France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un porte-hélicoptères en renfort sanitaire aux Antilles

Jeudi 26 Mars 2020 - 07h55
Un porte-hélicoptères en renfort sanitaire aux Antilles
Le porte-hélicoptères amphibie Dixmude devrait arriver aux Antilles en avril.
Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé le 25 mars l'engagement du porte-hélicoptères amphibie Dixmude aux Antilles en avril. Ce navire de la marine nationale sera mis au service de l’opération Résilience, qui met au service de la lutte contre le coronavirus les moyens des armées.

Le Dixmude est actuellement sur le chemin du retour d'une mission au Liban. À son retour dans l'Hexagone et avant de gagner les Antilles, il pourra embarquer le matériel adapté à cette nouvelle mission et les équipes médicales nécessaires.

Le rôle principal attribué à ce bâtiment à son arrivée est bien défini. Il devrait se constituer en un hôpital supplémentaire, d'une capacité de 69 lits, qui accueillerait les urgences « conventionnelles », laissant ainsi aux structures hospitalières la possibilité de se concentrer sur le Covid 19. Ses moyens aériens pourraient également permettre d'effectuer des transferts de patients entre les îles.

Une opération du même type est annoncée pour la Réunion, avec le porte-hélicoptères Mistral, qui évolue déjà dans l’océan Indien.
 
 
La réaction mitigée de Borel-Lincertin, président du conseil départemental de Guadeloupe
Cette annonce n'a pas suscité un énorme enthousiasme chez Josette Borel Lincertin, présidente du Conseil départemental. « Toute mesure exceptionnelle est bonne dans une situation exceptionnelle. Mais pour ma part, je reste d'abord sur les besoins urgents de la Guadeloupe : 20 respirateurs, des approvisionnements réguliers et suffisants de masques, et des réactifs pour intensifier les tests. Le tout dans les meilleurs délais. »
 
 


Pour en savoir plus :