Clara de Bort, directrice de l’Agence régionale de santé

Clara de Bort, directrice de l’Agence régionale de santé

Quels points ont été abordés ?

Cinq grands dossiers dont celui des urgences vitales. Deux à trois fois par mois environ des patients transfrontaliers du nord de l’Amapá en situation d’urgence vitale nous sont envoyés au Centre hospitalier de Cayenne puisque Macapá se situe à 11 heures de route. Afin que les lits des urgences ne soient pas occupés trop longtemps, les Samus de l’Amapá et de Guyane vont travailler ensemble pour prévoir le transfert de ces patients, une fois stabilisés, vers le...

France-Guyane 369 mots - 06.07.2019
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir