France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Grand-Santi : Fin de confinement à Tonka

P.R Vendredi 15 Mai 2020 - 14h07
Grand-Santi : Fin de confinement à Tonka
Grand-Santi (Archives)

Un cluster était apparu à l'îlet Tonka, un écart de Grand-Santi, qui sera resté en quarantaine pendant plus d'un mois.

 Rappelez-vous, le 22 avril dernier, l’Agence Régionale de Santé annonçait l’apparition d’un foyer épidémique de Covid-19 dans un écart de Grand-Santi. Plus précisément sur l’îlet de Tonka, près de Monfina, au sud de la commune. Peu après, une opération était menée pour tester tous les habitants du kampoe. L’îlet entier était alors mis en quarantaine afin d’éviter une éventuelle diffusion du virus dans les villages alentour. Les habitants atteints du Covid étaient eux transférés par hélicoptère à l’hôtel du Fleuve, à Sinnamary, pour quinze jours de confinement.

Aujourd’hui, cinq semaines plus tard, le confinement est enfin levé à Tonka. « Le dernier cas de Covid-19 ayant été déclaré le 30 avril dans un écart de Grand-Santi, le confinement des villages de Tonka, Mofina et Kakagimi s’est terminé jeudi 14 mai», nous apprend l’ARS. Les derniers tests sont en effet revenus négatifs. Depuis l’apparition du foyer épidémique, pas moins de 22 missions y ont été effectuées par des soignants et des médiateurs dans 102 kampous. Au total, 270 prélèvements (188 dans les kampous, le reste au CDPS) ont été effectués. Vingt-cinq habitants de la commune ont été testés positifs. Tous vivaient dans l’un des trois villages confinés.

«  C'est une bonne nouvelle et j'espère qu'il n'y a plus aucun cas dans la zone », a réagit pour France-Guyane le député Lénaïck Adam, qui avait oeuvré pour que les habitants contaminés acceptent d’être mis à l’isolement au centre dédié de Sinnamary. Il s’agissait d’ailleurs des premiers patients à investir l’hôtel du Fleuve. « Maintenant la Guyane regarde Saint-Georges. L'Etat doit être au rendez-vous aux côtés des élus locaux », a encore réagit le député de la 2e circonscription.

Pour en savoir plus :
Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
A la une
4 commentaires