France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
GUYANE

Les sénateurs obtiennent le maintien des exonérations de charges pour les entreprises en Guyane

Samir MATHIEU Mercredi 14 Novembre 2018 - 14h53
Les sénateurs obtiennent le maintien des exonérations de charges pour les entreprises en Guyane
Antoine Karam et Georges Patient ont fait adopter plusieurs amendements au Sénat qui permettent le maintien des exonérations de charges pour les entreprises en Guyane dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019, et ce, contre l'avis du gouvernement. - D.R.

Le Sénat a adopté hier soir plusieurs amendements qui permettent le maintien des exonérations de charges patronales pour les entreprises en Guyane. Cette mesure inquiétait fortement le monde économique. Les sénateurs Patient et Karam ont obtenu gain de cause.

Plusieurs amendements rétablissant, pour les entreprises de Guyane le dispositif existant issu de la Lodeom, ont été adoptés hier soir par le Sénat, dans le cadre de l'examen en séance publique du projet de loi de finacement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019. Cet amendement a été adopté contre l'avis du gouvernement. Dans un communiqué commun, les deux sénateurs de Guyane se félicitent de l'adoption de ce texte qui rétablit des exonérations de charges pour les entreprises. Ces amendements assurent le maintient de l’actuel régime des exonérations de charges patronales en Guyane, « en attendant que les adaptations nécessaires soient apportées dans la suite de la navette parlementaire, voire dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020 » expliquent Georges Patient et Antoine Karam. Parmi les sénateurs qui ont voté ces textes, Victorin Lurel, l'ancien ministre socialiste, de Guadeloupe, a soutenu la démarche de ses collègues guyanais. Parmi les réactions politiques, le député de la 1ere circonscription, Gabriel Serville a félicité les deux sénateurs sur Twitter.
Des réactions qui dépassent le simple cadre politique, puisque ce mercredi, le Medef Guyane s'est fendu d'un communiqué de presse pour saluer le fait que "la Guyane a gagné une première bataille". Le monde économique guyanais rappelle qu'il était "mobilisé et inquiet" face aux orientations du gouvernement sur les suppressions d'exonérations de charges patronales. Le Medef explique que dès le mois d'avril, "les socioprofessionnels ,en relation constante avec les e?lus, ont produit des e?valuations et des donne?es chiffre?es afin de de?montrer au Ministe?re de l’Outre-Mer les dangers d’une re?forme applique?e de manie?re non diffe?rencie?e pour tous les DOM, et les effets de?sastreux pour les entreprises de Guyane, l’emploi et le pouvoir d’achat". Le monde e?conomique Guyanais félicite donc les deux se?nateurs "pour leur implication et leur pugnacite? ayant permis d’arracher cet amendement important pour la suite du de?bat parlementaire". Le patronat guyanais précise qu'il restera mobilisé sur ce sujet.
LE POINT COMPLET DANS VOTRE EDITION DE JEUDI

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
26 commentaires

Vos commentaires

josy 15.11.2018
bravo papys!

La sagesse a parlé!

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 15.11.2018
Le MEDEF chauffe et nos 2 sénateurs lubrifient...

Amusant. Le patronat par l'entremise du MEDEF (Guyane et France) a fait un énorme travail de lobbying auprès du gouvernement et des sénateurs pour défendre ses intérêts financiers, et nos deux bons vieux croutons s'auto-congratulent avec la modestie qui est la leur, pour faire croire à tout le monde qu'ils ont enfin une utilité.
Et ça marche !

Répondre Signaler au modérateur
skol973 15.11.2018

Ne chantant pas victoire car le texte doit passer à l'assemblée nationale, sachant la LREM est majoritaire.

Répondre Signaler au modérateur
jess 14.11.2018

les vieux se battent allez au lit profiteurs du système.

Répondre Signaler au modérateur
MartinEden 14.11.2018

Le sénat n'a qu'un rôle consultatif, il faut attendre que les textes soient voter à l'assemblée.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 15.11.2018

Visiblement vous avez manqué quelques cours d’éducation civique car le sénat n’a pas un rôle consultatif. De Gaulle avait raison...lol

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 15.11.2018

Visiblement vous ne connaissez pas le rôle du Sénat. Il n’est pas que consultatif.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 15.11.2018

Retournez à l'école dtcMonsierguyane au lieu de faire la leçon.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 16.11.2018

Je vous écoute ? Sur quoi ? Le sénat n’est en rien consultatif. Chambre haute de la république bicamériste, les lois doivent être validées par le système des navettes parlementaires par les deux chambres...mais bon un peu marre de votre débilité locale. Vous faites honte aux créoles et à la Guyane. Vous n’argumentez jamais rien et êtes juste un pian. Inutile et embarrassant. Un âne...

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 16.11.2018
dtc

Vous m'écoutez ? Vous? Vous me faites rire.
Il est vaine de discuter avec un sous-gabarit de votre espèce. Vous osez tout, c'est comme ça qu'on vous reconnaît, donneurs de leçon idiotes et imbus de votre ignorance. Retournez à l'école et demandez à votre maîtresse les rôles des deux assemblées et la prépondérance de l'AN en cas de désaccord...
Passez le brevet avant de me poser des questions.
Normal que la Guyane n'avance pas avec votre espèce sur le territoire.
Raciste vous étiez, raciste vous resterez. Votre seule évolution est que dorénavant vous accusez vos contradicteurs de vos propres tares, provocateur naze que vous êtes.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 16.11.2018

Prépondérance = consultatif ? Pauvre andouille...commencez par être cohérent et vous en tenir aux termes. Le sénat peut bloquer n'importe quel texte de loi. C'est sur que c'est pas avec la rigueur de vos analyses qu'on va faire avancer la jeunesse locale...Je comprends mieux le niveau et l'indolence intellectuelle. Merci.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 16.11.2018
dtc

"Le sénat peut bloquer n'importe quel texte de loi."

