• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L'association des maires demande le reconfinement

P.R. Vendredi 19 Juin 2020 - 08h46
L'association des maires demande le reconfinement
 David Riché, président de l'Association des Maires de Guyane, vient d'adresser une lettre ouverte au Préfet Marc del Grande. "Au fur et à mesure des jours et des chiffres Covid publiés, je ne vois aucune alternative à un reconfinement immediat de notre Guyane, écrit David Riché. En effet, seule cette mesure a permis a travers le monde de freiner l'expansion dramatique de l'épidemie. Seul le reconfinement, qui plus est, autorise un accueil regulé des personnes nécessitant des soins d'urgence."

Lundi dernier, dans une interview accordée à France-Guyane, Marc del Grande n'envisageait pas un tel reconfinement : "Cela aurait trop d’inconvénients. Nous avons déjà été confinés du 15 mars au 11 mai. Une mesure de confinement général très dure à tenir. Nous avons désormais le nombre de masques nécessaire pour protéger la population. Nous avons distribué 305 000 masques au profit de la population au cours du dernier mois, soit pratiquement un masque par personne. Nous augmentons notre nombre de tests. Nous n’avions pas ces deux atouts au mois de mars. Dès que nous sentirons une baisse de l’épidémie, nous arrêterons ces mesures ciblées".
Confinement par paliers
Face à l'emballement de la situation épidémiologique sur l'Île de Cayenne et afin d'éviter la surcharge du système hospitalier, de nouvelles mesures de restriction de la circulation s'appliquent désormais pour les communes de Cayenne, Rémire-Montjoly et Matoury (lire notre article ici). Pour David Riché, cette stratégie est "déjà en échec" : "En témoignent les derniers chiffres, elle n’empêche pas la circulation de plus en plus rapide du virus, elle ne permet plus une régulation des arrivées à l’hôpital".

Hier, deux premiers malades guyanais ont été évacués sur Fort-de-France pour désengorger les hopitaux Guyanais (lire notre article ici).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

tronokar 21.06.2020
Le ridicule ne tue pas

En espérant que le préfet, c'est à dire l'État, aura le sang-froid nécessaire pour ne pas céder à ce genre de pression.
Certes l'épidémie s'étend, mais les chiffres en Guyane n'ont aucun caractère dramatique, et l'économie locale ne survivrait pas, elle, à un second confinement(le premier était par ailleurs une belle c... dans notre contexte amérique du sud)

Répondre Signaler au modérateur
Bonsoir moi josta je vous le dit pour protégé votre entourage restez chez vous 20.06.2020
Doebe josta

Bonsoir j'ai un petit conseille à donné a toute la population guyanaise svp rester chez vous protéger votre entourage et vous-même vous pensez que cette virus et là pour jouer non il est là sur un but détruire la population guyanais pour lutte contre cette virus protégez-vous les uns les autres

Répondre Signaler au modérateur
ubuntu 19.06.2020
Il faut ménager la chèvre et le chou

Un choix cornélien certes, mais ne pas oublier que reconfiner va simplement ralentir le virus et retarder le pic qui au lieu d'être en Août ou Septembre le sera en Décembre ou Janvier. De toutes façons avec à la clé une mise a plat de notre économie déjà fragile. Et donc encore plus de précarité et par extension d'insécurité. Alors, responsables politiques, pensez y.

Répondre Signaler au modérateur
ubuntu 19.06.2020
Choix cornélien il est vrai

Ménager la chèvre et le choux. Mais ne pas oublier que reconfiner va simplement ralentir le virus et retarder le pic qui au lieu d'être en Août ou Septembre le sera en Décembre ou Janvier. De toutes façons avec à la clé une mise a plat de notre économie déjà fragile. Et encore plus de précarité et par extension d'insécurité. Les (z)élus zélés pensez y. [En bonne santé sur une île deserte ou malade dans un clapier.]

Répondre Signaler au modérateur
den97300 19.06.2020
Reconfiner: le choix entre sauvetage de l'economie ou de la santé

Le choix est fait:l'économie au détriment de la santé. Reconfiner et risquer des entreprises en dépot de bilan et des licenciements massifs. La santé devrait être l'objectif suprême. Du moins, c'est ce que l'on nous vend comme de bons marchands mais il n'en est pas réellement le cas. Le virus circule très activement. On entend ici et là des informations que l'on ne confirme pas officiellement. Les autorités sanitaires et d'Etat donne la forte impression de jouer avec les chiffres et dans le même temps avec les émotions et la vie des Guyanais.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
8 commentaires
A la une