France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Taubira candidate à la présidentielle ?

FXG Vendredi 26 Juin 2020 - 11h15
Taubira candidate à la présidentielle ?
Christiane Taubira - KENZO TRIBOUILLARD

Depuis des mois, les médias français se posent la question : Christiane Taubira sera-t-elle candidate aux élections présidentielles de 2022 ? D'autres la voient encore remplacer Édouard Philippe au poste de 1er ministre... 

 Y aller ou pas ? Christiane Taubira connaît le job, elle l’a fait en 2002 sous les couleurs du Parti Radical de Gauche (PRG). Aujourd’hui, le PRG, c’est quasiment le parti présidentiel En marche !

Etrange évolution pour ce petit parti satellite du Parti Socialiste tant Christiane Taubira est, de son côté, devenue l’égérie de la gauche et le repoussoir de la droite depuis la loi autorisant le mariage pour tous. Refusant d’être ministre de Manuel Valls, la Guyanaise a préféré quitter le gouvernement quand ce dernier, avant l’arrivée de Macron à l’Elysée, s’est attelé à détricoter le code du travail avec la fameuse loi El Komry qui aurait du s’appeler loi Macron.

Le 26 septembre dernier sur France Inter, Christiane Taubira affirme qu’elle n'a pas totalement exclu d'être candidate à l'élection présidentielle de 2022, « S'il se dégage que c'est à moi de tenir le gouvernail, de prendre les rênes, de me bander les muscles intellectuels, affectifs et de tenir pour qu'on avance ensemble... ». Elle « n'en rêve pas, mais, ajoute-t-elle, oui, je serai là s'il faut se battre, parce que je suis très inquiète de l'état de nos sociétés, du monde ».

Le Figaro, Ouest-France reviennent dans les jours qui suivent sur ses propos. Mais Christiane Taubira n'est pas pour autant candidate. « Je n'ai pas une vision messianique de la politique et je ne crois pas aux femmes, aux hommes providentiels, avait-elle expliqué, le combat politique est un combat collectif. »

L’Express du 17 janvier dernier consacre un dossier aux potentiels candidats de 2022. Il place l’ancienne garde des Sceaux dans la rubrique : « Ceux qui pourraient se réveiller ».
« Régulièrement courtisée à gauche ces dernières années, Taubira a toujours décliné les propositions de mener une liste. Pourtant la ministre de la Justice de François Hollande souvent sollicitée pour voler au secours de la gauche, fait des (petits) pas vers 2022. » A son tour l’Express revient sur l’entretien de France Inter.

Le 14 avril sur RTBF, on lui demande : « Vous pensez déjà à cette question que l’on vous a posée sur 2022 et l'élection présidentielle en France ? » Sa réponse est limpide : « La forme la plus simple à imaginer, c’est d’être candidate en 2022. On m’y ramène constamment. Ce n’est certainement pas le plus simple pour moi mais je ne m’interdis pas de me dire qu’il y a peut-être des choses qui vont se dégager, qu’on n’imagine pas aujourd’hui et qui nous offriront l’opportunité de faire des choses ensemble et de bouleverser l’ordre actuel qui, pour moi, est un grand désordre. »

Dernière en date (18 mai), Elizabeth Quin l’interroge sur Arte sur son possible retour sur la scène politique, Christiane Taubira voit venir le piège : « J’ai mille chemins devant moi. Je serai là où je serai utile, mais dans une dynamique collective. »

Enfin, le 23 juin, c’est CNews qui évoque Christiane Taubira, mais Ô ! surprise, pas sur les candidats en 2022, non, sur les potentiels successeurs d’Edouard Philippe à Matignon après le second tour des municipales. Difficile à croire… En 2017, face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron avait assuré qu'il ne la choisirait pas. Mais CNews veut croire que trois ans plus tard, le contexte a changé avec le mouvement mondial contre le racisme : « La personnalité et le parcours de Christiane Taubira pourraient constituer un message d'apaisement envers les quartiers populaires, en plus de constituer un signal fort envoyé à certains mouvements dits antiracistes. »

CNews concède toutefois que sa personnalité et son parcours politique, commencé avec les indépendantistes guyanais, « clive et braque fortement à droite. » Il rappelle la dernière sortie médiatique de l’ancienne députée de Cayenne qui en a hérissé plus d’un à droite, lorsqu’elle a dit à Assa Traoré, nouvelle figure de proue de la lutte contre les violences policières : « Vous êtes une chance pour la France. » Cnews admet au final que cette nomination renforcerait le vote RN en 2022.