Vous êtes complètement con et vous vous enfoncez encore. Je suis admiratif.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 16.11.2018

Reprenons pour les handicapés : république bicamériste, deux chambres. AN + Sénat = Parlement. Pour être ratifié, n'importe quel texte de loi doit être adopté par les deux chambres. Si elles ne sont pas d'accord à terme, l'AN n'a pas le pouvoir de décider seule CAR (attention nuance et précision qui manquent à certains abrutis) c'est le premier ministre qui peut surseoir et décider que seule l'AN au final (et uniquement à la fin de la navette parlementaire) pour le texte. Le sénat n'est pas consultatif et ce n'est certainement l'AN qui va surseoir seule. D'ailleurs en temps de cohabitation, ça pose forcément un problème entre pouvoir législatif et pouvoir exécutif et donc un blocage de certains votes qui tombent dans l'oubli. Bref...aux mous du bulbe, soyez juste précis mais bon, votre indolence est le reflet de ce que je constate au quotidien sur les bancs des lycées, classes prépas et université locales...

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 16.11.2018

Vous venez de vous contredire encore, mais ne vous gênez pas.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 16.11.2018

Laissez tomber. Vous ne comprendrez jamais ce qui se nomme "précision".

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 16.11.2018

Précision à la dtc. LOL

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 16.11.2018
Précision

"Visiblement vous ne connaissez pas le rôle du Sénat. Il n’est pas que consultatif." 15/11. "Le sénat n’est en rien consultatif." 16/11. Pas que? Ou en rien?

"Le sénat peut bloquer n'importe quel texte de loi".
Non justement, pas n'importe lequel. Précisement il peut bloquer irrévocablement (sans que le gouvernement ne puisse donc donner le dernier mot à l'assemblée nationale) tout projet de loi constitutionnelle, ou de loi organique relative au sénat.

Donc parfois "consultatif", au sens ou l'on peut passer outre son avis majoritaire sur tout projet de loi ordinaire. Le fait que ce soit le gouvernement qui permette à l'AN de trancher en dernier recours, n'étant que subalterne du point de vue de ce déficit concret de pouvoir. Car au final l'avis du Sénat sera bel et bien plus ou moins ignoré.

Parfois "en rien consultatif", pour les lois contitutionnelles et organiques relatives au Sénat qui ne peuvent en aucun cas être adoptées sans son accord… C'est peut-être la précision qu'il manquait.

Répondre Signaler au modérateur
antcorp 16.11.2018
ergo vs dtc

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/fonctionnement/parlement/loi/quelles-sont-etapes-du-vote-loi.html inutile dans les commentaire, les habitués savent bien que c'est le grand amour tout les deux, faite vous un gros bisous et pardonnons la bétise

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 16.11.2018
antcorp

A quoi sert d'avancer le texte que dtc a déjà cité sans comprendre sa signification ? Vous gâchez mon amusement.

Répondre Signaler au modérateur
antcorp 17.11.2018
Ergo sum

je donne un lien pédagogique sur la discorde ,j'ai pas vu qu'il avais fait la même chose!!?? et je suis pas sur que ce soit lui qu'il n'est pas tout compris... aucune importance; désolé d'avoir gâché votre amusement perso je débat sur les oppositions d'idée pas sur les compétences de chacun dans certain domaine moi même j'avoue ne pas tout comprendre sur ces mécanisme ; mais j'ai des excuses je suis, issu de l'éducation nationale locale...

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 17.11.2018
antcorp

Si vous compreniez les précisions apportées par un Bellod patient, vous comprendriez aussi que MartinEden avait raison en général, car le Sénat n'est que purement consultatif sur la grande majorité des lois, comme celle-ci.
MartinEden avait raison dans ce cas précis, car la composition de l'AN et le Sénat excluent que le gouvernement actuel se refuse la prépondérance de l'AN. Qu'importe l'avis du Sénat, le gouvernement a toute latitude de passer outre avec l'AN actuelle.
Dtc connaît apparemment les textes mais ne les comprend pas. C'est ce que Bellod a remarqué à son tour : Pas que? Ou en rien?
Qu'est-ce que j'aurais mal compris d'après vous ?

Votre compère dtc a fait preuve d'ignorance et d'agressivité face à MartinEden ce que j'ai relevé sans débat car l'expérience démontre que le débat est inutile avec ce monsieur. Pour ma part je me débats avec des personnes crédibles et pas avec des figures ignorantes et agressives.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 18.11.2018

« Pour ma part je me débats avec des personnes crédibles et pas avec des figures ignorantes et agressives. »
Finalement, nous pensons la même chose l’un de l’autre. Je dirai juste simpliste, sachant écrire en français et xénophobe vous concernant. La bise.

Répondre Signaler au modérateur
antcorp 19.11.2018

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 18.11.2018

Éducation locale...vous savez que le « vrai » taux de réussite au bac général est d’à peine 50% mais qu’on demande d’affecter des coefficients pour augmenter le taux de réussite. Demandez aux enseignants de l’université qui ils voient arriver, l’école de commerce n’est rien, c’est une réalité bien malheureuse due à un concours du crpe où on prend plus 50% des gens. Gens qui, en maternelle ou au primaire, ne savent pas faire le métier. Et rassurez-vous, il y a beaucoup de métros dedans. Le jour où l’EN arrêtera de faire des concours académiques, ce sera un premier pas.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
2 commentaires
A la une
1 commentaire