• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
PRÉSIDENTIELLES 2022

Présidentielles : Le second tour en outre-mer vu par Pierre-Yves Chicot

Propos recueillis par Marlene CLEOMA (m.cleoma@agmedias.fr) Mardi 19 Avril 2022 - 15h43
Présidentielles : Le second tour en outre-mer vu par Pierre-Yves Chicot

À un jour du grand débat télévisé (mercredi 20 avril à 15 heures en Guyane) de l’entre-deux tour entre Emmanuel Macron et Marine le Pen et à quelques jours du second tour des présidentielles, la campagne de l’un comme de l’autre se fait discrète sur le département guyanais. Analyse par Pierre Yves Chicot, avocat, consultant politique publique et maître de conférence en droit public.

 Un président sortant qui cristallise et un vote légitimiste concernant Marine le Pen. Voici la première approche de Pierre Yves Chicot pour interpréter les résultats obtenus au niveau local des deux candidats au second tour de l’élection présidentielle 2022.

Dans les urnes, les Guyanais ont massivement voté Jean-Luc Mélenchon, le candidat insoumis arrive loin devant ses concurrents avec 50,6%. Marine le Pen et Emmanuel arrivent successivement deuxième et troisième avec 17,7% et 14,2% de voix. À noter que les scores de Marine Le Pen sont clairement en progression dans les 3 collectivités françaises d’Amérique.

Pour l’analyste, « Emmanuel Macron a cristallisé sur sa personnalité de président de la République un rejet qu’on n’a jamais connu sous la Vème République tant dans l’hexagone que dans la France d’outre-mer. On peut parler de vote légitimiste concernant Marine Le Pen […] Trois arguments proéminents expliquent le nombre de suffrages élevé qu’elle obtient et qu’elle obtiendra encore : une posture vis-à-vis des outre-mer qui rappelle celui des anciens présidents de la République avant la rupture intervenue avec Nicolas Sarkozy, François Hollande et bien sûr Emmanuel Macron - Elle se déplace physiquement dans les collectivités d’outre-mer ; enfin, l’aspect programmatique sur la préférence nationale et la régulation migratoire sont vraisemblablement de nature à emporter la conviction dans nombre de territoires ultramarins où l’immigration illégale est particulièrement constante […] On ne peut pas nier que le Rassemblement National a particulièrement édulcoré ses positions, singulièrement en renonçant à la sortie de l’Union Européenne et en renonçant à ne pas revenir au franc. Ceux qui sont aujourd’hui prêts à voter pour le Rassemblement National allègue comme argument le fait que les institutions, la loi et la Constitution vont les protéger contre toute dérive d’extrême-droite ».
Minorer les outre-mer au bénéfice de l’Europe ?

Dès la proclamation des résultats du 1er tour, Jean-Luc Mélenchon arrivé 3e, a invité ses supporters à « ne pas donner une seule voix à Marine Le Pen». En Guyane, les consignes ne sont pas légion, pas même du président de la collectivité territoriale de Guyane Gabriel Serville (lire plus loin). La campagne est quasi inexistante dans les deux camps alors qu’Emmanuel Macron et Marine le Pen sont en campagne dans les villes de France depuis lundi (11 avril) … « On ne peut pas comparer les deux approches vis-à-vis des outre-mer. Emmanuel Macron est davantage en rupture avec la tradition des anciens présidents de la République de la Vème République, on peut même se demander s’il n’était pas dans l’état d’esprit d’Alain Minc dans "La vengeance des Nations" (édition Plon) qui préconise de minorer les outre-mer au bénéfice de l’Europe ».

« Marine Le Pen est consciente d’un électorat d’adhésion dans bien des collectivités d’outre-mer. Emmanuel Macron a davantage besoin de convaincre qu’elle » examine encore Pierre Yves Chicot.

Cependant, pour le consultant politique « Emmanuel Macron aura le soutien des électeurs de gauche marqués idéologiquement pour des raisons idéologiques qui tiennent à l’histoire, au discours du Rassemblement National. On peut subodorer qu’il lui sera plutôt compliqué de les séduire. Sa réserve de voix est davantage chez les abstentionnistes… Il est aussi vrai que l’abstention pourrait être très forte sauf à considérer que la stratégie du front républicain a assez duré et que la mandature qui suit ne soit pas de nature à apporter réponses et solutions de tous ces électeurs à qui on demande à barrer à chaque fois la route au RN ».


Chez nos confrères de Radio Peyi, Gabriel Serville préconise de faire partir « les préconisations des Guyanais en direction des deux candidats afin de leur demander de se positionner sur l’évolution statutaire » et d’y répondre sans détour, par des engagements crédibles et clairs? Le président de la collectivité territoriale de Guyane assure qu'à l’issue de cela, il fera son choix. Fausse bonne idée ou tentative populiste ?

« Il ne m’appartient pas en qualité d’analyste de juger la proposition faite par le président de la CTG. En revanche, on a le sentiment qu’il n’a pas envie d’apporter sa contribution à la solidification du front républicain, systématiquement appelé à s’élever chaque fois que la candidate du RN et un des siens est présent au second tour. Cela traduit une forme de lassitude de cette stratégie qui pendant toute la durée de la mandature laisse croire que le RN est un parti comme les autres et lorsque celui-ci arrive aux portes du pouvoir, son discours et son programme sont anathémisés. En lieu et place de hurlements à l’unisson contre le RN, il a pris un parti singulier consistant à interroger les deux finalistes. Ceci étant, Emmanuel Macron sera plus prompt à lui accorder dans les mots ce qu’il souhaite ».
À quel genre de débat doit-on s’attendre ?

« Un débat télévisé classique où Marine Le Pen tentera d’éviter les erreurs d’il y a 5 ans, démontrant qu’elle est désormais prête à présider. Le candidat sortant aura à cœur de la faire sortir de ses gonds, de la mettre en difficulté sur les éléments de son programme clairement d’extrême-droite tout en cherchant à se faire oublier, le temps d’un débat ».






Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

Bravo 19.04.2022
A un article près ...et parce qu'on suit pas le fil

Jayjay5 19.04.2022
Devinez
De quel pays viennent ses "methodes" (agression a domicile)... Faut être fou pour votez pour "melanchon", il veut faire rentrer toute la misere du monde en France...

Et comme labas y vont pas vouloir et ben y vont les envoyez en Guyane !

Deja que les guyanais avec passeport francais passe après les étrangers pour "caf", "simko" ect, sa va devenir encore pire

Répondre Signaler au modérateur
g6d 19.04.2022

les Guyanais ont voté en majorité pour que la Guyane devienne l'open bar de toute la misère régionale. Assumons !

Répondre Signaler au modérateur
Bravo 19.04.2022
A un article près ...

Le même message que jj sans les fautes.
Bravo!

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 19.04.2022

Vous appelez donc à voter Macron, c'est ça ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Politique

Alix Madeleine : « J’ai toujours eu à cœur...

Propos recueillis par Elias HALILE-AGRESTI, e.halile-agresti@agmedias.fr - Lundi 18 Avril 2022

Quel a été le déclic pour vous lancer dans cette course à la députation ? J’ai...

6 commentaires
A la une
1 commentaire