Christiane Taubira, alors ministre de la Justice, le 21 décembre 2015 à Alger - FAROUK BATICHE (AFP)


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
8 commentaires

Vos commentaires

Vendeta973 27.06.2020
Après Zorro, .... SANCHO PANZA

Rappelez moi son score à la présidentielle de 2002 ....2,32 % !!!,
Il n’y a plus de sujet, hormis de chercher à créer la polémique.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 26.06.2020
Rien de nouveau

Elle en réduite à circuler dans un milieu trop intellectuel pour la majorité drs Français à attendre qu'on lui demande, la supplie de sauver le pays.Malgré ses nombreux appels du pied, en Guyane comme ailleurs seuls les journalistes et certains intellectuels lui voient un avenir. Forte de la chute de Jospin qu'elle a induite il y a près de 20 ans, elle ne voi

Répondre Signaler au modérateur
Ta race Boulba 26.06.2020

Le COVID ça suffisait pas ?

Répondre Signaler au modérateur
Visionnaire973 26.06.2020
Non pas elle

Taubiera est une politique d'extreme gauche , elle a une grande part de responsabilité dans la montée de l'insécurité en France à cause de la suppression des peines plancher dont est elle l'instigatrice durant le gou ernement d'Hollande. Lorsqu'on voit dans quel état de déliquescence est plongé le pays ça serait suicidaire de nommer cette femme au pouvoir .
Et puis soyons honnete, je doute fortement que cette femme aime la France , ne pas oublier qu'à la base c'est une militante indépendantiste et nul doute que le pays serait plongé dans le chaos avec la promulgation de lois immigrationnistes et des lois favorisant la protection des délinquants

Répondre Signaler au modérateur
Nespresso 26.06.2020
Le dernier cavalier...

C'est bien ce que je craignais : voici venir le temps de l'Apocalypse...
Après la dengue, le COVID19 et la leptospirose, etc...voici venir Taubira, le dernier cavalier de l'Apocalypse.

Répondre Signaler au modérateur
Etoile Piti 26.06.2020
Oui!!!

Avec un profond respect pour l'ensemble de son parcours, actions et combats,son bon sens et sa proximité, sa capacité à taper du point sur la table, je voterais sans hésitation pour Me Taubira. Elle a la constance et l'étoffe pour remettre la France sur un chemin d'ouverture, de développement respectueux d'une société démocratique, de l'environnement, sociale et solidaire, avec une vrai connaissance de terrain et des institutions. C'est un espoir pour tous.

Répondre Signaler au modérateur
Nespresso 26.06.2020
no future

Pitié, non ! surtout ne la réveillez pas, laissez la tranquillement baigner dans la naphtaline !
R.I.P.

Répondre Signaler au modérateur
Visionnaire973 26.06.2020

On reconnait bien là un partisan de l'extreme gauche le partisan de la bisournerie si elle existait . Vous avez l'air d'oublier son militantisme indépendantiste et son abrogation de la suppression des peines planchers avec les resultats catastrophiques de l'insecurité en france .Cette femme n'aime pas la France elle est là pour semer la zizanie et acculturer le pays .
Mais bon vous devez sans doute etre un immagrationniste comme vous devez etre un fervent defenseur d'adama traoré le delinquant multirecidiviste comme l'ensemble de ses freres au sein de cette famille que vous avez érigé en icone de la victimisation

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
10 commentaires
3 commentaires
4 commentaires
5 commentaires
6 commentaires
A la une