France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Covid-19 : Deux cas de plus, 111 depuis le début de la crise

P.R Vendredi 24 Avril 2020 - 17h57
Covid-19 : Deux cas de plus, 111 depuis le début de la crise

Dans son point Covid du jour, l’ARS fait état de deux nouveaux cas positifs décelés sur le territoire guyanais. La liste des communes touchées s’allonge puisque Saint-Georges-de-l’Oyapock vient s’ajouter à Saint-Laurent-du-Maroni, Kourou, l’île de Cayenne, Maripasoula et Grand-Santi.

Depuis le 4 mars, 111 personnes ont donc été testées positives au coronavirus, dont 87 sont déjà guéries. Trois patients sont actuellement hospitalisés, plus aucun en service de réanimation. On déplore un décès dû au covid.

Hier, 13 habitants de Tonka, écart de Grand-Santi, ont été placés à l’Hôtel du Fleuve à Sinnamary, actuellement dédié à la mise en quatorzaine sur la base du volontariat. Le député Lénaïck Adam est intervenu pour que les habitants de Tonka acceptent d’y être placés, comme il nous l’expliquait jeudi lors de notre Facebook Live.

Entre le 13 et le 23 avril, 758 tests ont été réalisés par l’ARS.

Compte tenu du contexte sanitaire, l’ensemble des titres de séjour, récépissés et visas de long séjour qui expirent entre le 16 mars et le 15 mai, qui avaient déjà été prolongés de 3 mois, sont prolongés de 3 mois supplémentaires. Soit une prolongation totale de 6 mois.
Depuis le début du confinement, 41 personnes ont été placées au Centre de rétention administratif, à Matoury. Malgré le contexte sanitaire, cinq d’entre elles ont été expulsées. Sept y étaient toujours enfermées lundi.
Pour en savoir plus :
Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

philsa973 25.04.2020
Du grand n'importe quoi....

Anormal que l'on puisse voyager de St Laurent a Grand santi en période de confinement. C'est du grand n'imprte quoi...
La personne devrait être poursuivie pour mise en danger d'autrui...
Et que dire de ces rassemblements familiaux en plein confinement...

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 25.04.2020

Vous avez bien raison. La police nationale ou municipale ne daigne même pas se déplacer pour les rassemblements illégaux type barbecue ou sound system à 8,10 ou 12 qui se déroulent régulièrement dans les quartiers en toute illégalité. Après on s'étonne que les esprits s'échauffent. Les uns respectent et les autres subissent.

Répondre Signaler au modérateur
Nespresso 25.04.2020
Tolérance

Bien sûr mais il est difficile de faire entrer les règles strictes du confinement dans une société où le rapport social, le lien familial et la convivialité sont aussi forts, un pays où on vit dehors et où les frontières restent un fantasme administratif.
Le revers de la sympathique médaille guyanaise !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
A la une
3 commentaires
1 commentaire