France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Lénaïck Adam rencontre les représentants du gouvernement

Rédaction web Mardi 30 Juin 2020 - 18h20
Lénaïck Adam rencontre les représentants du gouvernement

A l'issue de la séance des Questions au Gouvernement de ce mardi, le député de la seconde circonscription s’est entretenu avec le premier Ministre Edouard Philippe, le Ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Veran ainsi que la Ministre des Outre-Mer, Annick Girardin.

Plusieurs points ont semble t-il été abordés et des engagements obtenus selon Lénaïck Adam .

Sur la situation sanitaire du territoire : « des moyens d’urgence seront déployés à l'instar de l’installation de l’hôpital militaire de Mulhouse qui pourrait arriver en Guyane dès cet été. Il faudra compter au moins un mois et demi pour la livraison du matériel et sa mise en place opérationnelle en Guyane ».

Sur la négociation de l’arrivée des médecins cubains en Guyane : « s’agissant principalement d’une négociation entre les deux territoires, un véritable partenariat est nécessaire et des efforts seront faits afin d'appuyer la demande et accélérer les démarches.

Par ailleurs, dès jeudi, une vingtaine de médecins seront mobilisés sur le territoire et cela, sans compter, les renforts militaires volontaires qui seront déployés sur l’ensemble du territoire afin d’optimiser la gestion de la crise sanitaire ».

Sur les études thérapeutiques : le député considère que « la venue du Professeur Lacombe n’a pas été expliquée à la population d’où cette grande réticence. Je vous comprends rajoute-t-il. A l’issue de ses échanges avec les représentants de l’état, Lénaïck Adam argumente : « je rappelle qu’il n’existe pas de médicaments à ce jour. Les recherches menées ne sont pas exclusivement dédiées à la Guyane. Sur le territoire national des études thérapeutiques ont été menées avec des résultats encourageants.

La démarche se fait sur la base du volontariat comme pour la Chloroquine promue par le Professeur Raoult à Marseille. L’heure est grave tout ce qui peut aider à éradiquer le virus doit être encadré et envisagé pour les personnes contaminées volontaires.

Nous avons demandé un Centre Hospitalier Universitaire, dans lequel devra se faire des études thérapeutiques notamment avec les plantes médicinales de chez nous, notamment le couachi » a-t’il indiqué par voie de communiqué.

Reste à savoir comment vont réagir ses collègues parlementaires qui se sont mobilisés lundi devant le préfet, de même que le président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre.

Visiblement la bataille est lancée en termes de communication autour de la gestion de la crise sanitaire en Guyane.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
8 commentaires

Vos commentaires

Ergo sum 01.07.2020

"La démarche se fait sur la base du volontariat comme pour la Chloroquine promue par le Professeur Raoult à Marseille."

Mais béniouioui, volontariat avec la chloroquine interdite à la vente et avec l'interdiction faite aux médecins de la prescrire...

"L’heure est grave"
Blablabla

"tout ce qui peut aider à éradiquer le virus doit être encadré et envisagé pour les personnes contaminées volontaires."

Mais béniouiouioui, tout ce qui peut aider doit être encadré =interdit ou ignoré...

"Nous avons demandé un Centre Hospitalier Universitaire, dans lequel devra se faire des études thérapeutiques notamment avec les plantes médicinales de chez nous, notamment le couachi"

Vous avez demandé quoi, Lénaick ? C'est votre charabia science-po ou la faute de transcription de FG ?
Parce que c'est pas du français. C'est du Nég marrant.

Arrêtez avec le couachi, vous êtes ridicules.

Répondre Signaler au modérateur
Ta race Boulba 01.07.2020

Il faut dire que ces derniers temps , avec toutes les boites de nuit fermées à Paris il s'ennuyait sec notre Lenaïck.

Répondre Signaler au modérateur
Garimpo 01.07.2020

Neg marron !

Répondre Signaler au modérateur
Vendeta973 01.07.2020
HMV : His Master's Voice

Whaf Whaf ; on ne pouvait en attendre pas moins de celui qui a enfilé les couleurs du gouvernement.

ON N'A QUE LES ELUS QUE L'ON MÉRITE ==> il semble que les saint-Laurentains aient compris

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 01.07.2020

Les st Laurentains compris ? Ils vont revoter pour lui, maintenant et dans 50 ans encore.

Répondre Signaler au modérateur
Affreux Jojo 30.06.2020
1 mois et demi ???

Mais non, attendons l'année prochaine, c'est pas comme si on avait une épidémie aux fesses.

Répondre Signaler au modérateur
bozo 30.06.2020
Trop long

Tout ça c'est bien, mais lorsque on lit

"l’hôpital militaire de Mulhouse qui pourrait arriver en Guyane dès cet été. Il faudra compter au moins un mois et demi pour la livraison du matériel et sa mise en place opérationnelle en Guyane ».

45 jours.. On avance à 1 mort par jour, avec une hausse probable de décès... 45 jours c'est plus de 50 morts, 45 jours c'est beaucoup trop long !

Répondre Signaler au modérateur
zene973 01.07.2020

On prévoit le pic de l'épidémie dans deux à trois semaines et la mise en place d'un hôpital militaire dans six à sept semaines, çà c'est de la gouvernance......

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
11 commentaires
1 commentaire
6 commentaires
A la une
4 commentaires
5 commentaires