• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

(VIDEO) Retour sur l'élection de Sandra Trochimara comme maire de Cayenne

Samir MATHIEU / GOVINSKY Mercredi 28 Octobre 2020 - 23h56
(VIDEO) Retour sur l'élection de Sandra Trochimara comme maire de Cayenne

Sandra Trochimara a été élue mercredi matin maire de Cayenne. Elle succède à Marie-Laure Phinéra-Horth touchée par la règle sur le cumul des mandats, après son élection en tant que sénatrice le 27 septembre dernier. Sandra Trochimara est élue après quelques semaines où la tension était montée avec des contestations au sein même de la majorité. Au final, la majorité municipale à la quasi-unanimité pour la candidate choisie par Marie-Laure Phinéra-Horth. Roland Loe-Mie qui s'est présenté face à Sandra Trochimara a été largement battu, obtenant 13 voix dont les 9 de l'opposition.


Une page s'est tournée ce mercredi matin à la mairie de Cayenne. Sandra Trochimara a été officiellement élue à la large majorité par le conseil municipal, avec 36 voix contre 13 à Roland Loe-Mie.

Le conseil a débuté à 9 heures, ouvert par Sandra Trochimara, qui en tant que 1ere adjointe, après la démission de Marie-Laure Phinéra-Horth, a convoqué cette séance, en vue d'élire un nouveau maire et les adjoints. C'étaient les deux points à l'ordre du jour de conseil municipal extraordinaire. Les 49 conseillers municipaux ont été appelés pour élire le nouveau maire. Un scrutin qui a eu lieu à huis clos en raison de la pandémie. De plus, les habitants de Cayenne n'ont pas répondu présents à l'appel lancé notamment par Jemetree Guard à venir devant la mairie pour cette élection.
La question sur le vote secret posée

L'élection en elle-même s'est déroulée dans le calme, hormis quelques légers brefs haussements de ton. C'est Liliane Prévot, la doyenne du conseil, qui a présidé la partie concernant l'élection du maire. Deux candidats ont été désignés. Sandra Trochimara a été désignée en premier au nom du groupe majoritaire. Ensuite, c'est Roland Loe-Mie dont le nom a été proposé par Jemetree Guard, au nom là aussi de la majorité municipale ! Jemetree Guard qui a prononcé un petit discours pour dénoncer "l'absence de démocratie" au sein de la majorité municipale. Magali Robot s'est exprimée au nom du groupe d'opposition réclamant "un véritable scrutin secret" regrettant "qu'il n'y ai de secret que l'annonce du mode d'élection car ill manque notamment un isoloir, des enveloppes et des bulletins dactilographiés. C'est maître Patrick Lingibé qui a répondu à cette interrogation. Le bâtonnier, en tant qu'avocat de la commune a fait la démonstration que "tout est dans les règles" rappelant les textes de loi mais aussi les jurisprudences qui font foi.
Les résultats sont sans appel : Sandra Trochimara a été largement élue maire de Cayenne. - Samir MATHIEU

Le scrutin a officiellement été ouvert à 9h30. Il aura fallu une dizaine de minutes pour que l'ensemble des conseillers dépose le bulletin dans l'urne. Une urne qui a été amenée d'ailleurs à chaque conseiller, pour éviter les déplacements en raison de la crise du Covid. À 9h42, tous les conseillers avaient voté, et le dépouillement a donc pu rapidement commencer. Sandra Trochimara a obtenu 36 voix et a donc été facilement élue face à Roland Loe-Mie qui n'a obtenu que 13 suffrages. Sandra Trochimara a pu bénéficier de la quasi-totalité des voix de la majorité, alors que Roland Loe-Mie a du se contenter des 9 voix de l'opposition, celle de Jemetree Guard d'Unité guyanaise et de deux autres voix de la majorité. A l'issue de la séance, on ne savait pas quels étaient les conseillers de la majorité qui ont voté pour Roland Loe-Mie. ça fait partie des points d'interrogations que la majorité va essayer de régler dans les jours à venir nous a t'on indiqué après la séance.

La suite du conseil a été consacrée à l'élection des adjoints. Une seule liste a été présentée par la majorité municipale. C'est Christian Faubert qui devient le premier adjoint à la mairie de Cayenne. Liliane Louis-Marie est 2e adjointe, Jean-Marc Ambroise 3e adjoint, suivi par Hélène Paul, Alex Alexandre, Gisèle Jean-Louis, Axel Rino, Dominique Bertoni, Julner Bélizaire, Marthe Panelle-Karam, Claude Mortin, Myrtha Cattier, Nestor Govindin et Farah Khan, qui est 14e adjoint. 

