• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CORONAVIRUS

Covid-19 : Entre la Guyane et l'Hexagone, qu'est-ce qui change?

Iris Joussen Mercredi 21 Avril 2021 - 16h05
Covid-19 : Entre la Guyane et l'Hexagone, qu'est-ce qui change?

L'annonce de mesures restrictives à l'encontre des voyageurs guyanais allant vers l'Hexagone agace et interroge sur l'absence de réciprocité pour les voyageurs atterissant en Guyane. L'occasion pour France-Guyane de comparer les données Covid du jour entre l'île de France et la Guyane.

Le sénateur Georges Patient invitait aux comparatifs dans son tweet du 20 avril : pourquoi le voyage de Paris vers Cayenne n'était pas soumis aux mêmes restrictions que dans l'autre sens alors que le virus circule trois fois moins vite en Guyane qu'en île de France? L'occasion de faire un point comparatif entre les deux régions.

Comme le souligne le sénateur, le taux d'incidence est effectivement aujourd'hui encore de 192 pour 100 000 habitants en Guyane alors qu'en Ile de France, il est 530, soit 2,7 fois plus élevé. Il est en moyenne en France de 337.

Selon le site Covid Traker, la tension hospitalière sur l'ensemble du territoire Guyanais est de 32% pour 154% en île de France. Les patients Covid 19 occupent donc plus de lits de réanimation en Ile de France qu'il n'y en avait avant l'épidémie. Actuellement la moyenne en France est de 115%.

L'épidémie progresse en Guyane alors qu'elle régresse de manière générale en France.
 
En revanche, le taux de reproduction en Guyane est de 1,35 alors qu'en Ile de France il est de 0,96. Ce taux est autour de 0,98 en moyenne en France. Cela signifie que l'épidémie progresse en Guyane alors qu'elle régresse de manière générale dans le reste de la France.

En ce mercredi 21 mars, il y a en effet eu une nette progression en Guyane avec 187 nouveaux cas positifs depuis hier selon le point épidémiologique du jour. Sur le sol guyanais, les hospitalisations en cours ont de nouveau augmenté avec 36 cas de plus (au lieu de 30 en début de semaine). En revanche le nombre de personnes en réanimation n'a pas changé depuis hier et aucun autre décès n'est à déplorer depuis lundi.
 
Le bouclier tient à un variant

Mais la préocupation majeure de l'Hexagone, c'est l'invasion du variant brésilien. Pourtant celui-ci est déjà présent dans l'Hexagone...mais il n'y en aurait qu'une "toute petite quantité" souligne le Conseil scientifique national. Ce virus BR-P1 ne représenterait que 0.3% des détections de virus observés lors de l'enquête Flash du 30 mars 2021 alors qu'il est devenu majoritaire en Guyane. Le Conseil scientifique craint que ce variant s’étende à l’Hexagone cet été.




Comparaison de la nature des variants entre Paris et la Guyane (à noter que ces graphiques ne distinguent pas le variant brésilien du variant sud africain) :

La répartition des variants en Guyane - Covid Tracker


La répartition des variants à Paris - Covid Tracker

Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
4 commentaires
6 commentaires
3 commentaires
9 commentaires
6 commentaires
A la une
1 commentaire
6 commentaires