• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CONSEIL SCIENTIFIQUE TERRITORIAL

Bientôt des navettes de la CTG dans tous les quartiers pour aller se faire vacciner ?

XP.LP. Lundi 12 Avril 2021 - 14h40
Bientôt des navettes de la CTG dans tous les quartiers pour aller se faire vacciner ?
L'une des réunions hebdomadaires du conseil scientifique territorial (CST) - Jade Letard-Methon

 Ce matin, comme chaque lundi se réunissaient à l'hôtel territorial des acteurs du monde de la santé pour établir la ligne des orientations sanitaires souhaitées par la collectivité dans le cadre du conseil scientifique territorial (CST). Ce matin, la perspective désormais inévitable d'un troisième pic était sur toutes les lèvres ainsi que l'urgence inhérente de vacciner un maximum.

Entretien avec le Dr Serge Plenet, médecin biologiste, transfusiologue et actuellement praticien généraliste. Membre du CST en sa qualité de vice-président de l'union régionale des professionnels de santé (URPS) des médecins libéraux et membre du syndicat de ces derniers. 

Que pouvez-vous nous dire, docteur, de l'objet des discussions de cette deuxième réunion du CST du mois d'avril ? 

Ce matin, nous avons constaté ce que nous redoutions, à savoir l'arrivée prochaine d'un troisième pic. Nous espérions à l'époque pouvoir l'éviter mais c'était à condition que la population accepte de massivement se faire vacciner ; ce qui n'a pas été le cas.
L'analyse des eaux usées laissait donc bien présager un tel scénario comme nous l'avait déjà annoncé le Pr Kazanji de l'Institut Pasteur ?
Il faut nous méfier des variants, notamment le P1 dit « de Manaus ». Particulièrement pour ce dernier, l’évolution de la maladie va beaucoup plus vite avec désormais des patients plus jeunes directement admis en réanimation sans passer par les services classiques d'hospitalisation. Il suffit qu’il y ait la présence de quelques comorbidités pour que le décès se fasse souvent en à peine quelques jours.

Tout cela exige aujourd’hui des prévisions et des mesures de préparations ne serait-ce que pour pouvoir disposer du nombre de litres d’oxygène suffisant ou des quantités nécessaires d’anticoagulants et de corticoïdes.

Oui, le retour d'analyse qui date d'une quinzaine de jours était formel et nous l’avait prédit. Il nous faut désormais sensibiliser un maximum les autorités et se préparer au choc en comptant les places disponibles en réanimation et en prévoyant la mise en place d’un nouvel hôpital de campagne.

Cela avait été fait l’année dernière, pourtant il semblerait que nous n’allons pas pouvoir compter cette fois sur le soutien des Antilles, vous partagez cette analyse ?
La Guyane a des moyens relativement limités, c’est pour cela que je n’ai de cesse de le répéter, le meilleur remède cela reste : la vaccination, la vaccination et la vaccination !
Vous nous confirmez que des navettes vont donc être mises en place pour inciter les populations des quartiers, les plus isolées, à se rendre au vaccinodrome ?
C’est une hypothèse que nous avons soulevée et qui a été débattue ce matin. Nous craignions qu’au sein des quartiers les plus isolés, l’information passe encore mal et que certains habitants pourtant prioritaires ignorent qu’ils ont bien droit à la vaccination. L’idée est d’aller chercher et accompagner ceux qui le souhaitent en annonçant un planning itinérant. Vous, médias, aurez donc un rôle à jouer pour mettre en place une vaccination plus poussée et tenter que notre population puisse échapper à ce pic qui arrive.
Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Smet 12.04.2021
Ils ont raison !

Encore une fois, le conseil scientifique de la ctg fait office de pilote des mesures à suivre par l'ars.
La navette itinérante, sorte de vaccin-truck, est un outil indispensable à mettre en place, afin de contribuer à la vaccination du plus grand nombre, et d'éviter une 4ème vague, la 3ème vague étant déjà devant nous...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
6 commentaires
3 commentaires
9 commentaires
6 commentaires
A la une
2 commentaires
5 commentaires
1 commentaire
2 commentaires