’évaluer notre organisation pour ensuite dupliquer l’opération à plus grande échelle. »
La demande en aide alimentaire a quadruplé
Depuis le début de la distribution, vendredi dernier, 274 ménages ont bénéficié de ces chèques services : 350 carnets de 10 chèques de 3,50 euros ont été distribués sur les 806 attribués au CCAS. Le CCAS doit encore recevoir 900 carnets.
« L’aide alimentaire est en train de se réorganiser sur le plan de la logistique et pourra compléter les chèques s’ils ne sont pas suffisants », souligne Réginaldo Grace-Etienne. La distribution d’aide alimentaire d’urgence a quadruplé depuis le début de la crise sanitaire. « Avant le confinement, 100 à 150 colis étaient distribués par semaine. Désormais, c’est entre 300 et 400 colis, dont 150 pour des personnes âgées. » L’Association franco-dominicaine de Guyane et les Frères de la Crik, notamment, accompagnent le CCAS dans la distribution des colis. 
La maire de Cayenne, Marie-Laure Phinéra-Horth, est inquiète : « Je suis sur le terrain et je constate beaucoup de pauvreté. Quand je vais chez les personnes âgées pour la distribution d’aide alimentaire, il y a toujours une mère de famille qui m’interpelle pour me dire que ses enfants n’ont pas à manger. Et c’est une vraie détresse pour ces familles car lorsqu’il y a école, au moins, il y a la cantine. »
Il est à noter que les chèques services ne sont pas uniquement distribués par le CCAS de Cayenne mais par l'ensemble des CCAS du territoire et une dizaine d'acteurs, dont la Croix-Rouge.
(*) au 05 94 25 02 20.
Chèques services : mode d’emploi
• Les chèques bénéficient aux personnes sans domicile, sans ressource, qui n’ont pas accès à une aide alimentaire, à un service de restauration et aux produits de première nécessité : personnes sans abri, vivant en campements ou dans des bidonvilles, hébergées à l’hôtel ou dans une structure d’hébergement.
• Une famille de deux personnes peut prétendre à un carnet de chèques, soit 35 euros, une famille de moins de cinq personnes, à deux carnets, soit 70 euros. Au-delà, le ménage peut prétendre à trois carnets.
• Ces chèques, valables jusqu’au 31 mai, permettent d’acheter des biens et services essentiels à la vie quotidienne pour l’alimentation (hors alcool) et l’hygiène.
• La distribution de ces chèques couvre une période de 15 jours, qui pourra être renouvelée en fonction des circonstances.
 

Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Gérard Manvussa 24.04.2020

Manque d'éducation surtout

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
A la une
1 commentaire
2 commentaires