France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Déconfinement mode d'emploi

Marc ARMOR Jeudi 7 Mai 2020 - 11h15
Déconfinement mode d'emploi

Le premier Ministre, Édouard Philippe, vient de présenter le plan de déconfinement à partir du 11 mai, assisté des ministres les plus concernés. Ce qu'il faut retenir de cette première intervention.

Le plan de déconfinement a été validé, ce jeudi matin, par le Conseil de Défense. Le premier Ministre Édouard Philippe vient de le présenter, assisté de cinq membres de son gouvernement, les ministres les plus concernés : Olivier Véran (santé), Christophe Castaner (intérieur), Bruno Le Maire (économie), Muriel Pénicaud (travail) et Élisabeth Borne (transition écologique). La déclinaison locale de ces mesures sera prochainement précisée par le préfet. 


 Le pays est divisé en deux
Cinq régions restent en rouge. Il s'agit de l'Ile de France, des Hauts de France, du Grand Est, de la Bourgogne-Franche-Comté et de… Mayotte. À Mayotte, la circulation du virus est telle que le déconfinement n'y aura pas lieu lundi. Dans les quatre autres régions citées, le déconfinement est relativement plus restreint : parcs et jardins, ainsi que collèges restent fermés. Les gestes barrières les plus stricts sont recommandés. Chacun est invité à limiter ses déplacements et à pratiquer le télétravail dans la mesure du possible. Les personnes les plus vulnérables sont invitées à limiter au maximum sorties et rencontres.
Santé : l'appel à la responsabilité
Partout, les gestes barrières et le respect des distances physiques doivent rester la règle. Les personnes qui présenteraient des symptômes doivent impérativement consulter un médecin, et pourront se voir prescrire un isolement, en préservant au maximum les autres personnes du foyer. Si le médecin le juge nécessaire, un test sera pratiqué, et le malade restera isolé jusqu'au résultat. Si le test est positif, une enquête sur les cas contacts sera lancée.

« Il ne faut pas ajouter une crise à la crise » (Olivier Véran). Les personnes qui souffrent d'autres pathologies, et dont elles auraient négligé le suivi, « doivent absolument reprendre le chemin des soins nécessaires ».
Une prime pour les personnels des EHPAD
Les personnels des EHPAD bénéficieront d'une prime défiscalisée. Elle sera de 1 500 euros dans les 33 départements les plus touchés, de 1 000 euros dans les autres.

Les visites dans les EHPAD ne sont pas assouplies. Une enveloppe supplémentaire de 475 millions d'euros va être affectée à ces établissements.
Plus d'attestation, ou presque
La longueur des déplacements autorisés restent de 100 km, si l'on change de département. Elle n'est pas limitée si l'on reste dans son département de résidence. Au-dessus de 100 km, les déplacements ne sont autorisés que pour raison familiale impérieuse et motif professionnel. Une nouvelle attestation va être éditée pour ces cas. L'attestation actuelle reste en vigueur à Mayotte.
400 000 entreprises rouvrent
400 000 entreprises vont relancer leurs activités à partir de lundi. Leurs effectifs cumulés représentent 875 000 salariés.

Le fonds de solidarité est maintenu jusqu'à la fin du mois de mai, même pour les entreprises qui rouvrent, pour compenser la perte de chiffre d'affaires des 11 premiers jours du mois.

Les charges sociales patronales de mars, avril et mai des secteurs soumis à la fermeture administrative sont effacées.
Les salariés protégés
« La santé des salariés ne sera pas une variable d'ajustement de la reprise économique » (Muriel Pénicaud). Le protocole de reprise, tout comme les guides selon les métiers, sont bien définis et « le dialogue social est essentiel à leur bonne mise en œuvre ». Les entrepreneurs sont invités à recourir au maximum au télétravail, aux horaires décalés pour les arrivées et départs des salariés et à limiter autant que faire se peut les présences simultanées dans l'entreprise.
La quatorzaine maintenue dans les DOM
La quatorzaine obligatoire n'est pas maintenue dans la France Hexagonale pour les personnes en provenance de l'espace européen. Elle le reste néanmoins pour les arrivées dans les départements d'outre mer et — peut-être — pour la Corse
Le retour à l'école
« 85 à 90 % des communes ont préparé la rentrée du 12 mai, ce qui représente 80 à 85 % des écoles ». (Jean-Michel Blanquer). Sont essentiellement concernés les enfants des grandes sections, cours préparatoire et cm2, ainsi que les enfants de personnels soignants, les élèves en situation de handicap et les élèves décrocheurs (4 %).

Les collèges des régions « vertes » rouvriront le 18 mai.

Chez nous, les élus ont voté à l'unanimité une motion pour repousser la rentrée, en septembre.
Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

Georges de Cayenne 07.05.2020
Politique fantasme

Je rebondis sur le commentaire précédent. Sur le plan épidémiologique, le rôle des enfants dans la transmission de la maladie initialement suspecté a été totalement infirmé au cours de l'observation de la dynamique de l'épidémie. Mais comme l'a bien expliqué "Nespresso", un bonne partie de nos concitoyens ainsi que tous nos hommes politiques guyanais, sont devenus complètement paranos et hypocondriaques tant et si bien que leur attitude actuelle quant à la réouverture des écoles relève plus de la démagogie et de la politique-fantasme que de la raison.

Répondre Signaler au modérateur
Nespresso 07.05.2020
effet boomerang

Pour palier au manque de masques et de tests, et éviter un engorgement des services hospitaliers, il fallait confiner. Mais pour réussir un confinement proposé par un gouvernement complètement décridibilisé par ses mensonges, il fallait flanquer au bon peuple unr grosse trouille : en gros, réussir à faire passer le coronavirus pour le virus ebola !
Ça a tellement bien marché que plus personne ne veut aller travailler ou retourner à l'école.
Même en Guyane où pour l'heure 26 malheureux cas qui n'inspirent aucune inquiétude se courent après sur un territoire de 83 846 km2.
Le bon vieux gag de l'arroseur arrosé !

Répondre Signaler au modérateur
siage 07.05.2020

Nespresso, faites-vous un bon café, reposez-vous, réfléchissez et gardez pour vous vos brillantes analyses.

Répondre Signaler au modérateur
Kikiwideguyane 08.05.2020

C est beaucoup lui demander

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
6 commentaires
1 commentaire
A la une
3 commentaires
1 commentaire