• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
LEGISLATIVES 2022

Yvane Goua : "On nous entendra encore"

Gaetan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr) Samedi 18 Juin 2022 - 22h46
Yvane Goua : "On nous entendra encore"
Yvane Goua lors de son retour au QG de campagne ce soir - GT

Défaite, mais pas vaincue. L'ambiance morose a rapidement tourné aux sourires lorsque Yvane Goua est revenue à son QG de campagne ce soir, à Cayenne. Après sa défaite au second tour des législatives, la cheffe de file de Trop Violans se confie à notre micro et évoque la marche à suivre pour les années à venir.

La défaite avait presque des allures de victoire au QG de campagne d'Yvane Goua ce samedi d'élections législatives.

Arrivé sur place alors que la candidate faisait la tournée des plateaux, les soutiens de la cheffe de file de Trop Violans étaient nombreux ce soir. Pourtant, l'ambiance est devenue progressivement de plus en plus morose au fur et à mesure que la tendance négative se précisait. Les militants se chuchotaient à l'oreille les différents résultats qui leur parvenaient depuis les différentes communes de la première circonscription.

Le moment était même gênant lorsque les images des célébrations du QG de Jean-Victor Castor parvenaient jusqu'à la salle de son opposante. Les résultats n'étaient pas encore confirmés à ce moment-là, mais l'espoir s'envolait pour de bon. Puis, les sourires sont revenus sur les visages. Davy Rimane en tête dans la 2ème circonscription. Round d'applaudissement lors de chacune de ses prises de parole sur les différents médias audiovisuels. Nouvelle tournée de verres servit !

Les minutes passent, Yvane Goua se fait toujours attendre... Lorsqu'elle débarque sur le parking, nous sommes alors en live Facebook avec deux de ses militants. Le moment parfait pour filmer son arrivée et capter ses premières réactions. À ce moment-là, le cœur de tous était déjà à la fête : "Sans aucune expérience, on était en tête au premier tour. Sans expérience, on talonne. Avant toute chose, on ne m'enlèvera pas cette fierté. Cette fierté d'une militante arrivée là ! On est allé chercher cette légitimité, Cette légitimité, on l'a obtenue sans débat."

Défaite au 2ème tour, Yvane Goua n'a pas changé de discours pour autant. Elle reste celle qui aime se battre seule contre les autres : "Aujourd’hui, c’était tous contre Yvane Goua. Ils se sont associés, ils se sont organisés : je suis fière aussi de ce résultat-là. Ils se sont mis en œuvre pour pouvoir gagner. Cette victoire les engage à écouter la voix de la population. Elle les engage à travailler avec la société civile et les engage à obtenir des résultats à l’Assemblée nationale. La victoire aurait été mieux, mais ne gâchons pas ce que nous avons réussi à faire parce que derrière il y a d’autres combats, d’autres batailles, d’autres dossiers, et je tiens à dire que l’on nous entendra encore."

La dauphine de ce scrutin confirme l'enthousiasme de ses soutiens pour Davy Rimane aussi : "Davy Rimane est un partenaire de travail. Là où j’ai perdu sur la première circonscription, je suis contente pour lui. Enfin ! On a beaucoup dit que les militants de 2017 n’étaient pas légitimes. Au travers de Davy Rimane, le travail continu puisque je suis son associée sur les sujets de l’évolution statutaire."

Et n'écarte pas de pourparlers avec son adversaire du jour : "À partir du moment où il est en responsabilité, les sujets lui imposent de travailler avec tout le monde et lui imposent des résultats. Donc, nous continuons avec l’association Trop Violans. Aujourd’hui, on a démontré que l’on a notre place dans l’échiquier politique."

Yvane Goua a ensuite pris la parole aux côtés de son suppléant Olivier Goudet : "On ne demande plus des bulletins aux élus, on demande des comptes", ont-ils enfin prévenu.
• Revivez notre Facebook Live ici :

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

PAPACITO 20.06.2022

AHOU AHOU ! ou MIAOU MIAOU! Je ne sais plus trop...

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 20.06.2022

Hum, il y en a aussi beaucoup qui diront ou penseront la même chose à propos de Rachel kéké… Une femme de chambre immigrée naturalisée, un syndicaliste,… élus députés. En tout cas, ça bouge un petit peu à l’assemblée. Et sans trop d’illusion sur leur influence dans l’hémicycle, en principe il seront au moins intrinsèquement compétents pour relayer et incarner la voix des petits. Et après la honte du vote sanction RN aux présidentielles, d’aucuns à gauche ne sont pas si mécontents du symbole, la Guyane expédiant un syndicaliste et un indépendantiste soutenu par l’extrême-gauche (NPA)… Ben si, autour de certaines tablées familiales un chouilla gauchiste, il se murmure que ça a plutôt de la gueule.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 19.06.2022
Dommage

por elle, sa lui aurait fait un bon salaire et elle aurait bien representée la Guyane a Paris. Elle aurait pas eu peur de prendre le "micro" et leur foutre le souk!

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 20.06.2022

Visiblement vous ne savez pas qu'un député représente toute la France et non uniquement une circonscription...mais bon l'école et vous...

Répondre Signaler au modérateur
Zorglub1962 20.06.2022

Foutre le souk... La politique ce n'est pas ça. C'est un peu plus complexe.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 19.06.2022

Une chose est vraie: Rimane obtient enfin la légitimité des urnes. Maintenant, il va gentiment rentrer dans le rang à Paris et laisser faire les grands et dans cinq ans, rien n'aura changé en Guyane car quand on est incompétent, on le reste.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Politique

Gabriel Serville : "unir nos forces pour parler...

Propos recueillis par Gaetan Tringham (g.tringham@agmedias.fr) - Samedi 18 Juin 2022

 Une première réaction, à chaud, sur l’élection de ces deux nouveaux...

1 commentaire
12 commentaires
1 commentaire
Politique

Système contre anti-système

Gérôme GUITTEAU ; g.guitteau@agmedias.fr - Jeudi 16 Juin 2022

  L'unanimité  ! Voilà un mot rarement utilisé pour décrire le Mouvement de...

14 commentaires
A la une
1 commentaire