France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
GUYANE

Les sénateurs obtiennent le maintien des exonérations de charges pour les entreprises en Guyane

Samir MATHIEU Mercredi 14 Novembre 2018 - 14h53
Les sénateurs obtiennent le maintien des exonérations de charges pour les entreprises en Guyane
Antoine Karam et Georges Patient ont fait adopter plusieurs amendements au Sénat qui permettent le maintien des exonérations de charges pour les entreprises en Guyane dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019, et ce, contre l'avis du gouvernement. - D.R.

Le Sénat a adopté hier soir plusieurs amendements qui permettent le maintien des exonérations de charges patronales pour les entreprises en Guyane. Cette mesure inquiétait fortement le monde économique. Les sénateurs Patient et Karam ont obtenu gain de cause.

Plusieurs amendements rétablissant, pour les entreprises de Guyane le dispositif existant issu de la Lodeom, ont été adoptés hier soir par le Sénat, dans le cadre de l'examen en séance publique du projet de loi de finacement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019. Cet amendement a été adopté contre l'avis du gouvernement. Dans un communiqué commun, les deux sénateurs de Guyane se félicitent de l'adoption de ce texte qui rétablit des exonérations de charges pour les entreprises. Ces amendements assurent le maintient de l’actuel régime des exonérations de charges patronales en Guyane, « en attendant que les adaptations nécessaires soient apportées dans la suite de la navette parlementaire, voire dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020 » expliquent Georges Patient et Antoine Karam. Parmi les sénateurs qui ont voté ces textes, Victorin Lurel, l'ancien ministre socialiste, de Guadeloupe, a soutenu la démarche de ses collègues guyanais. Parmi les réactions politiques, le député de la 1ere circonscription, Gabriel Serville a félicité les deux sénateurs sur Twitter.
Des réactions qui dépassent le simple cadre politique, puisque ce mercredi, le Medef Guyane s'est fendu d'un communiqué de presse pour saluer le fait que "la Guyane a gagné une première bataille". Le monde économique guyanais rappelle qu'il était "mobilisé et inquiet" face aux orientations du gouvernement sur les suppressions d'exonérations de charges patronales. Le Medef explique que dès le mois d'avril, "les socioprofessionnels ,en relation constante avec les e?lus, ont produit des e?valuations et des donne?es chiffre?es afin de de?montrer au Ministe?re de l’Outre-Mer les dangers d’une re?forme applique?e de manie?re non diffe?rencie?e pour tous les DOM, et les effets de?sastreux pour les entreprises de Guyane, l’emploi et le pouvoir d’achat". Le monde e?conomique Guyanais félicite donc les deux se?nateurs "pour leur implication et leur pugnacite? ayant permis d’arracher cet amendement important pour la suite du de?bat parlementaire". Le patronat guyanais précise qu'il restera mobilisé sur ce sujet.
LE POINT COMPLET DANS VOTRE EDITION DE JEUDI