• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
PRÉSIDENTIELLES 2022

Pierre-Yves Chicot : « la démocratie représentative est malade »

Pierre-Yves Chicot, maître de conférence de droit public et avocat Lundi 25 Avril 2022 - 14h50
Pierre-Yves Chicot : « la démocratie représentative est malade »

Pierre-Yves Chicot, maître de conférence de droit public et avocat nous donne son éclairage sur les résultats du second tour des élections aux Antilles-Guyane.

Quelles conclusions peut-on tirer du score élevé de Marine Le Pen aux Antilles-Guyane ?
Le premier enseignement de ces élections présidentielles, c'est que Marine Le Pen gagne des points entre 2017 et 2022. ça veut dire qu'il y a eu un report de voix. Est-ce que ce sont celles de Jean-Luc Mélenchon, celles de Zemmour? Je pense qu'il y a un certain nombre de personnes qui ont voté pour des candidats du premier tour qui ne se sont pas reportées systématiquement sur Emmanuel Macron et qui ont reporté leur vote sur la personne et le parti du Rassemblement national.
Est-ce un vote de défiance envers Emmanuel Macron ou un vote d'adhésion à la politique de Marine Le Pen?
Je dirais les deux. Je dirais que c'est un vote d'adhésion au programme de Marine Le Pen. Je ne parle pas des idées. Je ne parle pas du terreau sur lequel a poussé l'ancêtre de ce parti, le Front national. Je parle du programme et en particulier, le fait que Marine Le Pen a promis, depuis 2017, qu'elle s'engageait à créer un grand ministère des Outre-mer et de la mer. Les thématiques de sécurité et de régulation de l'immigration illégale sont aussi des préoccupations aux Antilles-Guyane. Et, il y a la thématique phare qui ne concernait pas uniquement les ultramarins mais l'ensemble de la communauté nationale, c'est la question du pouvoir d'achat. Cela fait quatre points du programme de cette candidate qui pouvait recueillir l'adhésion des ultra-marins. Et c'est ce qui s'est passé. Très largement, il faut expliquer que ce vote pour Marine Le Pen est un vote de rejet le plus total pour le candidat sortant.
"La démocratie est particulièrement molestée depuis quelques années"
Comment l'électorat local a-t-il basculé à l'extrême droite?
Premièrement, la démocratie est particulièrement molestée depuis quelques années. Les citoyens ont perdu grande confiance progressivement dans ceux qui les représentent. On peut sans exagérer considérer que la démocratie représentative est malade. Le deuxième élément, c'est que les représentants du Rassemblement national sont invité sur les plateaux. Ce parti participent à toutes les élections en France. Et dès lors qu'il arrive au deuxième tour, l'explication qui est conduite, c'est de dire que c'est un parti d'extrême droite et qu'il ne faut absolument pas voter pour lui, qu'il faut faire barrage. On se retrouve dans une situation ou entre deux programmes, deux personnalités, les citoyens-électeurs sont invités non pas à choisir pour une orientation mais à barrer la route à quelqu'un. Depuis quelques années, on constate que les électeurs votent par défaut. Ils votent pour un candidat qu'ils vont considérer comme le moins pire. ça risque d'aboutir à une mandature qui peut être chaotique dans les 5 années à venir.
Comment pensez-vous que les ultra-marins voteront lors des législatives?
On peut penser que l'électorat ultra-marin va chercher à sanctionner une nouvelle fois la majorité. Pour autant, est-ce que cette immense majorité d'antillo-guyanais qui a voté pour Marine Le Pen au deuxième tour va désavouer son maire, son conseiller départemental ou régional qui a appelé à voter pour Emmanuel Macron? Cela est beaucoup moins sûr. On va complètement déconnecter ce qui s'est passé à la présidentielle de ce qui pourrait se passer sur le plan local.
LIRE AUSSI :

• Emmanuel Macron rempile pour un deuxième mandat : les premières réactions en Guyane

• Second tour: La carte des résultats de chaque commune de Guyane

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

jose972 26.04.2022

Enfin une analyse honnête et équilibrée de ces résultats....qui ne surprennent que ceux qui vivent "hors sol" depuis des décennies, et ne comprennent pas que les gens évoluent, et en ont assez des donneurs de leçons !
Juste une remarque : sans s'arrêter à cette élection, peut-on réellement parler d'UN "vote ultramarins" ? A mon avis, même s'il existe des similitudes entre les différents territoires, chaque individu est unique, et ne se définit pas exclusivement par rapport à son insularité .

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
6 commentaires
12 commentaires
17 commentaires
Une

Micro-trottoir : pourquoi autant d’abstention ?

Propos recueillis par Jade LETARD-METHON, j.letard-methon@agmedias.fr - Dimanche 24 Avril 2022

Yvette, 67 ans, pépiniériste : «On ne se sent pas concernés » JLM « Pour...

1 commentaire
A la une