France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
BRÉSIL

Covid-19 : L’Amapá peine à confiner sa population

Abinoan Santiago & P.R. Lundi 1 Juin 2020 - 08h55
Covid-19 : L’Amapá peine à confiner sa population
La police contrôle les déplacements dans l'Amapà - Governo do Amapá

Avec 8 469 cas confirmés de Covid-19, l’Amapá est en confinement général (« lockdown ») depuis le 19 mai, et au moins jusqu’au 2 juin. Les déplacements dans les espaces publics sont interdits. Cette décision du gouverneur Waldez Góes vise à alléger la pression sur les hôpitaux.

 L'interdiction de circulation est en vigueur dans les 16 villes de l’état. À Oiapoque, la frontière est également fermée. Ceux qui enfreignent la règle s’expose à une amende de 5 000 R $ (843 euros).

Les banques, pharmacies et supermarchés restent ouverts. À la fin de ce lockdown, le gouvernement d'Amapá devrait présenter un plan de réouverture du secteur économique.

«J'ai rencontré les 16 maires et nous avons obtenu de bons résultats en rejoignant le « lockdown », a déclaré le gouverneur. Sur recommandation de notre équipe scientifique, nous clôturerons un cycle d'isolement social de 15 jours. Après cela, nous présenterons un plan pour commencer à revenir à la normalité ».

Plus de 7 000 cas en un mois

Macapá est la ville la plus touchée par la Covid-19, avec 4 992 confirmations et 127 décès.

Le 30 avril dernier, l’Amapá connaissait 1 080 cas et 34 décès. Samedi 30 mai, ce nombre était passé à 8 469 personnes infectées, 207 morts et 3 534 personnes guéries.

"Le problème est le nombre de personnes qui circulent inutilement", a déclaré le gouverneur Waldez Góes, lors d'une conférence de presse diffusée sur les réseaux sociaux.

L'Amapá peine à atteindre son objectif de 70% d'isolement à domicile - Governo do Amapá

Le chômage empêche le confinement
Selon l'économiste Antônio Teles Júnior, le nombre élevé de chômeurs et de travailleurs indépendants contribue à ce que l'Amapá n'atteigne pas l'objectif de 70% d'isolement social.

Les données de l'Institut Brésilien de Statistique montrent qu’en Amapá 39% des habitants sont des travailleurs indépendants.

«Ces données renforcent la difficulté des gens à adhérer à l'isolement social. Les chômeurs et les travailleurs indépendants doivent se déplacer dans la ville car ils vivent sur des emplois temporaires ou indépendants. C'est un fait qui affecte l'isolement », a commenté Antônio Teles Júnior pour France-Guyane.

L'économiste estime également que le nombre de personnes par famille peut être une autre donnée qui explique le taux élevé de personnes infectées. Il y a actuellement 4 524 patients isolés dans leurs maisons.

Au Brésil, il y a 3 personnes par famille. En Amapá, il y a en moyenne 4 personnes par maison. "Cela rend les habitants plus exposés à la maladie dans le contexte familial".

L'augmentation du nombre de cas de covid-19 a fait s'effondrer le système de santé de l'Amapá. - Governo do Amapá


Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Garimpo 01.06.2020

On a les mêmes à la maison...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
5 commentaires
A la une