Christian Faubert est devenu le nouveau premier adjoint à la maire de Cayenne. - Samir MATHIEU


Cette élection a finalement démontré que Marie-Laure Phinéra-Horth garde la main mise sur son équipe. Sa volonté a été parfaitement respectée. C'est un revers pour Roland Loe-Mie qui avait fondé beaucoup d'espoir en essayant de capitaliser sur sa compétence reconnue par tous et sur les déçus du choix de Sandra Trochimara. Il n'aura finalement réussi qu'à réunir les voix de l'opposition sans toutefois vraiment percer dans la majorité. Il a donc intégré lui aussi les rangs de l'opposition désormais étant inclu dans ce que Sandra Trochimara a appelé lors de son discours d'investiture "minorité municipale". C'est aussi une victoire pour Sandra Trochimara, qui s'était murée dans le silence, malgré les attaques dont elle a été la cible ces dernières semaines. Beaucoup ont remis en question sa légitimité mais aussi mis en avant le fait qu'elle soit impliquée dans une affaire concernant la gestion de la Mission locale. Affaire qui est toujours dans les mains de la justice, et qui pourrait déboucher dans les mois qui viennent sur des poursuites et un éventuel procès. Sandra Trochimara a justifié son choix du silence "ne voulant pas alimenter les conflits" et s'est dite "renforcée par cette épreuve". 

Après la lecture des résultats, Marie-Laure Phinéra-Horth s'est levée et a remis l'écharpe tricolore de maire à Sandra Trochimara. Les deux femmes se sont enlacées et Marie-Laure Phinéra-Horth a offert un bouquet de fleurs à celle qui vient de lui succéder. C'est justement la sénatrice qui a pris la parole en premier. Marie-Laure Phinéra-Horth a chaleureusement félicité Sandra Trochimara. Elle est aussi revenue, avec émotion, sur les 10 ans qu'elle a passé à la tête de la mairie. Marie-Laure Phinéra-Horth a toutefois tenu à préciser qu'il ne s'agissait pas d'un discours d'adieu "loin de là", mais d'un passage de relais. Elle a rappelé les actions qui ont été réalisées et les celles qui restent encore à faire. Elle a expliqué, comme elle l'a dit depuis des semaines, qu'elle restait toujours conseillère municipale, qu'elle gardait son numéro de téléphone et serait joignable, et qu'elle assistera, autant qu'elle le pourra, aux réunions du conseil municipal.
 
Le discours de Marie-Laure Phinéra-Horth :




Sandra Trochimara s'est ensuite longuement exprimée lors de son discours d'investiture. La désormais maire de Cayenne a parlé avec une assurance nouvelle. Elle a remercié tout d'abord sa famille qui l'a soutenue mais aussi Marie-Laure Phinéra-Horth et l'équipe de la majorité municipale. "Marie-Laure Phinéra-Horth a tracé la voie" a t'elle indiqué en préambule. Concernant Roland Loe-Mie et les attaques dont elle a été la cible,  Sandra Trochimara a simplement expliqué que les choses étaient claires après ce résultat : "je suis au sein de la majorité municipale, et en face, il y a une minorité municipale", q'uelle a invité à "être constructive". Sandra Trochimara a également fixé le cap de l'action municipale pour le reste du mandat se plaçant dans la continuité de ce qui a déjà été fait : "j'appliquerai le programme pour lequel nous avons été plébiscité le 15 mars dernier". Sandra Trochimara a eu aussi un petit mot pour Rodolphe Alexandre, rappelant que c'était lui qui lui avait fait intégrer le conseil en 2008.
La première interview pour France-Guyane, de Sandra Trochimara en tant que maire, accordée à l'issue du conseil municipal :




Parmi les réactions enfin, Roland Loe-Mie s'est déclaré "serein" après le conseil. "Le combat dans lequel je me suis inscrit est un combat noble. Il s'agissait de faire valoir plus de démocratie au sein du conseil, du groupe majoritaire et au sein du parti NFG. Aujourd'hui, je suis dans une situation où je me retrouve, et c'est le terme employé par la nouvelle maire, en "minorité". J'étais alors dans la majorité en tant que 4e adjoint, en charge notamment des questions de finance. Je vais désormais travailler pour le bien-être des Guyanais au sein de la minorité. C'est pour ça que je suis serein, car je suis toujours conseiller municipal, et je continuerai d'oeuvrer pour le bien-être du plus grand nombre".

Roland Loe-Mie s'est dit serein après le conseil, même si il sait qu'il a désormais rejoint les rangs de la "minorité municipale". - Samir MATHIEU


Magali Robot-Cassildé, conseillère municipale à Cayenne a eu "la démonstration que la démocratie n'est pas du tout respectée. J'ai pris la parole car il me semblait que le vote secret n'était pas respecté. En plus des principes que j'ai énoncé lors du conseil, il y a eu mieux encore : tous les membres de la majorité, ont exposé, bien à vue pendant le scrutin, le bulletin de Roland Loe-Mie pour bien montrer que ces conseillers avaient bien voté. De fait, si il y avait des gens au sein de la majorité qui souhaitaient rejoindre Roland Loe-Mie, ils n'ont pas pu le faire. La présidente de séance a aussi refusé le débat. On est toujours dans les mêmes pratiques du passée. On s'est d'où elle viennent, mais il faut que cela cesse et qu'on change ces élus".
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
9 commentaires
A la une
1 commentaire
5 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos