• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
COVID -19

Assouplissement des mesures préfectorales suite à la CIC

Ayodele GERMA Vendredi 29 Octobre 2021 - 09h12
Assouplissement des mesures préfectorales suite à la CIC

 Hier s’est tenue la cellule interministérielle de Crise hebdomadaire à l’Hotel de la Préfecture de Guyane. Une CIC qui intervient dans un contexte judiciaire tendu suite à l’injonction faite à la préfecture par le Tribunal administratif d’ouvrir les restaurants, débits de boissons et commerces ambulants en zone orange. Compte-rendu de la déclaration du préfet au sortir de cette réunion.

 Le propos commence par une nouvelle réjouissante, les taux d'incidence et la pression sanitaire sont en baisse. Les chiffres oscillent entre 200 et 220 et connaissent une certaine stagnation, mais il est prévu qu’ils descendent rapporte le préfet Thierry Quefflec. La baisse est plus lente et estimée à 15%. Le préfet a fait état d’une pression politique très forte qui laissait croire que le vaccin Janssen pouvait être une solution pour encourager à la vaccination  mais au vue des chiffres -13 doses sur 2000 ont été utilisées- il estime que ce n’est pas le cas .
Ouverture des restaurants
Concernant l’ouverture des salles des restaurants, Thierry Queffelec assure qu'il était déjà prévu, depuis trois semaine, d’ouvrir la partie intérieure des restaurants et les salles de sport, si le taux d’incidence continuait de descendre. Des prévisions faites avant les décisions du Tribunal administratif, intervenues vendredi et lundi dernier. 

Pour mémoire, le 25 octobre le TA a décidé de suspendre l’interdiction préfectorale d’ouverture des restaurants, débits de boissons et commerces ambulants en zone orange. Le ministère des solidarités et de la santé a fait appel de la décision. Le conseil d’Etat devra juger prochainement de la légalité des actes administratifs pris par la préfecture de Guyane et tranchera sur le fond et la forme. Le préfet Thierry Quefellec espère que ce jugement permettra de trouver le juste milieu, qui ne pénalisera pas les guyanais qui souhaitent aller au restaurant.
Fin du couvre-feu du dimanche ? 
Concernant le confinement du dimanche, il est soumis également à la baisse du taux d’incidence. Selon Thierry Quefelec le couvre-feu du dimanche est très interessant au niveau statistique. Mais il dit avoir conscience qu’il soit très pénible à vivre pour la population. Le préfet a ajouté être confiant pour la suite, mais il va falloir apprendre à vivre avec le Covid. Il s’inquiète qu’il y ait 67 % de la population non vaccinée, selon les derniers chiffres. Un chiffre encore trop important selon lui.

Un travail est effectué sur la sérologie pour déterminer quelles sont les personnes qui seront sensibles à une prochaine vague. Il se félicite du fait que le variant Delta soit dorénavant connu et maitrisé, ce qui ouvre la perspective de vivre en sa présence tout en appliquant les gestes barrières.
Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

cap40 30.10.2021
Même si ...

Même si la culture culinaire guyanaise reste encore à inventer tant elle est pauvre, je ne déteste pas parfois me faire un petit resto ou boire un pot. La position préfectorale me surprend car contre productive: accès aux vaccinés et/ou présentation du pass pour un retour aux plaisirs gustatifs ...et sociaux autour d'un apéro au troquet et au resto.

Répondre Signaler au modérateur
bozo 29.10.2021
plus crédible

Ils ne sont plus crédibles, trop de contraintes liberticides tuent la vie.
Tant que le Préfet n'aura pas donné quartier libre à tous ceux à jour de leur vaccination, il ne sera pas crédible, pour le moment il ne fait que donner du grain à moudre à la caravane...

Répondre Signaler au modérateur
g6d 29.10.2021

L'allègement du confinement permettra à certains de dire qu'ils ont gagné alors qu'il ne sera que allégé. Les Guyanais subissent un confinement depuis plus de 18 mois, de leur fait. Toute la Métropole n'est plus confinée depuis bien longtemps. Les Guyanais sont les principales victimes de leur comportement encouragé par des élus "suiveurs" de Komités qui ne représentent qu'eux mêmes.

Répondre Signaler au modérateur
Miroslav 29.10.2021
Assouplissement jusqu'à...

On relâche un peu les contraintes jusqu'à la prochaine vague qui commence à poindre son nez en métropole. Avec deux mois de décalage, on peut craindre une remontée des cas covid en janvier/février pour la Guyane. Il faudra alors nous contraindre à nouveau. Et le carnaval ? Encore annulé ?
Jne campagne d'affichage anonyme et intense est menée aux abords des lycées de l'Ile de Cayenne pour éloigner notre jeunesse de la vaccination. On est pas sortie de l'auberge !

Répondre Signaler au modérateur
Krobo Laplaj 30.10.2021

Janvier/février ? Je pense que les contaminations repartiront à la hausse dès la fin du mois de novembre - avec le retour de la saison des pluies.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
2 commentaires
6 commentaires
3 commentaires
A la une
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos