• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
POLITIQUE

Jean-Luc Mélenchon lance sa campagne en Guyane

AG Mercredi 20 Octobre 2021 - 18h17
Jean-Luc Mélenchon lance sa campagne en Guyane
Jean-Luc Mélenchon à l'aéroport Félix Eboué - AG

Jean-Luc Mélenchon lance sa campagne électorale sur le territoire guyanais. A sa descente d'avion, le candidat de la France insoumise a tenu à rappeler ses liens d'amitié avec le président de la CTG, Gabriel Serville. Il a, d'ailleurs, été invité à prendre la parole devant l'assemblée de Guyane. Concernant la crise sanitaire et sociale actuelle, il appelle les autorités à "l'apaisement". 

 Quelles thématiques avez-vous prévu d'aborder durant votre séjour en Guyane?
Ce qui est important pour moi, c'est le changement de regard. Ce que l'Hexagone ne sais pas, c'est qu'elle est dans une situation qui est la même que celle de l'ensemble des Dom Tom. Je parle de contrastes énormes de fortunes, de conditions de vie, de logements, de soins etc.
J’ai des amis en Guyane, notamment ceux qui, dorénavant, dirigent la Collectivité Territoriale de Guyane. Gabriel Serville est un ami. 
Ils ont souhaité me recevoir dans une réunion d'élus de l’Assemblée de Guyane. Nous allons avoir un échange sur la question institutionnelle essentiellement. Nous aborderons également les questions de l'eau encore et encore, parce que c'est le grand défi du XXIe siècle. 
Que pensez-vous de la caravane pour la liberté et des différentes arrestations qui ont eu lieu récemment, en marge de ce mouvement?
Je crois que lorsqu'on est dans une crise comme celle-ci, c'est normal que les gens se mettent en mouvement vis-à-vis des opinions qui sont les leurs. Durant une crise, il faut se mêler des affaires publiques. Et dans ce genre de crise, il faut un devoir de respect vis-à-vis des citoyens et un devoir également d'apaisement. On ne gagne rien à brutaliser les gens. Les autorités ne gagnent rien à prononcer des sentences comme celles dont j'ai entendu parler avant de venir ici. C'est toujours difficile de discuter d'une décision de justice, mais je peux dire que ce n'est pas raisonnable de condamner à 18 mois de prison des gens qui ont brûlé des palettes.
Vous êtes le premier candidat à la présidentielle à se déplacer en Guyane. C'est un territoire où il y a un fort sentiment d'abandon de la part de l'Hexagone. Une bonne partie de la population vit sous le seuil de pauvreté, avec des taux de chômage record. Qu' allez-vous dire à la population guyanaise à propos de ses problèmes?
Ce qui est le plus important, ce n'est pas ce que je vais dire aux Guyanais, mais ce que je vais dire aux hexagonaux quand je vais rentrer. La France, telle qu’elle est aujourd’hui, englobe les cinq continents. Ce n'est pas juste Paris et la région parisienne.
Il y a un vieil adage qui dit que chaque génération est un peuple nouveau. Que devient ce peuple nouveau, quand vous avez abandonné 15 000 gosses sans scolarité?  
Après la manifestation de mars-avril 2017, vous avez obtenu les accords de Guyane et aujourd'hui il vous manque 2 milliards. Les guyanais considèrent que c'est impossible de les obtenir. 2 milliards, ce n'est rien par rapport à la puissance de la France. Il vous fallait 3 milliards. Cette somme équivaut à une année d'impôt sur la fortune. Ce n'est rien du tout.  Il ne faut pas que les Guyanais croient que ce qu’ils demandent est impossible. C’est possible mais il faut s'en donner les moyens.


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

Bugaled 22.10.2021

Mr MÉLENCHON est en campagne, cela ne fait aucun doute. Et, comme il ne trompe plus personne en métropole avec ses salades, il prend l'avion et vient jouer les bonimenteur en Guyane en pensant benoitement pouvoir enfumer la population locale. Triste Sir ! " Vous voulez un emploi pour chacun, votez pour moi ! Vous voulez que l'eau des criques se transforme en électricité, votez pour moi! Vous voulez des milliards, votez pour moi!C'est le Père Noël avant l'heure ! Par contre, concernant la violence, les migrants, la pauvreté du tissu économique, l'insuffisance de l'investissement dans l'outil industriel, le désœuvrement des jeunes: rien, nada !
Amis Guyanais, ne vous laissez pas endormir par un tribun qui vous aura oublié quand il montera dans l'avion du retour. C'est vous et vous seuls qui vous sortirez du marasme dans lequel se trouve votre beau pays. Une nouvelle équipe est arrivée aux affaires. Il lui appartient de transformer son enthousiasme pré-électoral en un projet ambitieux d'envergure vous associant toutes et tous.N'attendez rien de Mr MÉLENCHON ni de personne à Paris. Apportez toutes vos forces à l'équipe en place pour que la Guyane se développe, crée de la richesse, assure un avenir à ses enfants, et rayonne sur la scène internationale ! Les atouts sont nombreux: du bois, des poissons, de l'or et autant de filières à développer comme le fait très bien le Suriname voisin.Vous avez des talents, Foncez !

