• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CORONAVIRUS

Covid-19 : "Nous n'avons rien contre le vaccin mais ne nous l'imposez pas"

I.J. Vendredi 28 Mai 2021 - 11h32
Covid-19 : "Nous n'avons rien contre le vaccin mais ne nous l'imposez pas"
Yvane Goua du collectif Trop Violans avec d'autres associations devant les portes de l'ARS ce matin et bloquant l'accès.

Une partie des guyanais est méfiante vis-à-vis du discours alarmiste et autoritaire de l'ARS autour des vaccins. Ils ne comprennent pas pourquoi le discours n'est qu'à la culpabilisation au lieu de déplacer le débat vers d'autres solutions. C'est cette parole que sont venus porter aujourd'hui des associations en venant bloquer les portes de l'ARS. Celle-ci a répondu de manière ferme.

 Les associations Trop Violans, Santé Respect et Droits Pour Tous et les Chasseurs bloquent l'ARS (cité Bonhomme à Cayenne) depuis ce vendredi matin 5h00. L'objectif : discuter avec Clara de Bort avec comme reproche majeur sa communication à la fois "méprisante à l'égard des populations et culpabilisante" vis-à-vis de la vaccination, selon les militants. Mais le rendez-vous n'a pas eu lieu, la directrice générale de l'ARS étant ce jour-là à Saint-Georges-de-l'Oyapock avec le préfet Thierry Queffelec. En revanche, le directeur adjoint est venu accompagné d'huissiers avant de repartir vers le tribunal.

Yvane Goua, porte-parole de Trop Violans, développe donc ses arguments : "Nous voulons du respect. La directrice de l'ARS méprise trop les guyanais dans ses discours", nous a-t-elle répondu. La porte-parole fait référence à certaines déclarations médiatiques qui ont été mal perçues telles que l'arrêt des commandes de vaccin ressenties comme une volonté de sanctionner les guyanais, la comparaison de la Guyane au "Far West" et dernièrement la phrase lapidaire : "si cela ne plaît pas la façon dont je les donne [ndlr : les informations de santé] fermez la radio".

Pour ces associations, une communication sous ces formes n'est pas possible : "Il y a trop de mépris et le refus de comprendre notre culture. Nous vivons avec une pharmacopée qui nous est propre et nous ne sommes pas bêtes : nous voyons bien que la situation en Guyane n'est pas comparable avec l'Hexagone, donc il faut arrêter de nous faire culpabiliser et de nous forcer en nous disant que c'est soit le vaccin soit le confinement. C'est mal comprendre l'état d'esprit guyanais" poursuit la porte-parole.

 
"Nous n'avons rien contre le vaccin mais ne nous l'imposez pas"

Cette dernière ainsi que les quelques personnes interrogées à l'entrée de l'ARS n'ont rien contre le vaccin, disent-elles. "Il ne faut pas se méprendre. Le vaccin fait partie des solutions et nous ne sommes pas là pour dissuader ceux qui veulent se faire vacciner" précise l'une des manifestantes présentes, "mais qu'on ne vienne pas nous dire que si vous n'êtes pas vaccinés vous allez mourir". Et Yvane Goua d'insister "L'ARS nous martèle qu'il n'y a que des "non vaccinés" à l'hôpital et alors? Il doivent quand même être soignés. Comment faisait-on avant l'arrivée du vaccin?".

Face à ce questionnement, France-Guyane a donné la parole à Mathilde Boutrou, médecin infectiologue  pour expliquer quels étaient les traitements administrés actuellement pour soigner les patients atteints du covid-19.

La lassitude exprimée par les manifestants c'est d'imposer tous les efforts à la population alors qu'aucune action de prévention n'a été mise en place par les pouvoirs publics en amont : "On nous avait dit qu'on passerait à 30 lits, puis 45 puis 60. Au final on est bloqué à 30 et on envoie des malades en Martinique. On savait qu'il y avait le variant brésilien. Pourtant, il n'y a pas eu d'opération sérieuse pour bloquer les points d'entrée des frontières" dénonce encore Yvane Goua.

Pour l'une des manifestantes, ce martèlement à la vaccination a même eu l'effet contraire. Elle se serait naturellement faite vacciner si elle ne s'était pas autant sentie manipulée et forcée la main par la communication officielle. "Le président Emmanuel Macron lui-même ne s'est toujours pas vacciné. Il a été malade et s'est fait soigner. C'était il y a six mois et il n'a pas opté pour ne serait-ce qu'une injection. On incite pourtant ceux qui ont été malades à recevoir une injection. Cela ne semble en réalité pas forcément nécessaire...A voir par la suite. Derrière les vaccins, il y a des gros enjeux financiers. Il sont arrivés tellement vite alors que d'autres maladies plus anciennes n'ont toujours pas leur vaccin.  On ne peut pas nous assomer de manière autoritaire alors que c'est légitime d'avoir des doutes".

