• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Couvre-feu étendu, confinement par quartiers... les nouvelles mesures à partir d'aujourd'hui

Vendredi 26 Juin 2020 - 07h22
Couvre-feu étendu, confinement par quartiers... les nouvelles mesures à partir d'aujourd'hui

Suite à la visite de la ministre des outre-mer Annick Girardin, la préfecture annonce de nouvelles mesures, visant essentiellement à ce que le système de santé guyanais ne soit pas débordé. Ces nouvelles mesures, ou le renforcement des mesures déjà prises, seront effectives dès aujourd’hui, vendredi 26 juin.

• DÉPLACEMENTS ET CONFINEMENT
Pour les communes suivantes : Camopi, Cayenne, Iracoubo, Kourou, Macouria, Matoury, Montsinéry- Tonnegrande, Roura, Régina, Rémire-Montjoly, Saint-Georges et Sinnamary, le couvre-feu est étendu :

•  du lundi au vendredi de 17 h à 5 h du matin
• le week-end du samedi 13 h au lundi matin 5 h

Pour les communes suivantes : Apatou, Awala-Yalimapo, Grand-Santi, Mana, Maripasoula, Papaïchton, et Saint- Laurent du Maroni (communes de l’Ouest), le couvre-feu est étendu :

• du lundi au vendredi de 17 h à 5 h du matin
• le week-end du samedi 17 h au lundi matin 5 h

• CONFINEMENT PAR QUARTIERS
"Dès qu’un confinement ciblé apparaîtra être la meilleure solution pour isoler un cluster, en évitant une augmentation des cas contacts et par conséquent une augmentation de personnes contaminées, un confinement responsable pourra être décidé et appliqué par le Préfet", commente la préfecture.

Ainsi, les quartiers où le virus circule avec une prévalence plus forte que dans le reste du territoire feront l’objet d’un confinement responsable, c’est-à-dire que les habitants de ces quartiers devront rester chez eux sauf exceptions, notamment:

• Trajets entre le lieu de résidence et le lieu d’exercice professionnel.
• Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité.
• Déplacements pour motifs de santé, familial impérieux, assistance à personne vulnérable, l’accompagnement des personnes handicapée ou la garde d’enfants.
• Aux seuls fins de participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
• Pour l’activité physique, la promenade et les besoins des animaux de compagnie dans la limite d’une heure par jour dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile.

• LISTE DES QUARTIERS CONFINÉS
- CAYENNE : quartiers du Mont Baduel, Thémire, Quintius, Mango
- KOUROU : cité Eldo ; place Alfred Nobel ; avenue des deux lacs ; rue Krab ; rue des frères Amet ; rue du docteur Floch
- MACOURIA : quartier de Sablances et Soula ; villages de Kamuyeneh, Norino et Yapara
- MATOURY : Cogneau-Lamirande et Balata
- MONTSINERY : quartier du champ Virgile
- REMIRE-MONTJOLY : cité Arc-en-ciel (avenue Morne Coco, rue Amandier, rue Grand Thym, rue Passiflore) ; quartier Bambou (de la piste Tarzan à la route des encens)
- SAINT-LAURENT-DU-MARONI : quartier de la Charbonnière (entre les rues du Bac, Edgar Milien, Maripas, boulevard du Maroni et totalité des quartiers des Bardeaux, des Flamboyants et de Moucaya).

• CONFINEMENT DES PERSONNES À RISQUES
Les personnes les plus susceptibles de présenter une forme grave de Covid-19, notamment les personnes âgées ou présentant des pathologies à risque, doivent veiller à se protéger de la contamination, en restant chez elles autant que possible.

Liste des personnes considérées comme étant à risques par l’ARS de Guyane :

• Les personnes âgées de 70 ans et plus.
• Les patients aux antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, antécédents d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV.
• Les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie.
• Les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale.
• Les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée.
• Les malades atteints de cancer sous traitement.
• Les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise.
• médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive, infection à VIH non contrôlé ou avec des CD4 <200/mm3, consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques, liée à une hémopathie maligne en cours de traitement.
• Les malades atteints de cirrhose au stade B ou C de la classification de Child-Pugh .
• Les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 40 kg/m2).
• Les femmes enceintes à partir du troisième trimestre de la grossesse.

• DURCISSEMENT DES PCR
Les passages de points de contrôle routier (PCR) d’Iracoubo et de Régina ne pourront être franchis que sur présentation de justificatifs, et non plus sur la simple présentation d’une attestation. Les autres dispositifs déjà mis en place, comme la paramédicalisation, restent en vigueur.

• FERMETURE DU PONT DE SAINT-GEORGES
Le pont de Saint-Georges-de-l'Oyapock sera complètement fermé dans le sens Brésil-France. Le franchissement de la frontière vers la Guyane est ainsi complètement interdit.

• MESURES VIE SOCIALE / ESPACE PUBLIC
Fermeture des bars et restaurants
Les bars et restaurants seront fermés partout en Guyane. Toutefois, la vente à emporter reste autorisée dans le respect des mesures barrières.
Port du masque obligatoire
Le port du masque dans les espaces publics lorsque les distanciations sociales ne peuvent pas être respectées, ou dans les espaces fermés fréquentés, doit être systématique pour tout le monde.
Boissons alcoolisées
La consommation d’alcool sur la voie publique est interdite sur tout le territoire (à toute heure et quel que soit le commerce).
• MAINTIEN DES MESURES PRISES DEPUIS LE 10 JUIN 2020
• Interdiction de vente d’alcool à emporter de 16 h à 8 h.
• Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes (mariages, réunions, festivités, manifestations...) en tout lieu public ou privé, y compris les carbets.
• Interdiction du sport collectif y compris en dehors des espaces réservés à cet effet.
• Sur les trajets en pirogues, les piroguiers doivent présenter les attestations nécessaires au déplacement par voie fluviale, et les passagers se tenir à un mètre de distance les uns des autres, de laver les mains avant la montée puis la descente de pirogue, le port du masque obligatoire, sauf pour les personnes faisant partie d’un même foyer.
• Une personne par foyer pour aller faire ses courses.