Répondre Signaler au modérateur
cap40 21.10.2021
Waterloo...

Waterloo morne plaine pour Mélenchon...La gauche notamment celle du PS "bobocaviar" a abandonné le "peuple" et le "peuple" le lui rend bien car il n'existe plus. Tout candidat confondu (NPA,PC,ECOLO et PS ... ) elle ne fera aux mieux que 25% au premier tour. Si cela ne s'appelle pas une "droitisation" de l'électorat, comment la nommer? Comment croire un seul instant aux propositions de Poutou, Roussel, Jadot et celles de l'inénarrable Hidalgo? Comment expliquer l'irruption insupportable d'un trublion falsificateur d'histoire et désespérément porteur de haines nommé E Z si ce n'est par l'abandon par la gauche d'un véritable projet social-démocrate.

Répondre Signaler au modérateur
cap40 21.10.2021
Sa campagne??

Sa campagne??? ras les pâquerettes...3 milliards par financer l'incompétence et l'inefficacité d'élus plus ou moins corrompus, pour attiser les haines des "antitout" vis-à-vis du méchant état français, pour dire "vous avez raison de tout bloquer", pour réitérer son amitié à un président "nipournicontre", bref le populisme dans toute sa médiocrité. La rase campagne de trop pour Mélenchon.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 21.10.2021

s'il faut 3 milliards pour la Guyane, il en faut 200 fois plus pour l'ensemble des territoires de la France. Un vrai bonimenteur de foire ! Quand à Serville, demander plus d'argent à l'Etat en assumant pas sa fonction de chef de l'exécutif local et en soutenant ce bonimenteur, il ne va pas être aidé et continuera de se plaindre, comme quand il était député de l'opposition. Serville ne propose rien de realiste, comme Melenchon, pour notre avenir.

Répondre Signaler au modérateur
spar fell 21.10.2021
JACOBIN D'UN JOUR, JACOBIN TOUJOURS!

Bonjour,

Ainsi, et selon la teneur des propos ci-dessus, Jean-Luc Mélenchon estime que "le plus important n'est pas ce qu'il a à dire aux Guyanais, mais ce qu'il va dire aux hexagonaux (sic)." Au-delà de cette attitude particulièrement présomptueuse, ce leader de la France Insoumise, malgré ses efforts pour rendre acceptable son nationalisme franco-français, retombe dans ses travers réactionnaires en attribuant le terme "hexagonaux" aux différentes populations vivant sur le sol de qu'il est convenu d'appeler la France. Pour cet has-been qui ferait mieux, pour le bien de tous, de demander le plus rapidement possible sa retraite anticipée, les Basques, Catalans, Alsaciens et autres Bretons sont donc des "hexagonaux." Curieux comme le naturel revient au galop! Mais il fallait s'y attendre: jacobin borné d'un jour, jacobin toujours! Ce monsieur malhonnête fait mine que découvrir que - je cite l'article - "la France, ce n'est pas juste Paris et la région parisienne", alors que lui et ses supplétifs à l'Assemblée nationale ont passé leur temps à s'opposer aux différentes propositions de lois visant à donner un peu plus de liberté aux aspirations des différents peuples vivant dans ce qu'il est convenu, encore une fois, d'appeler la France. Quittez la Guyane, Mr Mélenchon, où vous ne venez que pour ratissez quelques voix en vendant aux Guyanais des promesses d'émancipation. Si vous êtes élu président en 2022, vous n'en tiendrez aucune. Jacobin d'un jour, jacobin toujours!

Répondre Signaler au modérateur
Mali 21.10.2021

Mélenchon est Celui par lequel viendra le salut. Dixit Mélenchon.
Avec lui, tous les problèmes seront enfin résolus.
Mensonge ou vérité ? Sauveur ou menteur ?

Répondre Signaler au modérateur
Smet 21.10.2021
publicité mensongère

je lis bien:
"Il vous fallait 3 milliards. Cette somme équivaut à une année d'impôt sur la fortune. Ce n'est rien du tout."

Il se prend pour le père noël ? Il nous promet de l'argent si il est élu ?
Puisqu'il assiste demain soir au vol de Ariane V, pourquoi pas lui proposer une place au premier rang, dans la fusée elle-même ?

Ce ne serait pas la première fois qu'un satellite soviétique tournerait autour de la terre.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
3 commentaires
7 commentaires
1 commentaire
A la une