L'ARS répond par voie judiciaire

L'ARS, contacté par nos soins, a répondu de la manière suivante: " L'ARS est un état major pour la santé pour la coordination de l'ensemble des hôpitaux et des acteurs de santé, fortement éprouvés depuis un an et qui ont besoin de notre soutien. Notre seul objectif est de sauver des vies et les tentatives d’intimidation à l’égard d’agents de l’ARS ne nous en détourneront pas. Nous n'avons pas de temps à consacrer sur une opération médiatique d’une quinzaine de personnes aux revendications illisibles et inaudibles. La justice déterminera si cette opération est conforme à la loi, c'est la raison du constat d'huissier sollicité ce matin".
Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
15 commentaires

Vos commentaires

MAGOU 01.06.2021
AVIS de RECHERCHE !!!

NON PUBLICATION inquiétante de mon commentaire du 29/05 pourtant objet de la "vignette de prise en compte"
Je prie donc "FG" de me tenir informé concernant ce problème !!!

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 31.05.2021
Trop violans et les assoces

Je voie que beaucoup de gens critique Trop Violans, n'oublier pas que sans Trop Violans ou les 500 freres, les créoles n'aurait plus droit a la parole comparer aux autres communautes arriver après eux... Je dis les choses tout haut comme elles sont, pas de calcul politique ou autre, que ce que les gens pense tout bas!!

Répondre Signaler au modérateur
bozo 30.05.2021
Censure

J'ai simplement rédigé quelques lignes pour :

Dénoncer le côté parasitaires du groupuscule collectif sur toute contestation citoyenne.

Dénoncer la censure de trop violans qui efface toute critique sur sa page Facebook.

Résultat, France Guyane a censuré mon message...

Je constate que France Guyane applique la même politique de censure que trop violans, et on peut même envisager que France Guyane penche du côté de cette petite bande, en mettant à la une la moindre apparition de ces 15 gugusses, et en censurant toute critique trop réaliste de ce groupuscule. .

Répondre Signaler au modérateur
Harold 29.05.2021

Si chacun est libre de se faire vacciner selon Mme Goua, qu’elle laisse donc chacun choisir et n’aille pas gesticuler et bloquer !
Présentez vous aux élections et nous verrons votre représentativité

Répondre Signaler au modérateur
aouara 29.05.2021

Très bonne replique de l'ars.
Les charlots sont encore en action avec le soutien constant de Guyane la dernière et les "réseaux idiots "
Les dits chasseurs qui collectionnent des idioties ne représentent pas l'ensemble des chasseurs. Il y a même une Fédération de chasseurs qui s'occupe de la protection de la biodiversité, de la pratique eco responsable de la chasse.
De la formation pour le permis. Silence radio, télé et élus car elle dérange et surtout elle demande un peu de réflexion et d'intelligence dans la pratique de la chasse en guyane

Répondre Signaler au modérateur
A. LEA 29.05.2021

Le monde entier se fait vacciner ou veut se faire vacciner. Seuls les partisans de Trop Violans sont manipulés et culpabilisés à cause du vaccin. Cherchez l'erreur

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 31.05.2021
Mme Lea

"Le monde entier veut se faire vacciné" ??? Je sais pas dans quel univert interactif et paralele vous vivez mais autour de moi, je ne vois que resistance au vaccin. Personne de ma famille ou de mes amis vont prendre leur vaccin bacler.

La Guyane, c'est pas Paris. Si vous aimez pas, vous pouvez rentrer chez soi comme le dit la chanson bien connu de Guyal MC !!

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 01.06.2021

Le problème c'est que vous n'envisagez ledit univers qu'à travers votre vision. En sociologie, ça s'appelle le biais de confirmation. Et la vision d'un xénophobe complotiste perdu en Guyane ne sera jamais plus qu'une opinion minoritaire à l'échelle mondiale.

Répondre Signaler au modérateur
Mahury 29.05.2021

Cette fille et ce petit groupuscule ont un comportement inquiétant; pourquoi la presse donne autant d'importance à des propos aussi dérisoires ?

Répondre Signaler au modérateur
dny973 29.05.2021

Toujours pareil ces internautes qui crachent encore et encore sur les actions des associations. On se sent tous manipulés, faut pas se mentir. Des épidémiologistes de renom disent eux mêmes que les vaccins n'ont pas encore fait leurs preuves. Le président de la République lui même ne s'est pas fait vacciné. Alors arrêtez de cracher sur ceux qui s'opposent et posez vous d'autres questions. Le nombre de cas monte et baisse et vive versa depuis des mois. On vit avec maintenant. Mais se faire manipuler non !!! personnellement, je me sens manipulé et pour cette raison, je suis très sceptique. C'est mon droit. Qualifié les associations de groupuscules ou autres, c'est que vous ne vivez la même réalité que la majorité de la population. La COVID est bien là dernière préoccupation. Il y a plus urgent ( misère, braquage, précarité....) Mais bon, crachez, ça vous rend utile apparemment !!! c'est pathétique.

Répondre Signaler au modérateur
Taïra 02.06.2021

Aux dernières nouvelles le président et sa femme se sont fait vacciner.

Répondre Signaler au modérateur
Taïra 02.06.2021

...aux dernières nouvelles il se serait fait vaccinr par crainte de madame Goua.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
8 commentaires
1 commentaire
4 commentaires
A la une
1 commentaire
1 commentaire