France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Le budget de Mana dégage des marges pour l’investissement

Mardi 16 avril 2019
Le budget de Mana dégage des marges pour l’investissement
Le maire Albéric Benth a réussi à faire voter son budget primitif, samedi, soit deux jours avant la date limite. - BERNARD DORDONNE

Le maire Albéric Benth a fait voter samedi, lors d’une seconde réunion du conseil municipal, son compte administratif 2018 et son budget primitif de l’année 2019 pour 12,6 millions de fonctionnement et 18,6 millions d’investissement.

Lors conseil municipal de samedi à Mana, Albéric Benth et les 9 adjoints au maire présents ont voté à la majorité les points de l’ordre du jour. Notamment les taux des impôts locaux 2019, le compte administratif 2018 qui présente un excédant de plus d’un million d’euros, le budget primitif, la subvention de fonctionnement au CCAS et la prise en charge partielle des frais d’obsèques pour 2019.

À l’issue de la séance, le maire a expliqué sa stratégie financière : « Le budget primitif 2019 est structuré autour des préceptes d’une évolution maîtrisée des dépenses réelles de fonctionnement, d’une volonté continue de préserver les ménages mana-nais. » Selon la majorité du maire, l’orientation budgétaire va permettre de dégager une capacité d’autofinancement brut excédentaire. C’est-à-dire des marges pour investir.

Les dépenses de fonctionnement progressent de 2,72 % en 2019. « Nous stabilisons les dépenses dites courantes des différentes directions, et un contrôle strict de la situation comptable. Les efforts de réduction de la masse salariale restent l’objectif principal de la commune. Nous devrons toutefois tenir compte de l’augmentation annuelle du Smic et de la reprise du parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR), avec notamment le reclassement en catégorie A des assistants socio-éducatifs, éducateurs de jeunes enfants et la poursuite des refontes des grilles indiciaires pour les catégories A, B et C », a souligné Albéric Benth.

L’édile a relevé que la mairie maintient à niveau constant son soutien aux différentes associations de Mana. La subvention allouée au CCAS est en augmentation. Pour les recettes, le concours de l’État aux collectivités territoriales sera en forte hausse, d’environ 180 millions d’euros.

Il n’y aura pas d’augmentation des taux de la fiscalité directe locale. Concernant les travaux d’investissements, les restes à réaliser de 2018 sont reportés au budget de 2019. Cela concerne l’aménagement rue Père-Renaud à Javouhey, la création de forages dans les écarts (Gotali, Bassin Mine d’Or et Charvein), l’acquisition de conteneurs pour la création du local technique de Javouhey, les signalisations routières horizontales et verticales (école Bellony, Man’Tina, cité Aouara, PEJ, entrée de Javouhey), la réalisation du schéma directeur des eaux usées, l’installation de lampadaires solaire sdans les écarts, l’installation de centrale photovoltaïque sur les toitures du patrimoine de la collectivité, la couverture du plateau sportif de Javouhey.

Bernard DORDONNE

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une