Olivier Véran : « C'est la fermeté, mais on prône aussi la voix du dialogue »

Olivier Véran : « C'est la fermeté, mais on prône aussi la voix du dialogue »

Au-delà de la mobilisation sociale, quelle est votre réaction face aux barrages et aux pillages que connaît la Guadeloupe ?
Je tiens d'abord à condamner fermement toute forme de violence, et celles qui se sont déroulées ces derniers jours en font partie. 250 policiers et gendarmes supplémentaires ont été déployés par le gouvernement. Il n'est pas tolérable d'empêcher des malades de se soigner ou des soignants de travailler, que ce soit en ville ou dans les hôpitaux. Les contestations, quelle...

franceguyane.fr 1610 mots - 23.11.2021
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir