France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

« J’attends une réflexion sur les dessertes aériennes »

Vendredi 29 Novembre 2019 - 03h25
 « J’attends une réflexion sur les dessertes aériennes »
Annick Girardin, ministre des outre-mer, lors de l'ouverture de la conférence de coopération régionale Antilles Guyane mardi soir, à Cayenne. - Angelique GROS

La 15econférence de coopération régionale Antilles-Guyane, ouverte mardi soir, se tient jusqu’à ce soir à Cayenne avec la participation de la Communauté caribéenne.

Mardi, la 15e Conférence de coopération régionale Antilles-Guyane (CCRAG) a ouvert en présence de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin. L’événement réunit chaque année les ambassadeurs des Antilles-Guyane et les acteurs des collectivités d’Outre-mer de l’Atlantique. Il accueille aussi l’association des États de la Caraïbe, l’Organisation des États de la Caraïbe orientale et pour la première fois la Communauté caribéenne (Caricom). Une présence saluée par la ministre. « Cela nous permet d’envisager avec confiance la perspective d’un calendrier d’adhésion en tant que membres associés de nos collectivités qui se sentiront prêtes à le faire. »

Jusqu’à ce soir, ces acteurs vont notamment réfléchir à la manière de répondre aux défis du développement durable et à la formation des publics éloignés de l’emploi. De nombreux freins restent à lever. À commencer par le transport, au centre des débats, hier. Daniel Gibbs, président de la collectivité territoriale de Saint-Martin et président de l’association des RUP, a pointé : « Entre octobre 2018 et octobre 2019, le prix des billets a baissé de 6,8 % pour les vols intérieurs dans l’Hexagone et a augmenté de 11,8 % au départ des DOM. » Les invités des pays de la Caraïbe, ont aussi fait par de leur difficulté à se rendre en Guyane. Sur ce point, la ministre « attend une réflexion sur les dessertes aériennes avec une vision globale […] Développer des réseaux terrestres en interne et à l’international est est une priorité. Il ne suffit pas de construire un pont avec le Brésil pour que tout soit réglé ! J’attends donc un état des lieux précis des difficultés pour une telle ouverture au commerce international. » Cela passe par une stratégie portuaire régionale, a-t-elle estimé.

Un travail sur la mobilité

« Nombre de nos actions sont découragés par une politique souvent discriminatoire de visas », dénonce le président de la Collectivité territoriale de Martinique, Alfred Marie-Jeanne. Réponse de la ministre : « Les visas de court séjour sont actuellement supprimés dans plusieurs pays des petites Antilles comme Sainte-Lucie. D’ici à quelques semaines, un nouvel arrêté permettra d’élargir cette liste à Saint-Vincent, les Grenadines […] Nous avons aussi une réflexion des relations entre la Guyane et le Brésil sur ce point (lire notre édition du 5 juillet). » Et d’annoncer la mise en place « d’un groupe de travail d’ici dix jours pour reparler de la continuité territoriale, du passeport mobilité et de la continuité funéraire ».

La ministre attend aussi des propositions sur « la mise en place de partenariats avec les territoires voisins pour développer des formations innovantes... » et a réaffirmé son soutien et celui du gouvernement au programme Interreg, qui doit être réexaminé pour la période 2021-2027.

A. G.

Route de Papaïchton, lutte anti-vectorielle, Grand Conseil coutumier...

Les travaux pour la construction de la route reliant Papaïchton à Maripasoula devront commencer à la prochaine saison sèche. Le coût de cette route, qui devra être terminée sous deux ans, est de 35 millions d’euros.

Une convention permettant à l’Agence régional de santé d’attribuer une subvention d’un million d’euros à la Collectivité territoriale, dans le cadre d’un transfert de compétences en matière de lutte anti-vectorielle, a été signée en présence de la ministre, mardi à Grand-Santi.

