• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Le nouveau maire de Villetaneuse est un enfant de Cayenne

FXG Jeudi 2 Juillet 2020 - 08h17
Le nouveau maire de Villetaneuse est un enfant de Cayenne

Dieunor Excellent a ravi le 15 mars dernier la ville de Villetaneuse (93) à la maire communiste qui la dirigeait depuis 2008. Une élection qui vient couronner le parcours politique de cet homme né il y a 44 ans en Haïti et qui a grandi à Cayenne.

 Après le collège Paul-Kapel et le lycée Félix-Eboué où il décroche un bac compta et gestion, Dieunor est parti dans l’Hexagone étudier la musicologie à la fac, puis la sociologie et enfin les sciences politiques. Avec un master 2 en sciences politiques, il obtient un poste d’attaché territorial au Conseil général de la Seine-Saint-Denis. « J’ai connu le même parcours que beaucoup de mes concitoyens, déclarait-il au Parisien avant son élection. J’ai notamment dû travailler pour financer mes études. » Professeur d’éducation musicale au début, aujourd’hui, Dieunor est consultant en marketing.

Dieunor a posé ses valises à Villetaneuse en 1996. « Je suis attaché à Villetaneuse. Ma ville est jeune. » Il s’y implique rapidement. « J’ai monté ma première association interculturelle qui avait pour but le soutien scolaire. » Surviennent alors les émeutes de 2005 et l’état d’urgence promulgué dans les banlieues, Dieunor s’engage en politique, d’abord sous les couleurs du PRG, puis du PS, et va se confronter au suffrage populaire : les élections régionales de 2010, législatives en 2012 et 2017, départementales en 2015, municipales en 2014 et la victoire en 2020. « J’ai toujours eu envie de faire bouger les choses, racontait Dieunor Excellent à Outre-mer la 1ère au lendemain de son élection. Je me préparais en me formant et en occupant le terrain. »

Elu d’opposition en 2014, il a su peu à peu s’imposer : « On incarnait le renouvellement, notamment auprès des jeunes. » Sans étiquette, mais soutenu par le LFI, le PS, Génération.s et le PRG, il arrache la ville au PCF qui tenait la ville depuis 1935. « À travers notre programme co-construit avec les Villetaneusiennes et les Villetaneusiens, écrivait-il dans sa profession de foi, je vous propose de rassembler, pour faire rayonner notre ville sur le plan économique, éducatif, sportif, environnemental, culturel et, bien sûr, démocratique, pour que Villetaneuse soit une ville attractive où l’on puisse vivre, investir, réussir, construire, s’épanouir et élever nos enfants en toute quiétude. » Installé au fauteuil de maire en avril dernier, en plein confinement, son élection est passée un peu inaperçue.

Pourtant, elle installe Villetaneuse dans le sillage des anciens bastions communistes telles Bobigny et Saint-Ouen en 2014, puis Saint-Denis, passée elle aussi du PCF au PS le 28 juin dernier. « Nous n'avons rien promis, sinon de reconstruire la piscine, construire des aires de jeux, réaménager le parc régional de la Butte-Pinson. » C’est depuis Matoury où ils vivent toujours que les parents de Dieunor Excellent ont vécu l’irrésistible ascension de leur fils.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

cap40 02.07.2020
Quand on connait..

la Guyane et que l'on a quelques compétences, on ne veut surtout pas y revenir ...car on connait trop les mentalités.
à moins de se lancer en politique où il ne faut surtout pas en avoir (de compétences)

Répondre Signaler au modérateur
Vendeta973 02.07.2020
Excellent,

On a un champion du monde venant de Haiti, passant par la guyane, glissant sur le neuf trois et la crac boum Hu !!!!
Champion du monde, après avoir été sans etiquette mais soutenu par le LFI, le PS, Génération.s et le PRG, il arrache (avec les dents) la ville au PCF .....pff quelle baston à Gauche,
Qui plus est, « pour faire rayonner notre ville sur le plan économique, éducatif, sportif, environnemental, culturel et, bien sûr, démocratique » ;-)
Comme il le dit, il n’a rien promis... « Nous n'avons rien promis, sinon de reconstruire la piscine, construire des aires de jeux, réaménager le parc régional de la Butte-Pinson. »
Sur le plan économique, ce ne sont pas des recettes mais des dépenses, sur le plan éducatif et sportif, il va falloir encore engager des maîtres-nageurs,sur le plan environnemental, encore des dépenses en réaménagent un parc, sur un plan Culturel....ben c’est pas défini hormi le mieux vivre ensemble....la belle utopie,
Le neuf trois sombre mais si alors on leurs envoie l’élite de la pseudo-Guyane....ce n’est plus un envasement.....c’est une porte ouverte au rassemblement national,
FG, arrêtez de nous faire valoir la réussite de tiers non natif, discréditant la valeur des hommes et des femmes Guyannaises sur une terre peut etre encore plus désagrégée que notre chère Guyane,
Pauvre Guyane, Pauvre France


Répondre Signaler au modérateur
RAF973 02.07.2020

Ca frise le racisme votre commentaire ....

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 02.07.2020

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Josse 02.07.2020

Félicitations à lui.

Jayjay5: vous connaissez beaucoup de maires "métro" en Guyane ?
Vous connaissez beaucoup "d'Européens" (pour reprendre vos mots) à la tête de communautés de communes, de la CTG, d'EDF, de la CCI, du port de Dégrad, du rectorat... et dans toutes les administrations territoriales ??
Beaucoup de députés ou sénateurs "Européens" ??
Mais ce n'est peut-être pas des postes importants comme vous dites.

D'ailleurs, je n'y vois pas beaucoup d’Amérindiens non plus...

Répondre Signaler au modérateur
Josse 02.07.2020

Jayjay5:
"Guyanais de souche" (comme vous dites) mais il se trouve qu'il est né en Haïti et a grandi en Guyane...

Répondre Signaler au modérateur
Visionnaire973 02.07.2020
Jayjay

Quand les gens arreteront d'être complexés par leur couleur et cesseront de se voir comme des victimes car leur entourage leur rabache à longueur de journée qu'ils sont des victimes alors ils comprendront qu'ils peuvent bien évidemment occuper des postes importants et à responsabilité
Tout est une question d'état d'esprit et de persévérance celui ou celle qui ne s'en donne jamais les moyens préfère mettre son échec sur le dos de la société et le vilain état esclavagiste car c'est évidemment plus facile d'adopter une posture de victime que de guerrier

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
8 commentaires
4 commentaires
11 commentaires
A la une