- TÉLÉCHARGEZ L'ARRÊTÉ GLOBAL ICI Arrété global du 26 juin 2020

Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

ubuntu 26.06.2020
Un "bon point".

Bravo pour cet article qui démêle un texte plutôt rébarbatif celui émanant de la Prefecture mais officiel et donc obéissant à des règles (encore !)Beaucoup de pédagogie la-dedans. J'invite donc tout un chacun à bien le lire. Un grand merci a l'auteur d'en avoir fait une synthèse claire et accessible au plus grand nombre.

Répondre Signaler au modérateur
Visionnaire973 26.06.2020
Quelle honte

Donc il a fallu le déplacement de la ministre des outremers pour enfin fermer ce pont de l'Oyapock , mais quelle honte ! A qui la faute ? Nous voulons des réponses , qui n'a pas pris la décision de fermer ce pont dès le début de l'épidémie ??? Le préfet ? Le président de la région ? Le gouvernement ? C'est un scandal nous avons continuer de permettre aux brésiliens de continuer à entrer et sortir du territoire comme bon leur semblait en pretextant que nous controlions leur temperature au poste de controle , et les 14 jours d'incubation vous en faites quoi ??? Bande de bons à rien

Répondre Signaler au modérateur
Vendeta973 27.06.2020
Et les transfrontalier ;-)

Et les transfrontaliers a qui on a fait une carte particulière de libre circulation....Yalaaa, elle est pas belle la vie

Répondre Signaler au modérateur
Etoile Piti 26.06.2020
Personne à risque

Etre une personne à risque...
Doit-on faire attester par son médecin vis à vis de l'employeur?
Quelles sont les mesures (télétravail, chômage partiel...?)mises en place?

Répondre Signaler au modérateur
Etoile Piti 26.06.2020
Les centres de formation??

Les centres de formation pour adulte sont sollicités pour continuer d'accueillir les stagiaires en formation... qui viennent de tous les quartiers...
Quelles décisions pour ces lieux d'accueil du public, dont le personnel et les stagiaires se retrouvent en première ligne, alors que même Pôle Emploi ne reçoit plus sur RDV??

Répondre Signaler au modérateur
Nespresso 26.06.2020
N'importe quoi...

Un couvre-feu renforcé, qui va précipiter des hordes d'acheteurs vers les mêmes lieux, au même moment, c'est lumineux comme idée et ça va surmultiplier les cas de maladies diverses.
Tout ça parce qu'on laisse des dizaines de milliers de sans-papiers s'entasser dans des squats insalubres (que nos politiques faux-c... qualifient de « habitat informel »), sans respecter aucune loi, aucune autorité, aucune précaution, et propager joyeusement dengue, COVID19 et leptospirose.
Commencez donc par raser ces bidonvilles, reconduisez à la frontières les clandestins et luttez réellement contre l'orpaillage clandestin.
On y verra plus clair.

Répondre Signaler au modérateur
Gilbert 26.06.2020
Et le peuple de la forêt

Bonjour.
Le pont est fermé mais combien d'étrangers le prennent car les rivières sont de vrais passoires, les peuples de la forêt sont comptabilisés comment et surtout soignés où ?
Les garimpéros continuent le trafic donc en plus de la pollution des "mines" le Covid. Décidément notre Guyane est vraiment délaissée par la métropole. C'est inadmissible.

Répondre Signaler au modérateur
Vendeta973 26.06.2020
Enfin, c’est dit

Ben voila, on y est. Les principaux « cluster » se situent là ou il y a de « l’habitat informel ».
Habitat informel, ou plus exactement squats que nos politiques ont laissé bienveillamment se developper au fil du temps ; Favella au cœur des villes qui rase la nature sans qu’un écologiste ne s’en émeuve (voir celui du mont Baduel par exemple), s’entassant dans des cabanes de tôles, de bois, ayant pour voisin les rats trop heureux de reprendre la leptospirose.
La situation actuelle n’est que la consequence d’actes passés et de comportements dépassés.
Ô ma Guyane, ne te rends tu pas compte que ta généreuse politique d’accueil des sans-papier, te tue à petit feu et remplis tes services d’urgence débordés, envahis de cas qui non rien à y faire, réduisant de fait les capacité de soin à destination des contribuables.
Pauvre Guyane, Pauvre France

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 26.06.2020

"La situation actuelle n’est que la conséquence d’actes passés et de comportements dépassés"

J'aime ça, j'aime ça...
C'est la première fois que j'observe un brin d'intelligence analytique en Guyane. Comprendre la CAUSE - Conséquences.
Bien, Vendeta.

Répondre Signaler au modérateur
Visionnaire973 27.06.2020

Soyez prudent les didacteurs de la pensée unique et du politiquement correct vont vous traiter de xénophobe.
L'ideologie droit de l'homiste de nos socialios communistes est une catastrophe absolue pour la France .
Malheureusement notre pays est noyauté de l'intérieur par de nombreux mélenchonistes anarchistes .
Les premiers à vouloir accueillir toute la misère du monde mais aussi sont les premiers à se plaindre lorsqu'on leur dit qu'on va augmenter les impots et allonger l'age de depart à la retraite .
Et oui pour financer toute cette gabegie il faut faire payer les contribuables.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
6 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
A la une
1 commentaire