L’organisation régulière, d’ici deux à trois mois, des réunions en visioconférence avec le Grand Conseil coutumier. Il y sera question des problématiques d’orpaillage illégal, d’accès aux soins, de foncier...

Devant le Conseil économique, social, environnemental, de la culture et de l’éducation, la ministre a souligné : « Nous allons abonder les budgets des collectivités de 18,7 millions d’euros supplémentaires dès 2020 et ce seront 85 millions d’euros supplémentaires qui seront alloués à ces collectivités d’ici à 2025. » Pour sortir des projets, elle explique avoir porté « à 7 millions d’euros les crédits de l’AFD (Agence française de développement) dédiés à l’ingénierie et au suivi de projets. Au 1er janvier 2020, une plateforme d’appui aux collectivités composée de trois cadres de haut niveau sera pleinement opérationnelle ici en Guyane. »

La visite de la ministre Annick Girardin s'est achevée hier en fin d'après-midi, par un discours devant le conseil économique, social, environnemental, de la culture et de l'éducation de Guyane, à la CTG. Aucune audience n'a finalement été accordée à Tròp Violans. - Angelique GROS
Un prêt de 67 millions pour la CTG

Un protocole d’accord sur la restructuration des finances de la Collectivité territoriale (CTG) a été signé hier après-midi entre son président Rodolphe Alexandre et la ministre des Outre-mer Annick Girardin, à Cayenne. Grâce à lui, la CTG pourra lever à partir de janvier un emprunt de 67 millions d’euros, garanti à 100 % par l’état.

« Avec ces 67 millions qui seront déclinés par tranches, c’est toute la poursuite des investissements de la collectivité qui est permise : la Matourienne, les équipements portuaires, l’extension et la modernisation de nos lycées, des équipements en communes... »

La ministre a rappelé que cette année, l’état accompagnent la CTG à hauteur de 32 millions d’euros. Soit 27 millions d’euros pour compenser l’octroi de mer reversé aux communes et 5 millions sous forme d’une subvention.

Un protocole d’accord permettant à la Collectivité Territoriale de Guyane de lever un emprunt à hauteur de 65 millions d’euros a été signé avec la ministre des outre-mer, Annick Girardin, et le président de la CTG, Rodolphe Alexandre. - Angelique GROS
Des intentions à la conférence Bio-Plateaux

Mardi, la ministre a participé à à la clôture de la conférence Bio-Plateaux. Elle permet d’échanger avec les pays voisins afin d’améliorer nos connaissances sur l’eau et donc de mieux la préserver. « Le changement climatique est à l’œuvre, a-t-elle souligné(...) La France entend agir en lien avec ses partenaires internationaux. Les connaissances qui seront recueillies sur les caractéristiques de nos bassins versants seront sans nul doute utiles pour favoriser une agriculture durable et limiter les effluents que les fleuves transportent jusqu’aux océans. » Le projet bio-plateau, initié pour deux ans et cofinancé par l’Europe, vise aussi à améliorer les conditions de vie des populations du Maroni et de l’Oyapock. Les partenaires du projet, — le directeur de l’Office international de l’eau Éric Tardieu, la directrice de l’Office de l’eau de Guyane Myriam Inimod, et les coodinateurs de l’Amapa, Wagner Pinheiro Costa, et du Suriname, Riad Nurmohamed — ont entériné cette coopération par la signature d’une déclaration d’intention.

Tables-rondes sur les déchets à la conférence de coopération régionale

Aujourd’hui, le second atelier de la CCRAG est consacré à l’environnement, et donnera lieu à des échanges portant sur la stratégie Outre-mer 5.0. Deux tables-rondes sont consacrées à la politique de gestion des déchets et à la promotion d’une agriculture durable. Le troisième et dernier atelier est dédié à la formation en mobilité. Les tables-rondes portent sur les stratégies scolaires et universitaires en faveur de la mobilité.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
5 commentaires
1 commentaire
7 commentaires
A la une
1 commentaire