• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CORONAVIRUS

Covid : La Guyane pleure son centième mort, les hospitalisations quasi doublées

XP.LP. Lundi 26 Avril 2021 - 19h32
Covid : La Guyane pleure son centième mort, les hospitalisations quasi doublées
La Guyane a franchi le cap des 100 victimes du coronavirus SARS-COV-2 - ARS

La Guyane a passé le cap des 100 victimes et des 19 000 malades. Depuis vendredi, deux nouveaux décès sont à déplorer, le taux d'incidence poursuit sa croissance et on observe un quasi doublement du nombre de tests réalisés pendant que le nombre des hospitalisations s'envole lui aussi. 

 Avec désormais 57 personnes hospitalisées contre "seulement" 33 vendredi dernier, la pression de l'épidémie sur les structures hospitalières se fait désormais de plus en plus sentir en Guyane malgré un nombre de réanimations de 17 qui demeure inchangé. 

178 nouveaux cas positifs ont été détectés pour 2376 tests réalisés (à noter : un cas en cours d'investigation), soit un taux de positivité de 7,5% et un taux d'incidence de 239 malades pour 100 000 habitants sur la période des sept jours écoulés.

La Guyane a désormais franchi le cap des 19 000 malades et des 100 victimes. Seule relative bonne nouvelle, le cap des 10 000 guérisons qui devrait être annoncé prochainement. 
Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
9 commentaires

Vos commentaires

aouara 27.04.2021
Covid et vaccination

Mettre l’accent sur la vaccination et le respect des gestes barrières.
Communiquer sur ses éléments pour faire taire les idiots et autres abrutis.
Dénoncer ceux qui en public recommandent la vaccination et qui en privé disent le contraire
Sensibiliser les personnels soignants sur l’importance de la vaccination pour sortir de ce cauchemar
Faire la distinction en la piqûre et les effets du vaccin
Enfin le vaccin ne protège pas contre les imprudences
Respecter les mesures pour ce déplacer (hexagone et Antilles)rejeter les discours des manipulateurs et autres zozos.
C’est à ce prix que nous cesserons de “ pleurer nos morts”

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 28.04.2021
Condesandance

Monsieur,

Je vous trouve très condessandant a l'égard des gens. Si on refuse le vaccin, c'est parce qu'il n'est pas "safe" car n'a pas passé tous les test de validation. On gros, les gens qui sont vaccinés maintenant sont des cobaïes pour les labos.

Vaccin fièvre jaune ok, vaccin polyo etc, ok. Vaccin covid sorti a la hate, pas ok !!

Répondre Signaler au modérateur
cap40 27.04.2021
8250...

A peine 8250 personnes vaccinées à ce jour ... Même si l'on ne connaît pas encore entièrement les tenants et les aboutissants du vaccin , il apparaît à l'évidence que la majeure partie de la population s'arroge encore le droit de se contaminer et contaminer autrui.
Se vacciner? ... un devoir et une évidence éthique et citoyenne.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 27.04.2021
Qu'en pense

Mme Goua de "Mayouri santé Guyane" et de "Trop violans", entre autre, qui appelle à s'affranchir des mesures de restriction pour limiter la propagation du virus?
Attend-elle un parachutage de médecins cubains pour prendre en charge les malades?

Répondre Signaler au modérateur
Smet 27.04.2021
C'était prévu

Cela fait déjà 3 mois que je passe une partie de mon temps à tenter de prévenir tout le monde sur ce qui allait nous arriver... Hélas l'histoire me donne raison, et j'aurais préféré me planter là dessus.

Maintenant il y a 2 options:

~Continuer comme on fait en ce moment, auquel cas on va droit dans le mur.

~Décréter un confinement général comme celui de l'an dernier, pour une durée de tout le mois de mai, soit 30 jours, en accordant une exception de circulation et de voyage à toute personne à jour de ses vaccins (ce qui redonnera un peu de la confiance perdue par la population), tout en vaccinant massivement la population. C'est ainsi que on limitera l'impact du tsunami qui nous tombe dessus.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 27.04.2021
Le vaccin ne protège pas de la contamination

Le vaccin n'empêche pas de contracter le COVID et de contaminer les autres ! Ça n'aurait donc aucun sens de laisser circuler/voyager des gens qui sont autant capables de diffuser le virus que les autres, non vaccinés.
Pour rappel, le vaccin contre le COVID n'a pour fonction que de réduire la gravité des symptômes si on contracte le virus.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 29.04.2021
Smet : au fou !

Confinement général : rester chez vous si sa vous chante, les gens bien dans leur tete n'ont aucune envie de s'auto emprisonner.

Vaccinement massif : de gré et de force ? Si les gens ne veulent pas aller se faire vacciner, c'est parce que le vaccin est baclé, sorti a la vavite en 1 an alors qu'il faut 10 voir 20 ans pour faire un vrai vaccin.

Avec les gens comme vous, on arrive facilement au fachisme au pouvoir.

Répondre Signaler au modérateur
jesaispas 27.04.2021
??

Désolé je ne comprend pas le dernier paragraphe
cap des 19000 malades
cap des 100 victimes
10000 guérisons
donc il reste 8900 malades dont 57 a l'hôpital
C'est pas clair

Répondre Signaler au modérateur
Pierro 27.04.2021

Le cap des 10000 atteint prochainement c'est plutôt le nombre de vaccinés et non le nombre de personnes guéries....

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
6 commentaires
3 commentaires
6 commentaires
1 commentaire
A la une
9 commentaires