• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Politique / Société

Le recensement de la population guyanaise remis en cause par la CTG

S.Z. Mercredi 3 Mars 2021 - 17h22
Le recensement de la population guyanaise remis en cause par la CTG
Covid oblige, la direction générale de l’Insee a décidé de ne pas procéder au recensement 2021 - photo : ARCHIVES FRANCE-GUYANE

D'après l'INSEE, qui publie le recensement de la population de Guyane à partir des chiffres des cinq dernières années, il y avait 276 128 habitants sur le territoire au 1er janvier 2018. Des chiffres clairement sous-évalués - ce n'est pas une nouveauté pour la Guyane - qui ont sans doute fait sourire plus d'un. Mais qui n'ont pas fait rire Rodolphe Alexandre, eu égard aux conséquences de ce recensement sur les moyens d'action de la collectivité territoriale.

 En effet, souligne le président de la CTG dans une lettre adressée au ministre français de l'économie, non seulement ces chiffres excluent plusieurs dizaines de milliers de personnes - soit habitants illégaux, soit habitants des quartiers informels - mais en plus ce sont des données qui ont déjà trois ans.

Une latence pas gênante pour la plupart des territoires français, mais qui s'avère significative sur une région en pleine explosion démographique.

Or, ce sont ces mêmes décomptes, fort en deçà de la réalité, qui servent de référence à de nombreux textes de lois, en particulier ceux qui régissent les dotations des collectivités.

Un recensement très sous-évalué a donc pour conséquence des moyens alloués à la CTG eux mêmes possiblement inférieurs aux besoins. Rodolphe Alexandre réclame donc à l'Etat la mise en place d'un nouveau mode de calcul de la population guyanaise.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
4 commentaires
2 commentaires
2 commentaires
A la une
7 commentaires
2 commentaires