• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SANTE

25 moniteurs multiparamétriques pour les hôpitaux guyanais

AG-PR Lundi 18 Octobre 2021 - 16h38
25 moniteurs multiparamétriques pour les hôpitaux guyanais
25 moniteurs multiparamétriques pour les hôpitaux guyanais - AG

 Ce matin, le CHC a réceptionné 25 moniteurs multiparamétriques pour équiper autant de lits de réanimation en Guyane. Une action issue du partenariat qui se tisse entre la Région Ile-de-France et la Collectivité territoriale de Guyane.

 “ Valérie Pécresse et Gabriel Serville se sont rencontrés et je pense qu’il y a des atomes crochus entre les deux présidents”, raconte le guadeloupéen Patrick Karam, vice président de la Région Ile-de-France, en marge de la remise de ces nouveaux matériels hospitaliers; récit d'une impression qu’il a pu avoir lors du dernier voyage, à Paris, du président de la CTG. Réciprocité oblige, c’est au nom de Valérie Pécresse, la présidente de la Région Ile-de-France, que Patrick Karam a fait lui aussi le déplacement en Guyane pour livrer les 25 moniteurs multiparamétriques, en vue d’équiper autant de lits de réanimation. “ Ces matériels servent à mesurer la fréquence cardiaque, la saturation d’oxygène, la pression artérielle,” explique le Professeur Khallel Hatem, responsable du service de réanimation du CHC.
“ Avec la crise covid nous avons augmenté notre capacité de 350% en Guyane. Cela veut dire créer des lits, former des équipes pour augmenter nos capacités. Ce matériel vient completer ce que nous avions déjà à disposition", expose-t-il.  

Le montant de cette opération s’élève à près de 300 000 euros pour la Guyane. La Guadeloupe et la Martinique ont, elles aussi, bénéficié d’un soutien équivalent de la part de la région Ile-de-France. A la question de savoir si cette démarche s’inscrivait dans la perspective électorale de la candidate centriste, Patrick Karam s’en défend vigoureusement:   
“ Nous n’avons pas attendu la crise covid ou l'élection présidentielle pour nous intéresser aux ultramarins. Dès son arrivée en décembre 2015, Valérie Pécresse s’est intéressée aux thématiques ultramarines. Elle m’a donné carte blanche à ce sujet. 32 millions d’euros investis notamment dans la recherche pour lutter contre la drépanocytose, le sport, la culture… En un mandat, c'est du jamais vu! Nous avons également envoyé des masques FFP2 dans les territoires d’Outre Mer au plus fort moment de la crise” .
Manque de personnel
Pour faire fonctionner un lit de réanimation, il faut en moyenne deux professionnels. Durant cette remise de matériels, quelques voix se sont élevées pour réclamer plus de personnels permanents dans les hôpitaux de Guyane. Il faudrait une trentaine d'infirmiers supplémentaires au CHC selon les estimations du chef du service de réanimation. 
“ Nous avons suffisamment de lit mais pas suffisamment de soignants,” nous confie le Professeur Khallel Hatem. “ Les soignants sont amenés à faire plus que prévu, avec leur bonne volonté. Les postes sont créés mais les gens ne viennent pas. C’est pour ça que nous avons besoin de la réserve sanitaire. Mais elle n’est là que pour des missions de courtes durées.”
Ces nouveaux moyens s’ajoutent 22 lits de réanimation que comptent en pratique le CHC.  On en dénombre 8 à Saint Laurent du Maroni et 6 à Kourou. 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
7 commentaires
8 commentaires
10 commentaires
A la une
3 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos