• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Projet de la Porte de Soula : la réaction de Gilles Adelson

M.L.T Dimanche 6 Juin 2021 - 11h39
Projet de la Porte de Soula : la réaction de Gilles Adelson
Prémice de Soula 3, le chantier du village d'entreprises, entre le rond-point de la RN1 et Soula 2

Le projet de la Porte de Soula, voté lors du dernier conseil municipal de Macouria, fait débat dans nos colonnes. 

 Suite à l’article que nous avons fait paraître sur le projet de la Porte de Soula, et à la position d’Emmanuel Prince, élu de l’opposition au conseil municipal à ce sujet (lire dans notre édition du 5 mai), le maire de Macouria, Gilles Adelson, tient à apporter les précisions suivantes. « La 2x2 voies limitera les embouteillages par la fluidité routière qu’elle engendrera et par l’attrait pour la collectivité d’une installation locale d’opérateurs économiques. Le choc pour l’emploi a commencé à Macouria (village d’entreprises). Par ailleurs, la mention du développement économique est fondamentale dans la mesure où elle vise à rapprocher les habitants de leurs lieux de travail dans une double perspective : sortir de l’image d’un quartier dortoir, favoriser l’emploi local et par conséquent atténuer les embouteillages en direction de l’île de Cayenne. »

En réponse aux propos d’Emmanuel Prince, le maire pose la question. « Comment évoquer un débat serein avec des membres de l’opposition qui multiplient les anathèmes, les procès d’intention? L’inconscience … ou l’insouciance (NDLR : termes utilisés par Emmanuel Prince) sont l’apanage d’une vision court termiste, méprisante quant au potentiel de ce quartier qui, chaque jour, se développe et se structure pour apporter toujours plus avant les conditions réelles d’une vie locale riche et complète sur tous les champs : économie, culture, sanitaire, sportif, social. D’où les nombreuses demandes d’installation de Guyanais dans ce quartier. »

Et le maire de conclure : « au total, nous sommes dans l’action alors que certains se complaisent dans une critique stérile, un rêve d’opposition qui s’apparenterait à un cauchemar pour le quotidien de nos administrés si, compte-tenu de leur analyse superficielle, ces tenants de l’inaction étaient aux commandes de la ville. »

NB. Le terme de Soula 3 utilisé dans le titre de l’article pré-cité est de la rédaction de France-Guyane.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Une

Dernière minute : une CIC lundi autour de la...

Xavier-Paul Le Pelletier - Samedi 5 Juin 2021

4 commentaires
10 commentaires
A la une
1 commentaire
6 commentaires