• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
MANIFESTATION

Yvane Goua : "ce mouvement montre ce à quoi vous devez vous attendre demain"

Gaetan Tringham (g.tringham@agmedias.fr) Lundi 13 Juin 2022 - 14h03
Yvane Goua : "ce mouvement montre ce à quoi vous devez vous attendre demain"
Contre l'insécurité, Trop Violans a manifesté devant la préfecture - Marie Odry

Ce 13 juin, Trop Violans a organisé une marche contre « l’insécurité et l’inertie de l’État. » Parti de la caserne des pompiers de Cayenne, les manifestants sont arrivés devant la préfecture. Yvane Goua, qualifiée pour le second tour des législatives, était présente et annonce la couleur en cas d’élection. 

 25 homicides depuis le début de l’année. C’est le décompte mis en avant par l’association Trop Violans ce matin lors de la marche organisée entre la caserne des pompiers de Cayenne et la préfecture de Guyane.

Xavier Behary, enseignant, était présent sur place : « Je suis là pour soutenir le mouvement parce qu’il y a trop d’insécurité en Guyane. Trop d’armes circulent, aucun contrôle policier, on a l’impression qu’il n’y a pas de sécurisation dans les communes. De plus en plus, les jeunes ont des armes dans tous les quartiers, » témoigne-t-il à notre micro devant la préfecture. « On voit que l’Etat se retire de plus en plus de son travail. Nous sommes là pour demander ce qu’on nous doit : avoir la sécurité et des patrouilles », continue l’enseignant.

"Ce silence est intolérable, insupportable"
Olivier Goudet et Yvane Goua, les chefs de file de l’organisation étaient également sur place et menaient le mouvement au dictaphone. Qualifiée pour le second tour des législatives dans la 1ere circonscription de Guyane, cette dernière a aussi répondu à nos questions : « c’est une marche pour dénoncer l’inertie de l’État et le silence radio de toutes les institutions. On décompte 25 homicides depuis le début de l’année… ce silence est intolérable, insupportable, surtout après ce qui est arrivé à Benaya Mangal ou au jeune à Soula en pleine rue. »

Les manifestants ont notamment brandi des pancartes et sont passés sur la place des Palmistes. - Marie Odry


Yvane Goua ne cache pas non plus ses ambitions politiques derrière l’action du jour : « Je continue ma campagne, mais je continue surtout mon action militante. On ne s’est jamais caché. Nous avons toujours pris des positions fermes qui sont politiques. L’insécurité est une mission régalienne de l’État. Le bilan de l’insécurité, n’est pas le mien, mais celui de Thierry Queffelec. Ce mouvement montre aussi ce à quoi vous devez vous attendre demain. Demain, je serai une élue qui marchera avec la population. Je serai une élue qui sera auprès de la population. Une élue qui portera la voix de la population au niveau de l’Assemblée nationale. Aujourd'hui, les portes (de la préfecture, ndlr) nous sont fermées. Mais je voudrais bien voir lorsque la députée Yvane Goua demandera audience au prefet, s'il refusera de la recevoir comme il le fait aujourd’hui. »

La militante reprécise enfin la manière avec laquelle elle s’imagine aborder sa mission d’élue : « le but d’un député est de défendre la Guyane au niveau de l’Assemblée nationale, donc oui, j’y serai. Mais il y a une mission importante aussi : le contrôle du travail de l’Etat. »

Retrouvez notre live facebook de la marche ci-dessous : 




Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
16 commentaires

Vos commentaires

A. LEA 15.06.2022

Si Mme GOUA est élue, spectacle garanti le jour de l'installation des nouveaux députés de l'Assemblée Nationale avec costume local et lachate au couleurs du "drapo", tambours et mégaphone ... J'ai hâte !!!

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 16.06.2022
clair

elle va leur mettre le "souk"!! a paris, y vont voir que les Guyanais rigolent pas, y vont pas nous couilloné les accords de 2017.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 15.06.2022
Bon pour le tourisme !

J'espère que Goudet sera son assistant parlementaire, comme Lechat-Vega l'était avec Serville.
Hâte de voir Goudet rentrer à l’assemblée nationale avec ses costumes, ses chaines et son boulet en polystyrène au pied.
Enfin une vraie campagne de pub pour le Carnaval Guyanais !

Répondre Signaler au modérateur
bozo 15.06.2022
Record d'abstention

On était déjà à 70% au premier tour, on sera à 90% au second tour...

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 15.06.2022

Oui et ?

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 14.06.2022

Le plus grand exploit de la passionaria, sera d’avoir contraint les électeurs de droite à voter pour le candidat du MDES…

Répondre Signaler au modérateur
Uku man 14.06.2022
Un peu de caractère

Je ne connais pas cette Mme Goua, mais j'aime son franc-parler ... pour ce qui est du discours, je suis beaucoup plus circonspect. Aborder l'insécurité en demandant uniquement plus de police à l'Etat, c'est se tromper gravement. Et puis, il me semble que ce mouvement ignore totalement la diversité des guyanais ... et ça, c'est dangereux. La suite à voir, mais un peu de boxon en Guyane et à l'Assemblée Nationale, ça ne fera pas de mal.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 14.06.2022
avec Y. Goua

y aura le "souk" garantie a "assemblée nationale"! elle au moins est femme djok, elle a pas la "langue dans la poche", elle va dire se qu'elle pense devant tout les deputés et reclamez l'argent des "accords de Guyane" (2017). Elle va bien representez la Guyane a Paris, va leur montré notre "caractere"!

Répondre Signaler au modérateur
Thibault Loupec 14.06.2022
Une pyromane chez les pompiers ? partie 2

Quant aux suiveurs qui ont voté pour Mme Goua, je veux croire qu'ils ont effectué un vote sanction plutôt qu'un réel soutien à cette personne. En effet quand seulement 20% des inscrits se déplacent au 1er tour, j'espère que les 80% manquants se reveilleront à temps pour choisir un candidat qui nous représentera plus justement avec sagesse, respect et conviction.

Ne vous y trompez pas, être suivie par une poignée ne vous donne nullement le droit de parler au noms de tous (à condition qu'ils votent).

On ne peut pas répendre le desordre et la feu puis postuler chez les pompiers.

Répondre Signaler au modérateur
Thibault Loupec 14.06.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
1 commentaire