France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Sénatoriales : Retour sur cette journée intense qui a vu l'élection de Georges Patient et Marie-Laure Phinéra-Horth

Samir MATHIEU & Pierre ROSSOVICH Dimanche 27 Septembre 2020 - 09h11

Georges Patient observe le dépouillement du 1er tour

Afficher toutes les miniatures

On connaît donc les noms des deux sénateurs de Guyane. Ce sont Georges Patient, élu dès le premier tour, et Marie-Laure Phinéra-Horth, élue au second tour. On retiendra la performance de Steve Blacodon, nouveau venu en politique, qui a réalisé un score honorableau second tour, à 39 voix seulement de Marie-Laure Phinéra-Horth. Comme prévu, les tractations ont été nombreuses et ont duré jusqu'en milieu d'après-midi. Première analyse de ce scrutin toujours si particulier.

Les sénatoriales, c'est une véritable course marathon. Marathon, car celui qui part le premier n'est pas assuré d'arriver premier. Marathon car les négociations d'avant-premier tour et entre les deux tours, ont été intenses, et ont révélé, pour certains, certaines désillusions.
Patient a fait le plein dès le premier tour
Ce devait être une démonstration de force. Ce dimanche matin à 8h30, les deux candidats Marie-Laure Phinéra-Horth et Steve Blacodon, sont arrivés ensemble en préfecture. Ils étaient accompagnés d'un impressionnant cortège de quelques cent grands électeurs avec eux, dont la maire de Saint-Laurent du Maroni, Sophie Charles. Cela a contrasté avec l'arrivée discrète de Georges Patient. Le seul sénateur sortant à se représenter, était arrivé quelques minutes avant, seul, sa carte d'identité à la main, pour aller voter. Mais en fait, les choses étaient déjà, avant même le début du premier tour, pliées. Les résultats, qui sont tombés entre midi et 13 heures l'ont démontré. Georges Patient n'avait pas besoin de faire une démonstration de force. La seule qu'il ai faite, c'était dans les urnes. Le sénateur, soutenu activement par le président de la CTG, Rodolphe Alexandre, a fait le carton plein dès le premier tour, obtenant 271 suffrages, soit une vingtaine de plus que ceux requis pour avoir la majorité absolue. Georges Patient a donc fait le break dès le départ. Pour favoriser cette élection dès le premier tour, certaines consignes avaient été passées, de ne mettre qu'un bulletin dans l'enveloppe pour le premier tour, celui de Georges Patient, afin de favoriser l'élection du candidat et de ne pas donner de voix aux autres concurrents, qui auraient alors à se départager pour le second. Eh bien c'est exactement ce qui s'est passé. Georges Patient a facilement été réélu pour son troisième mandat consécutif de sénateur. Marie-Laure Phinéra-Horth étant arrivée deuxième avec 201 voix et Steve Blacodon 3e avec 156 suffrages.
Les raisons des scores de Phinera-Horth et Blacodon au premier tour
Dans les deux camps, c'était la douche froide à la mi-journée, les résultats du premier tour ayant été en deça de leurs espérances. Ces derniers jours, le camp de Marie-Laure Phinéra-Horth croyait que la candidate serait en tête, et peut-être même élue dès le premier tour. Du côté de Steve Blacodon aussi, les espérances étaient bien plus élevées que le résultat obtenu au premier tour. Il faut dire que la campagne de Georges Patient a été très active, non pas forcément aux yeux du grand public, mais envers les grands électeurs et décideurs de Guyane, ces quinze derniers jours, avec le soutient plein et entier du président de la CTG Rodolphe Alexandre. Et certaines voix qui pouvaient paraître acquises, tant à Marie-Laure Phinéra-Horth qu'à Steve Blacodon, sont finalement revenues au sénateur sortant. A cela s'ajoute les candidatures de dernières minutes : Rollin Bellony puis Eugénie Rézaire, qui ont respectivement obtenus 95 et 47 voix, dès le premier tour, ont un peu plus divisé la répartition des suffrages, au détriment évident des deux principaux candidats malheureux du premier tour. Enfin, les conseils municipaux ayant été renouvelés, avec une nouvelle génération d'élus, plus libres peut-être que leurs prédécesseurs, n'ont pas tous voté dans leur intégralité comme leur maire le faisait. Ce qui fait que pour des communes où il y avait par exemple 39 voix de grands électeurs potentiellement acquises, certains candidats n'ont pu bénéficer d'un nombre plus petit de voix, par rapport à celles escomptées.
Un second tour plus serré que prévu
Il a fallu alors penser immédiatement au second tour. Contrairement aux plans initiaux, les alliés de ces dernières semaines, se sont retrouvés face à face pour le second tour. Les candidats n'avaient semble t'il, de sources proches des deux camps, jamais vraiment évoqué le sujet. Steve Blacodon s'est maintenu car il savait "qu'il serait quasiment impossible de rattraper ce retard" justifiait ce dimanche soir le candidat arrivé 3e du scrutin. "Je savais qu'elle allait être élue malgré tout". En fait, les 5 candidats se sont maintenus au second tour, Rollin Bellony, Eugénie Rézaire et Samuel Marie-Angélique ayant eux aussi décider de rester dans la course. Mais les choses ne se passent pas toujours comme on voudrait. Les tractations ont été intenses en coulisses. Le président de la CTG, Rodolphe Alexandre, qui s'était satisfait de la réélection de Georges Patient le matin, avait toujours un rôle à jouer. Il a été l'arbitre de ce second tour. Il avait le pouvoir de faire élire soit Marie-Laure Phinéra-Horth soit Steve Blacodon. Si dans un premier temps aucune consigne claire et officielle n'a été donnée, dans un second temps, il semblerait que la balance est penchée en faveur de la maire de Cayenne. Or à l'arrivée, le résultat a été beaucoup plus serré que prévu. Marie-Laure Phinéra-Horth a été élue certes avec 234 voix, mais avec un écart réduit par rapport au premier tour face à Steve Blacodon, revenu à seulement 39 sièges derrière la maire de Cayenne. Ce qui a fait dire à la nouvelle sénatrice, première femme sénatrice de Guyane, qu'il "manquait des voix" : "ce n'est pas l'heure de faire les comptes, mais les votes n'ont pas suivi. Certains, qui après négociations, devaient voter pour moi, ne l'ont pas fait. Je me pencherai plus tard sur la question" a indiqué dimanche soir Marie-Laure Phinéra-Horth, qui entend se mettre très vite au travail et "rencontrer et travailler avec tous les élus de Guyane". Cette élection a été une nouvelle fois la preuve qu'elle reste avant tout un moment où tout se négocie. Certains peuvent avoir la certitude d'avoir le nombre de voix nécessaire avant le scrutin et se retrouver dans des situations compliquées.

Mais n'y aurait-il pas finalement quatre vainqueurs ce soir ? Georges Patient réélu haut la main dès le premier tour, Marie-Laure Phinera-Horth, élue malgré tout au second tour, Steve Blacodon, qui a frôlé l'élection au sénat et pour qui "certaines défaites ont le goût de victoire", mais surtout et avant tout Rodolphe Alexandre, véritable arbitre de la partie, qui a montré sa force de frappe avec l'élection facile de son candidat au premier tour et un rôle majeur joué dans le second... ?
LES RESULTATS DU SECOND TOUR
Nombre total de votants : 511 (495 exprimés)

Marie-Laure Phinéra-Horth élue (234 voix)
Steve Blacodon : 195 voix
Rollin Bellony 47 voix
Eugénie Rézaire 16 voix
Samuel Marie-Angélique 3 voix

Georges Patient élu au 1er tour : 271 voix, avec la majorité absolue

 
Retour sur le fil de la journée :
 • 18h40 : Marie-Laure Phinera-Horth est élue sénatrice au second tour. Elle devient la première sénatrice de Guyane !

• 17h40 : Le dépouillement du second tour débute. 

• 16h30 : Le second tour se termine dans une heure. Le dépouillement débutera ensuite, pour nommer le second sénateur élu. 

• 16h00 : Marie-Laure Phinéra-Horth vient de voter et va rejoindre ses partisans jusqu'à l'annonce des résultats.

Marie-Laure Phinéra-Horth vient de voter et va rejoindre ses partisans jusqu'à l'annonce des résultats -


• 15h20 : Les cinq candidats qualifiés pour le second tour se maintiennent, confirme la prefecture qui vient de publier la liste officielle des engagés. Malgré les nombreuses tractations, aucun candidat reste donc entier au profit d'un autre. Le second tour débute à 15h30. 



• 13h00 : Appelés aux urnes dès 8 h 30 ce dimanche 27 septembre, les 527 grands électeurs du département devront voter cet après-midi pour un second tour. Un des deux sièges est d’ores et déjà pourvu puisque Georges Patient, sénateur sortant, est réélu. Il récolte 271 voix sur 510 votants. Marie-Laure Phinera-Horth (201 voix), Steve Blacodon (156 voix), Eugénie Rezaire (47 voix) se maintiennent au second tour, qui se déroulera à partir de 15 h 30.

Georges Patient observe le dépouillement du 1er tour -
RESULTATS DU 1ER TOUR
• Georges Patient : 271 voix
• Marie-Laure Phinera-Horth : 201 voix
• Steve Blacodon : 156 voix
• Rollin Bellony : 95 voix
• Eugénie Rezaire : 47 voix
• Samuel Marie-Angélique : 30 voix
• Blancs : 2
• Nuls : 6

Inscrits : 527
Votants : 510 
Exprimés : 502
Majorité absolue : 252

 
 

La réaction de Georges Patient, réélu sénateur de Guyane dès le premier tour avec 272 voix

Publiée par France-Guyane sur Dimanche 27 septembre 2020

En direct avec le président de la CTG Rodolphe Alexandre pour sa première réaction suite au premier tour des élections sénatoriales et la réélection de Georges Patient et son positionnement pour le second tour

Publiée par France-Guyane sur Dimanche 27 septembre 2020

• 8h00 : Arrivée des premiers candidats. Marie-Laure Phinéra-Horth et Steve Blacodon sont arrivés en même temps accompagnés d'une grosse délégation de grands électeurs de l'île de Cayenne et de Saint-Laurent et du fleuve. Le duo s'affiche ainsi au grand jour.  À contrario, Georges Patient est entré seul et discute avec quelques grands électeurs. Tout comme Samuel Marie-Angélique. 



• 9h00 : Rodolphe Alexandre arrive pour voter. La CTG dispose d'un grand nombre de grands électeurs et pèse donc dans cette élection. Le président de la CTG fait part de son mécontentement quant à l'organisation. "On va droit sur un cluster", dit-il, s'adressant au sous-préfet Daniel Fermon. 

Rodolphe Alexandre -




• Suivez le déroulé du scrutin sur notre fil Twitter

 
Nahrez Abassi, président du tribunal judiciaire et président du bureau de vote -

 
Un problème sur la liste des grands électeurs. Auguste Richenel, suppléant de Marie-Laure Phinéra-Horth et adjoint à Apatou, ne figurait pas sur la liste de la préfecture. L'anomalie a finalement été corrigée et Auguste Richenel a pu voter -


Eugénie Rézaire, candidate, est en préfecture. Elle se déclare "sereine", même si elle sait que "certains candidats ont une avance certaine". -


Beaucoup de monde ce dimanche en prefecture : 527 grands électeurs doivent passer dans l'isoloir -


Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
2 commentaires
A la une