Micro-trottoir : pourquoi autant d’abstention ?

Micro-trottoir : pourquoi autant d’abstention ?

Yvette, 67 ans, pépiniériste : «On ne se sent pas concernés »

JLM

« Pour l’instant, je n’ai arrêté aucun choix. Il y a eu trop de ‘punitions’, trop de personnes ont perdu leur emploi comme les infirmières pendant la crise sanitaire. Au départ, on avait besoin d’elles car elles sont indispensables mais après, on a trouvé qu’elles contaminaient les patients et elles ont perdu leur place. Ça m’a beaucoup affecté. Par rapport à tout ça. Aussi, au niveau de la Guyane, il y a plusieurs dossiers comme...

franceguyane.fr 560 mots - 24.04.2022
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir