Les Savanes ne s'entendent pas

SAVANES. Le désaccord était trop profond, le contentieux trop lourd. Kourou ne s'est pas entendue avec les trois autres communes de la communauté des savanes (CCDS), quant à la répartition des sièges entre elles. Conséquence : c'est la loi qui s'applique. Après les élections municipales de mars, Kourou frôlera la majorité absolue, avec 17 sièges sur les 35 de la CCDS.
Iracoubo, Sinnamary et Saint-Élie (qui passe de trois à un siège) avaient voté contre cette répartition et...

France-Guyane 517 mots - 07.11.2013
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir