France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

La nouvelle une de France-Guyane brandie au Sénat

FXG, à Paris Jeudi 17 Janvier 2019 - 14h28
La nouvelle une de France-Guyane brandie au Sénat
Le sénateur Antoine Karam montre la une de France-Guyane au sénat

Le sénateur Karam a interpellé le gouvernement sur le trafic de cocaïne entre la Guyane et Paris. Pour preuve, il a brandi la une de notre journal du 16 janvier. 

"Dimanche dernier, 19 kilos de cocaïne ont été retrouvés dans les bagages d’une mère et de ses enfants à l’aéroport Felix-Eboué. Alors je vous le montre, voilà le quotidien des Guyanais !" Et, mêlant le geste à la parole, en pleine séance de questions au gouvernement, jeudi après-midi au Sénat, Antoine Karam a brandi la nouvelle Une du France-Guyane, paru le 16 janvier pour alerter le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nunez, de la gravité du trafic de drogue depuis la Guyane et de la situation souvent dramatique des mules.

Ainsi, le sénateur a énuméré des chiffres qui font froid dans le dos : "Entre 2014 et 2018, les saisies ont augmenté de 335 %, passant de 145 à 631 kilogrammes. Si bien que selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, près de 30% du marché français - évalué entre 25 et 30 tonnes - proviendraient de la Guyane. Et j’en témoigne ici pour avoir vu une jeune femme mourir d’overdose en plein vol sous les yeux de son fils."

Parce que les moyens de lutte et les tribunaux sont aujourd’hui saturés, parce que le trafic s’accroît, et avec lui le nombre de ses victimes, Antoine Karam a demandé à Laurent Nunez quel plan "ambitieux" de prévention et de lutte il entendait déployer contre le trafic de stupéfiants en provenance de Guyane.

Laurent Nunez a confirmé le constat dressé par Antoine Karam avant de rappeler les résolutions prises par le groupe interministériel (Intérieur, Justice et Santé) à savoir "un renforcement significatif des contrôles au départ et à l'arrivée avec des effectifs en hausse". Cette mesure serait déjà opérationnelle. En second lieu, le ministre a annoncé que les effectifs de police, gendarmerie et douane sur le territoire avait été renforcé en 2017 et 2018. Enfin, il a indiqué qu'un plan global de lutte était mis en oeuvre qui "incluait une collaboration et un partenariat avec les pays de provenance de cette cocaïne".

D'après les chiffres su sénateurs, on compterait 20 à 30 mules par avion, soit plus de 3 000 personnes par an et seulement 10% qui sont interpelés.


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

MartinEden 18.01.2019

Pour lutter contre un fléau, il faut s'en donner les moyens (fouille, échographie en cas de doute sur place, places dans les prisons). Or ce n'est pas le cas, il n'y a qu'à voir les chiffres.

Et nous habituons notre jeunesse à vivre de ce vice. Si dans ( ou 10 ans on y met fin, ils feront quoi alors ? Braquage,...

Non M. Karam, ce ne sont pas uniquement des inactifs, certains travaillent !

Le Secrétaire d'Etat nous parle d'effectifs de gendarmes supplémentaires et d'un plan.
Il faut dissuader les personnes de tenter de passer et comme dit précédemment 1 an de prison pour 12 kg, la justice discrédite cette idée de lutte.
Cela équivaut à 1 mois pour 1 kg de drogue. 70 000 euros si on considère le gramme vendu à 70 euros.

Bientôt, nous risquons d'avoir
" Où tu vas ?"
"Bah, je vais passer mes vacances de Pâques en prison. J'ai pris 15 jours pour 500 grammes"
" Ho man, pas cool !"
" T'inquiète, je vais jouer à la ps4 et ils me laisseront sortir au bout de quelques jours, plus de places en prison. Je dois juste attendre qu'un mec se fasse prendre avec un peu plus que moi."

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 18.01.2019

Si ça vous semble aussi tranquille pourquoi ne le faites-vous pas du coup ? Soit vous êtes idiot de passer à côté de ce bon plan soit vous êtes à côté de la plaque sur la pseudo tranquillité dont vous semblez parler. Passeriez vous ne serait-ce qu’une semaine au trou ? On croirait du Melsum...

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 19.01.2019

Vous ne comprenez rien à ce que l'autre exprime. Vous êtes complètement idiot.

Répondre Signaler au modérateur
zene973 18.01.2019

Ça c'est du boulot de senateur:agiter la une du journal local. Décidément on a bien les politiques que l on mérite

Répondre Signaler au modérateur
Josse 17.01.2019
La justice en mode caresse guyanaise

@Josy: ce n’est pas un scanner mais un échographe qui était prévu.
@Georges: Pensez vous réellement qu'il y ai besoin d'un "profiler" pour détecter les mules ? les douaniers n'ont nul besoin de cela. Il suffit de prendre l'avion ou de passer quelques dizaines de minutes à l'aéroport pour les voir arriver, amenés par les taxico en provenance de l'ouest.

Et le problème ne se pose pas dans la détection, mais dans les suites qui sont données. Et là c'est une vaste blague. Regardez le cas de la femme et ses enfants attrapés il y a une dizaine de jours avec 12 kilos de cocaïne. Elle a écopé d'un an de prison. UN AN !!!!! autant dire que si elle fait quelques semaines, ça sera le maximum. La condamnation est moindre que si elle avait volé un portable dans la rue.

A croire que les ceux qui sont censés faire appliquer la loi (pourtant bien dissuasive) sont atteints d'une forme d'autisme pour ne pas comprendre que leur clémence est juste un appel et une incitation au trafic.
Allez-y, vous risquez pas grand chose... au pire, 2 jours dans les couloirs du commissariat.

Ceux qui se font attraper n'ont qu'à faire les idiots (pas besoin de beaucoup se forcer) et de dire "c'est pas à moi, je savais pas" pour être libérés à l'issu de l'audience avec un petit sermon "c'est pas bien, faut pas recommencez"

Répondre Signaler au modérateur
Georges de Cayenne 17.01.2019
La douane parfois absente à Orly !

J'ai pu assez souvent observer, notamment lorsque l'avion en provenance de Cayenne arrive assez tôt à Orly, la brillante absence des douaniers à la sortie du hall de récupération des bagages... Alors qu'il me semble que ce ne doit pas être très difficile pour un bon profileur de déterminer les caractéristiques permettant de cibler les personnes susceptibles de faire les mules pour leur demander d'ouvrir leurs bagages et/ou de leur faire un test urinaire.

Répondre Signaler au modérateur
josy 17.01.2019
peine perdue mr le senateur

Ou est le fameux scanner? Tout le monde s en fiche!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
2 commentaires
A la une