France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

VIOLENCES JUDICIAIRES CONTRE LES CHASSEURS

Vendredi 07 juin 2019

Je partage la consternation du plus grand nombre, à la vue des violences exercées par des gendarmes lors de l’interpellation de quatre membres de l’Association territoriale de chasse (ACTG) le mercredi 29 mai. Sur les vidéos, on voit les gendarmes frapper un individu au sol avant de l’embarquer en voiture dans des conditions dégradantes. Plus consternant encore, le communiqué du samedi 1er juin, dans lequel la gendarmerie nie ses torts, alors même que la scène a été filmée. Pour rappel, le ton est monté lors de cette perquisition parce que cette opération d’interpellation avait toutes les allures de représailles judiciaires, en riposte à la forte mobilisation des chasseurs dans le débat public depuis plusieurs mois. Nous ne pouvons tolérer ces actes de violence, voire de répression judiciaire injustifiés et disproportionnés. J’invite la gendarmerie à reconnaître ses fautes. Je demande que les auteurs de ces exactions soient sanctionnés. Si la justice en Guyane est vraiment la même pour tous, les autorités judiciaires devraient poursuivre les gendarmes avec le même entrain démontré à l’encontre des chasseurs.

Gauthier Horth, conseiller territorial

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une