• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
MATOURY

Municipales : Jean-Victor Castor repart en campagne et veut gagner "pour transformer Matoury"

Samir MATHIEU Mercredi 23 Septembre 2020 - 20h19
Municipales : Jean-Victor Castor repart en campagne et veut gagner "pour transformer Matoury"
Jean-Victor Castor repart en campagne et entend profiter de la dynamique installée le 15 mars dernier pour gagner cette élection. - Samir MATHIEU

Il a crée la surprise le 15 mars dernier en arrivant deuxième lors du premier tour des élections municipales à Matoury. Jean-Victor Castor repart à l'offensive pour le scrutin des 18 et 25 octobre prochain. Il promet une campagne "plus offensive" et entend gagner. Pour cela, Hubert Contout s'est rallié à Jean-Victor Castor. Ce dernier promet de changer la commune et de l'ériger en exemple de bonne gestion. Jean-Victor Castor tacle au passage sévèrement le maire Serge Smock qu'il accuse de "dérive autoritaire".

 La campagne des municipales repart pour de bon à Matoury. Ce mercredi,  Jean-Victor Caster a relancé sa campagne pour ravir la 3e commune de Guyane. "Oui c'est toujours possible" tel est le slogan et le leitmotiv du secrétaire Général du Mouvement de Décolonisation et d'Emancipation Sociale (MDES). Jean-Victor Castor a présenté sa démarche ce mercredi et officialisé le ralliement d'Hubert Contout, candidat arrivé en dernière position lors du premier tour des municipales mais dont les voix pourraient bien compter le 18 octobre prochain. "C'est le candidat qui était le plus proche de nous tant sur le programme que sur les valeurs" a expliqué Jean-Victor Castor. En ce qui concerne les discussions avec Roland Léandre, "elles sont plus compliquées" a reconnu Jean-Victor Castor, qui ne veut pas d'une coalition à tout prix : "ce n'est pas une obession".
Une campagne courte et offensive
Celui qui se présente comme le principal opposant au maire sortant a annoncé la couleur : "la campagne sera plus offensive". Jean-Victor Castor et ses colisiters ont dénoncé "la dérive autoritaire" de Serge Smock : "il a compris qu'avec l'ordonnance du 1er avril et l'état d'urgence sanitaire, il pouvait exercer un pouvoir exclusif, abusif et autoritaire" a regretté Jean-Victor Castor, rappelant que son équipe s'est battue bec et ongle pour obtenir la tenue d'un conseil municipal pour évoquer la gestion de la crise. "On s'oriente vers une dictature sur la commune de Matoury" a mis en garde Jean-Victor Castor. En ce qui concerne la campagne, l'opposant sait qu'elle va être très courte "on a moins d'un mois pour convaincre. On est présent sur le terrain. On va au contact de la population. On n'avance pas masqué. Nous on explique notre programme" a résumé la tête de liste.

Hubert Contout a pris la parole pour expliquer pourquoi il s'est rallié à Jean-Victor Castor : "c'est à partir de nos valeurs qu'on s'est retrouvé et rapproché pour ce combat". Pour Hubert Contout, le changement de gouvernance de Matoury est une nécessité : "on va proposer un programme à la hauteur des espérances des habitants de Matoury" promet-il. Et d'expliquer qu'il n'a rien négocié en échange de son ralliement.
Une autre offre politique pour transformer Matoury
Jean-Victor Castor a rappelé que l'élection était très particulière : "même si le premier tour a été annulé, on ne peut pas faire sans". Et d'expliquer que ce premier tour a engagé une dynamique qu'il espère concrétiser le 18 octobre prochain. Pour Jean-Victor Castor, le maire, du fait qu'il ne soit pas passé dès le premier tour "se retrouve en difficulté". Pour Jean-Victor Castor "l'éclairage du premier tour va permettre de consolider notre dynamique". Et de tacler sévèrement l'attitude du maire "en campagne permanente". "Alors qu'on nous a interdit de faire campagne à cause du Covid, le maire s'en est servi pendant ces 6 mois et a inauguré à tour de bras, avec la caution de la préfecture" dénonce Jean-Victor Castor, rappelant au passage que le préfet a participé à la pose de la première pierre de la future maison des associations de Cogneau-Lamirande, il y a quelques semaines de cela. Mais Jean-Victor Castor veut dépasser cela et pour lui désormais les habitants de Matoury ont "une autre offre politique" qui se présente à eux, "plus démocratique". Et de conclure : "notre programme est moins paillette, moins commercial, mais on va transformer Matoury et faire de la commune un exemple".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

bozo 24.09.2020
Prêts à tout...

Une coalition prête à tout pour prendre matoury, une alliance contre nature, c'est comme si on mélangeait un tas d'ingrédients différents pour le bouillon d'awara : du sel, du sucre, du poivre, du piment, du cochon, du poisson, des bananes, des rambutans, des dachines, du poulet, du rat, du féfé, de la latérite, du bois bandé, de la chauve-souris, du serpent, etc...
Pas évident que les habitants acceptent de goûter le repas proposé...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
A la une