France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Santé / Vie locale

A Saint-Laurent du Maroni, la peur du covid-19 n'empêche pas de vivre

Samuel Zralos Jeudi 1 Octobre 2020 - 16h55

Rosa en convient, mais elle veut tout de même reprendre « une vie normale ». - Samuel Zralos

Afficher toutes les miniatures

Alors qu'à l'Est, Camopi a été reconfinée, les saint-laurentais disent avoir toujours une certaine peur du virus, mais ont globalement repris une vie presque normale.

 Alors que la pluie menace de s'abattre sur Saint-Laurent, ce matin, chacun vaque à ses occupations, qui prenant un sandwich à l'étal d'un camion, qui terminant ses emplettes à l'épicerie. Les masques sont de sortie, mais il ne semblent ni systématiques dans la rue, ni toujours bien mis. Comme partout, les badauds ont tendance à le baisser à intervalles réguliers, pour manger, fumer ou tout simplement souffler un peu. Quant à la distanciation sociale, elle apparaît bien théorique depuis quelques semaines, proches et connaissances se regroupant volontiers pour un brin de causette dans la queue d'un commerce.

Pourtant, les Saint-laurentais rencontrés, avec ou sans masque, affirment pratiquement tous faire un effort, pour eux et pour les autres. Frédérik, qui tient à la main un masque assorti à son t-shirt, « fait attention à la distance avec les gens, comme le virus circule toujours ». Un covid qui lui fait « toujours peur », mais ne l'empêche visiblement pas de tout de même sortir.

Deux mètres plus loin, Natam, masque jetable soigneusement en place, respecte elle scrupuleusement les règles édictées par les autorités. Quand nous l'interrogeons, elle reste bien un mètre de distance, parce qu'elle « ne veut pas mourir ». Une peur que partage Alex, dont la mère est sous dialyse, « parce qu'on ne sait pas d'où le virus peut venir ». « Je pourrais aller au Suriname, mais si la covid m'y attend, qu'est ce que je peux faire ? », se demande le quadragénaire, en déambulant dans les rues de la ville.

« J'ai envie d'une vie normale »

Emmanuel, lui aussi, dit faire « très très très attention, même s'il admet avoir laissé son masque dans sa voiture. Pour lui, « c'est pas encore fini, il faut se laver les mains souvent, se protéger ».

Accompagnée de son fils, Rosa souligne également l'importance du respect des règles sanitaires, mais exprime surtout son « envie de normal ». Son enfant a repris l'école, elle même a commencé une formation, autant d'éléments qui lui donnent le sentiment de « retrouver une vie normale ».

Dominique, qui termine ses courses au supermarché, lui fait écho : il a ses masques, les change tous les jours, va au boulot avec, mais a sinon « repris une vie presque normale ». « Personne n'a été touché dans mon entourage, ça joue peut-être », analyse cet enseignant, qui a repris les soirées entre amis « en petit groupe ».
Le sentiment d'avoir passé le pire

Certains saint-laurentais, enfin, relativisent la gravité de la situation. Kwadjani par exemple, ressent toujours une certaine crainte, mais « pas trop, pas comme avant, où il y avait beaucoup de cas. Maintenant, c'est rare ». Quant à Pierre, arrivé récemment dans l'Ouest, il estime carrément que « le pourcentage de mort ici par rapport au monde, c'est une goutte d'eau dans l'océan, les chiffres ne mentent pas ». Pour lui, pas de doute, « le pays va bien ».
Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Guyane

Coronavirus: le couvre feu à nouveau allégé...

S.Z. - Samedi 26 Septembre 2020

2 commentaires
Amazonie et Caraïbes

« Alerte maximale » Covid en Guadeloupe :...

Rédaction web / Photo Dominique Chomereau-Lamotte - Mercredi 23 Septembre 2020

 La métropole d'Aix-Marseille et la Guadeloupe ont été placées en « zone d'alerte...

1 commentaire
Santé

Covid-19 : 9 400 patients guyanais guéris

P.R - Mardi 22 Septembre 2020

2 commentaires
A la une
2 commentaires