France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

1250 colis d’aide alimentaire seront livrés par le RSMA en fin de semaine

Propos recueillis par A.G. Mercredi 15 Avril 2020 - 07h44
1250 colis d’aide alimentaire seront livrés par le RSMA en fin de semaine

Le Régiment du service militaire adapté, RSMA, s’implique aussi face à l’épidémie de Covid-19. Si sa mission d’insertion socio-professionnelle est pour l’instant à l’arrêt, il va assurer la livraison de colis d’aide alimentaire dans l’ouest guyanais. Fabrice Lesueur, chef de corps du RSMA, fait le point.

Comment le RSMA se mobilise-t-il aux côtés des autres acteurs, face à cette crise sanitaire ?
La vocation du RSMA est de former et d’éduquer les jeunes de 18 à 25 ans pour les accompagner vers l’emploi. Cette mission première d’insertion socio-professionnelle au profit de la jeunesse est totalement à l’arrêt depuis le 16 mars. Ce jour-là, comme pour l’ensemble des structures accueillant des élèves, la formation a été suspendue et les volontaires stagiaires ont été renvoyés dans leurs foyers. Dans le même temps, et ça s’est passé aussi pour les RSMA des autres territoires, les cadres et les volontaires techniciens du régiment ont été placés sous le contrôle opérationnel du commandant supérieur des forces armées. Depuis cette date, le RSMA est devenu à part entière une nouvelle unité des forces armées en Guyane, ce qui est totalement inédit.
En tant qu’unité militaire, nous sommes mobilisables pour venir en aide aux populations. Aussi, dès les débuts de cette crise sanitaire, nous nous sommes réorganisés et nous nous tenons prêts à intervenir.
Nous l’avions déjà fait en 2017 aux Antilles. Après le passage du cyclone Irma, un détachement du régiment avait alors été engagé à Saint-Martin, sous le contrôle opérationnel du commandant supérieur des forces armées aux Antilles.
Aujourd’hui, en complément des autres moyens militaires disponibles sur le territoire, sous la responsabilité du commandant supérieur (COMSUP) des forces armées de Guyane (FAG), le général de division aérien Didier Looten, le régiment est en mesure d’être engagé au titre de l’opération Résilience.
Le conseil de santé préconise de faire appel au concours des forces armées pour distribuer l’aide alimentaire. Comment le RSMA va-t-il être impliqué ?
Le RSMA dispose des moyens humains et de matériels pertinents pour intervenir dans le cadre de la mise en œuvre du volet logistique de l’opération Résilience, conduite en Guyane sous le contrôle opérationnel du COMSUP FAG.
Le sous-préfet de Saint-Laurent et la mairie de Saint-Laurent ont décidé d’organiser une distribution d’aide alimentaire d’urgence au profit de certains quartiers de la ville. Le sous-préfet a demandé à bénéficier du concours des forces armées en Guyane pour participer à la logistique de cette aide.
Le COMSUP FAG a désigné le RSMA de Guyane pour apporter ce concours à Saint-Laurent du Maroni. Concrètement, des cadres et des volontaires techniciens du SMA assureront l’acheminement de l’aide alimentaire.
Comment sera organisée cette distribution ?
La distribution de l’aide alimentaire d’urgence sera organisée conjointement avec la Croix-Rouge, les associations, les forces de l’ordre ainsi que des correspondants identifiés par les services de l’État dans les différents villages et quartiers de Saint-Laurent du Maroni.
Des liaisons partiront régulièrement depuis le point de stockage principal de Saint-Laurent du Maroni vers une quinzaine de points de distribution identifiés par la Mairie.
L’acheminement des denrées alimentaires et la constitution des colis représentent une manœuvre logistique complexe du fait de la coordination nécessaire entre une multitude d’acteurs. Grâce aux efforts importants de l’ensemble des parties prenantes, les premières distributions devraient pouvoir être réalisées dès la fin de semaine.
Chaque colis alimentaire, d’un poids d’environ 7kg, permettra d’apporter l’aide nécessaire à la population pendant une quinzaine de jours. Plusieurs jours seront probablement nécessaires pour approvisionner l’ensemble des différents points de distribution des villages et quartiers de Saint-Laurent.
La population pourra en bénéficier selon quels critères ?
Le RSMA est chargé d’acheminer l’aide alimentaire. Les correspondants identifiés par la mairie de Saint-Laurent seront responsables de la distribution dans chaque quartier ou village. Ces correspondants, en lien avec les services de la ville, ont recensé et transmis les besoins des familles.
De quoi seront composés ces colis d’aide alimentaire ? Qui fournit les denrées ?
L’aide alimentaire d’urgence concerne des produits de première nécessité. À titre d’exemple, du riz, du sucre mais également du savon sont d’ores et déjà identifiés comme essentiels. Les colis seront livrés avec des sacs poubelle, de façon à permettre à la population de disposer également d’un moyen de collecte des déchets. La préservation de l’environnement n’a pas été oubliée dans ce contexte de crise sanitaire.
Une première distribution de 7 tonnes, représentant 1.250 colis environ, sera effectuée.
A Saint-Laurent du Maroni, les denrées sont en partie fournies par les douanes. Ainsi, un peu plus de 3 tonnes de riz sont issues des saisies réalisées par les services douaniers. Mais l’essentiel de cette aide proviendra des stocks de la Croix-Rouge et de dons. Les deux antennes du RSMA, à Cayenne et à Saint-Jean du Maroni, sont mises à contribution afin d’acheminer ces denrées vers le lieu de composition des colis, à Saint-Laurent.
Combien de jeunes du RSMA participent à l’opération ?
Sur le terrain, environ 6 cadres et 25 jeunes volontaires techniciens du RSMA seront impliqués. Mais il ne faut pas oublier ceux qui travaillent dans l’ombre : officiers de liaison auprès des services de l’État chargés de la coordination, centre opérationnel du RSMA qui assurera la conduite de la mission, éléments de soutien tant à Saint-Laurent qu’à Cayenne.
Le régiment met à disposition ses cadres et volontaires techniciens pour mener à bien cette mission d’assistance au profit de la population.

Fabrice Lesueur, chef de corps du RSMA - FAG/Résilience

Les données en temps réel en Guyane et dans le monde sur le COVID-19
Retrouvez les données sur les chiffres de l'épidémie en Guyane, sous la forme de tableaux et courbes actualisés chaque jour avec le nombre de cas et l'évolution de l'épidémie de coronavirus.
Consultez également les données des pays dans le monde touchés par l'épidémie.
» Accédez aux données

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
5 commentaires
5 commentaires
A la une
1 commentaire