France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SOLIDARITÉ

Covid-19 : les infirmières de Guyane récoltent du matériel pour l’hôpital d’Oiapoque

Pierre ROSSOVICH Jeudi 21 Mai 2020 - 10h16

Une chaîne de solidarité s’est instaurée pour aider Oiapoque après que le directeur de l’hôpital de la ville brésilienne ait adressé un courrier à l’association des infirmières de Guyane.

 « Les habitants d’Oiapoque méritent, comme tout le monde, des soins de qualité. Ce sont nos voisins et nous devons être solidaires avec eux ». Marie-Rose Gobert, présidente de l’association des infirmières de Guyane, est une jeune retraitée. Mais en ces temps de crise sanitaire, elle ne pouvait rester inactive. Alors quand le directeur de l'hôpital d'Oiapoque Réginaldo Souza lui adresse il ya quelques jours un courrier pour demander de l’aide matériel, elle n’hésite pas. Avec son association, elle met en place une opération de collecte de dons pour nos voisins outre-oyapock. Une chaîne de solidarité qui rencontre rapidement un certain écho puisque plusieurs associations ont d’ores et déjà apporté leur secours à l'association des infirmières de Guyane*.

Des masques, gants, gels, savons liquides et autres produits de premières nécessités « qui manquent cruellement à Oiapoque » ont été récoltés, nous informe Andréssa Duvigneau, présidente de l’association Patawa. D'autres dons sont attendus. Le matériel déjà récolté sera distribué à la direction de l’hôpital Oiapoquois dans quelques jours.

« Cela peut paraître peu mais en ce moment tous les gestes comptent » , nous répond Andréssa Duvigneau qui tient à souligner que c’est bien la direction de l’hôpital d’Oiapoque, qui a demandé de l’aide car « ici en Guyane, nous avons des Brésiliens pro-Bolsonaro qui refusent de croire qu’Oiapoque a demandé de l’aide et qui nous traitent de menteurs… Ils disent que Bolsonaro a envoyé le nécéssaire…». Une vision partisane dont les membres de cette chaîne de solidarité ne s’embarrassent pas. « Si maladi a ka frapé Oiapoque i ké frapé Saint-Georges osi, répond Guy Frédéric de la CLCV. Nous sommes voisins depuis la nuit des temps et nous le resterons. Lagwiyann a roun terre d’accueil ! ».

L’association est demandeuse de gants, masques, savons, gels, Doliprane… Pour participer à cette chaine de solidarité : Contact Cayenne 0694202260 / Macouria 0694221573 / Autres communes 0694044903.

*L’association des infirmières de Martinique; la CLCV; l’association Santé et Respect des Droits pour Tous (S.R.D.T); l’association kouroucienne Patawa; Konet To Péyi etc.


Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Garimpo 21.05.2020

L’unique raison d’être d’Oyapock est le pillage organisé de la Guyane. Phénomène encouragé par le président Bolsonaro.
L’or de Guyane est blanchi par les autorités du Brésil.
La soit disant coopération ne marche que dans un sens...
Évidement, SI nous en avons les moyens, aidons nos voisins, et à commencer par les populations autochtones de L’Amapa (des associations existent) pas les commerçants pilleurs d’Oyapock!

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 21.05.2020

+1

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
A la une
2 commentaires
1 commentaire