La génèse d’un monument

En 2014 quand est inaugurée une place Aimé-Césaire à Saint-Étienne, son maire invite Gilles Roussi, fils de Ti Lou Roussi, le frère de Suzanne, l’épouse d’Aimé Césaire, à prononcer un discours.

Gilles, qui est sans doute le seul Martiniquais à n’avoir jamais appelé le poète « Papa Aimé », mais « Tonton Aimé », prononce un discours saignant et méchant envers les politiques, dans lequel il rappelle qu’avant qu’on ne le panthéonise, Césaire a vécu vingt ans en HLM, que la Martinique est peut-être...

France-Guyane 395 mots - 05.09.2019
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Abonnement digital (Web + iPad + Mobile)

365 archives 144€/an
12€/mois 1 an
En savoir plus

Abonnement web (Web + Mobile)

365 archives 96€/an
8€/mois 1 an
En savoir plus
180 archives 60€/an
10€/mois 6 mois
En savoir plus
90 archives 36€/an
12€/mois 3 mois
En savoir plus
30 archives 13,90€
  1 mois
En savoir plus