• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

52 nouveaux infirmiers en Guyane

M.O Mercredi 13 Juillet 2022 - 13h44
52 nouveaux infirmiers en Guyane
La cérémonie de remise de diplômes des nouveaux infirmiers de Guyane à eu lieu ce matin. - M.O

Ce mercredi 13 juillet s’est tenue la cérémonie de remise de diplômes des nouveaux infirmiers de Guyane, à l’auditorium de l’EPCC Les Trois Fleuves de Cayenne. 52 d'entre eux ont été reçus pour la promo 2019-2022, un événement riche en émotions.

C’est presque la totalité, soit 52 étudiants sur 58, qui ont obtenu le diplôme d'infirmier d’Etat, après trois années de travail endurant. Les cours se déroulaient à l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) au campus universitaire de Cayenne depuis un an. Les nouveaux diplômés vont pouvoir dès à présent intégrer la vie professionnelle. D’ailleurs, Christophe Robert, le directeur du Centre Hospitalier de Cayenne, s’est exprimé et à rappeler l’importance de ces nouveaux infirmiers en Guyane : “ Les hôpitaux guyanais ont besoin de vous ! “.
Cristophe Robert, directeur du Centre Hospitalier de Cayenne, été présent et a rappelé l'importance des infirmiers en Guyane. - M.O


Cette promo est majoritairement composée de filles, soit 6 garçons pour 58 étudiants. Avec une quinzaine de formateurs, ensemble, ils ont surmonté les aléas du COVID-19.

Des larmes ont submergé plusieurs fois durant cette cérémonie de fin d'année. C'est un chemin professionnel assuré, en dépit du besoin dans les hôpitaux guyanais.
Une cérémonie de remise de diplômes riche en émotions. - M.O


Un article intégral à retrouver bientôt dans le PDF de France-Guyane !
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
13 commentaires

Vos commentaires

jayjay5 15.07.2022
bravo

et j'espere pas gen "vaccin" pour nos nouvelles et jolies infirmieres Guyanaises!

Répondre Signaler au modérateur
Vieux blanc 14.07.2022

Espérons qu'ils bénéficierons du respect indispensable à l'accomplissement de leurs missions.

Répondre Signaler au modérateur
Snooky 14.07.2022
Bravo

Fière de vous.. belle carrière à tous.
Et j'espère que vous resterez en Guyane

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 13.07.2022

Bon ben, avec ça y’en a assez pour le Chog, ou pas…???

Répondre Signaler au modérateur
Harold 13.07.2022

Souhaitons leur de pouvoir travailler dans de bonnes conditions

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 13.07.2022

Ces ceremonies copier-coller de celles vues dans les films americains, avec les mêmes toges universitaires...
N'est il pas possible de faire un peu preuve d'originalité et aussi de respect pour l'uniforme des diplomés ? Car le port de la toge universitaire repond à des critères bien definis. En Guyane, du collegien qui a eu le tableau d'honneur, au docteur universitaire en passant par le diplômé en soins infirmier, tous portent la même toge !
Meme si nous sommes en Amerique, cette façon grossière de succomber à l'influence culturelle des series US ne peut elle donc pas être évitée ?

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 13.07.2022

En même temps, avec notre Macron national en chef qui fait de la lèche à Uber… Le mauvais exemple ne vient-il pas d’en haut?

Répondre Signaler au modérateur
roots973 14.07.2022
J’avais un doute

https://www.remisedesdiplomes.com/amp/blog/actualites/le-port-de-la-toge-une-tradition-ancienne-et-francaise.html
Contrairement à ce que beaucoup croient, la cérémonie de remise des diplômes en vêtements académiques n’est pas une tradition anglo-saxonne, mais bien une tradition française.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 14.07.2022

Tout à fait, mais en l'occurence ce sont les toges et coiffes anglosaxonnes qui sont utilisées en Guyane. Dans la tradition Francaise, les coiffes sont rondes par exemple. Hormis l'influence de la télé, je ne vois rien d'autre pouvant expliquer l'usage de toges et coiffes americaines.
Pourtant, les sources d'inspirations creatives et originales ne manquent pas chez nous pour organiser des ceremonies qui ne viennent pas d'ailleurs.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 15.07.2022

Quand on a pas de culture, on cherche ailleurs...regardez notre star Jayjay...

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 15.07.2022

Pourtant si, des chapeaux culturels locaux trés connus existent, mais si l’année prochaine certains ont l’idée de sortir la coiffe traditionnelle en madras, en lieu et place du chapeau carré, Paassy ne risque-t’il pas d’être le premier à les taxer de créolocentrisme? Peut-être que le Katoury à la croisée des cultures amérindiennes et créole, serait éventuellement toléré… La culture us envahissante a au moins l’avantage local de la neutralité identitaire. De quoi ménager toutes les sensibleries à fleur de peau.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 16.07.2022

On peut aussi ne rien faire de spécial. Pourquoi tomber dans ces guignoleries ?

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 16.07.2022

Je suis entièrement d’accord avec cette idée… Mais elle aboutirait intellectuellement à l’éradication des principes de célébration et de cohésion. Une posture bien trop marginale et utopiste dans nos ensembles grégaires. Bravo si tu y arrives sans l’aide de substances psychotropes, perso c’est mort, j’ai déjà hurlé avec tous les guignols en bleu, à la 27ème minute de la finale du mondial 98. Et c’était bon…

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
3 commentaires
4 commentaires
A la une
1 commentaire